browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Valerie Perrine / Abattoir 5

Posted by on 3 octobre 2014

Valerie Perrine (1943)

(Cinerevue 1977)

Prononcez ‘Perreine’… comme une reine ! Belle Texane, des études au Japon, puis l’université d’Arizona, figurante, showgirl au Desert Inn de Las Vegas, vedette de la revue du Lido de Paris où elle est parmi les trois premières danseuses nues, un premier rôle dans LES DIAMANTS SONT ETERNELS, elle est remarquée par George Roy Hill qui lui donne le premier rôle de son chef d’oeuvre de science-fiction, ABATTOIR 5. Puis, THE LAST AMERICAN HERO (73), un triomphe dans LENNY (1974) au côté de Dustin Hoffman, SUPERMAN (78), Le cavalier électrique (79), western moderne avec Robert Redford…

Valérie Perrine -

Cinerevue avril 1975

Valérie Perrine- Cinerevue avril 1975

Valérie Perrine - (2)

Cinerevue avril 1975

ABATTOIR 5 – Cinerevue juin 1972

Valerie Perrine-

cinerevue 1979 (et ci-dessous)

 


Abattoir 5 (Slaughterhouse-five)
de George Roy Hill (1972 ) *** 

Billy Pilgrim a la faculté de voyager dans le temps et l’espace. Il a ainsi été projeté dans la 2e guerre mondiale, et aussi sur Tralfamadore, une planète étrange où il a été accueilli par des extraterrestres. Pilgrim est-il un homme aux pouvoirs exceptionnels ou un individu banal traumatisé par son expérience de la guerre ?

Avec Michael Sacks, Ron Leibman, Eugene Roche, Valerie Perrine, Sharon Gans, Perry King, John Dehner, Barbara Frey

Le roman autobiographique dont est tiré ABATTOIR 5 -de Kurt Vonnegut- s’inspire de la propre expérience de son auteur, capturé par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale et montre la Terre comme un enfer. Le film est un des premiers à évoquer le traumatisme des vétérans, c’est l’unique incursion de George Roy Hill dans la science-fiction, un pamphlet antipatriotique et antimilitariste doublé d’une critique féroce de la société du spectacle et des médias de masse (avec une réflexion sur la téléréalité, en avance sur son époque !), comme ROLLERBALL. Un des plus curieux films de SF de cette époque, à la fois drame, comédie et science-fiction. Ce film, qui est bien plus qu’un récit fantastique, fut hélas un échec. C’est un des meilleurs rôles de Valerie Perrine, qui joue une starlette rejoignant le héros sur cette planète…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *