Martin Landau

DECES de Martin Landau… (20 juin 1928-juillet 2017)

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Martin Landau et Barbara Eden

C’est un des plus grands seconds rôles du cinéma hollywoodien -et star de premier plan dans les séries- qui disparait…
Martin Landau est dessinateur pour le New York Daily News à l’âge de 17 ans. Il est, avec Steve McQueen, le seul des 2000 postulants à être accepté à l’Actor’s studio en 1955. Il devient à l’époque un bon copain de McQueen et de James Dean. Il est entré au cinéma dans la légende avec son duel vertigineux contre Cary Grant dans le thriller hitchcockien LA MORT AUX TROUSSES en 1959, mais a surtout -avant et depuis- tourné pour le petit écran. Son visage émacié et son regard froid le conduisent à interpréter assez souvent des personnages énigmatiques et parfois menaçants…

Leslie Nielsen, Martin Landau

Pour la télévision, il devient populaire avec les séries MISSION : IMPOSSIBLE et COSMOS 1999 dès 1975. Le métier le reconnaît tardivement, il obtient l’Oscar du meilleur second rôle avec ED WOOD en incarnant l’acteur Bela Lugosi.

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Cosmos 1999

Dans l’univers du western, il démarre dans les séries Maverick en 1958, Les mystères de l’Ouest, Lawman, il incarne Doc Holliday dans Tales of Wells Fargo en 59, joue dans Rawhide, Au nom de la loi avec son pote Steve McQueen, Johnny Ringo, L’Homme à la carabine, son premier long métrage est Stagecoach to dancer’s rock en 1962.

Toujours dans le western, il campe un chef indien -peu crédible- dans Sur la piste de la grande caravane (1965), comédie de John Sturges, puis tourne encore dans des séries (La grande vallée, BonanzaGunsmoke, La grande caravane) avant de jouer un des meurtriers des parents de Nevada Smith en 1966 (le premier que Steve McQueen trouve et tue dans un tripôt). Puis, c’est Les brutes dans la ville (71).
Landau enchaîne alors de nombreux films de SF et d’aventures dans les années 70-80, la série Buffalo Bill (1984), incarne Joseph dans LA BIBLE : JOSEPH (1995), Gepetto dans PINOCHIO (1996), et Abraham dans AU COMMENCEMENT (2000).

Science-fiction :
METEOR (1979) de Ronald Neame
Polar :
APPELEZ-MOI MONSIEUR TIBBS ! (1970)

avec James Mason – LA MORT AUX TROUSSES

Lien. Les différents visages de Landau au cinémahttp://reflectionsonfilmandtelevision.blogspot.fr/2010/03/cult-tv-faces-of-martin-landau.html

LA MORT AUX TROUSSES

Image associée

The twilight zone

avec Juliette Landau et Gretchen Becker

Les brutes dans la ville

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Résultat de recherche d'images pour "martin landau"

Martin Landau par FCARLOS

Martin Landau par Tom-Heyburn

Elsa Martinelli

DECES de Elsa Martinelli (30 janvier 1935-8 juillet 2017)

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli la rivière de nos amours"

Elsa fait la couv de Cinémonde en mai 65...

Elsa fait la couv de Cinémonde en mai 65…

En 1955, pour son premier film en tant que producteur, le western La rivière de nos amours, Kirk Douglas cherche une jolie Indienne et la trouve en la personne de l’Italienne Elsa Martinelli…

Kirk Douglas, Elsa MartinelliIl avait remarqué son joli visage à la Une d’un magazine.
« J’ai tourné ce film pour changer l’image des Indiens mais aussi pour plonger Elsa Martinelli toute nue dans un bain », dira le réalisateur André de Toth ! (LOL).

Elsa Martinelli, Marcello Mastroianni (La 10e victime)

Elsa Martinelli

(cinérevue 25 oct.66)

Elsa Martinelli (de son vrai nom Elsa Tia) s’est depuis partagée entre la France, l’Italie et les Etats-Unis, pour des films d’aventures, d’espionnage et des comédies chaque fois très divertissants comme MANUEL (1957), LE CAPITAN (1960), LA FABULEUSE AVENTURE DE MARCO POLO (1965), LE PLUS VIEUX METIER DU MONDE (1967), LES CHEMINS DE KATMANDOU (1969), le giallo PERVERSION STORY (69)  ou encore OSS 117 PREND DES VACANCES (69).

Résultat de recherche d'images pour "Hatari elsa martinelli"

heureux guépard ! (Hatari)

Dans HATARI (1962) d’Howard Hawks, elle interprétait une photographe italienne qui recueille des éléphanteaux et conquiert le coeur de John Wayne bourru.

(mars 68 cinérevue)


Elsa Martinelli était aussi la vedette d’un second western (italien) en 1968, Il mio corpo per un poker (The Belle Starr Story), où elle incarnait la célèbre reine des bandits, amie de Jesse James, Belle Starr. Elle y chantait No Time for love.

Gialli :
PERVERSION STORY (1969) de Lucio Fulci

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

The Belle Star story (1968)

Elsa Martinelli

(janvier 69 Ciné revue)

Elsa Martinelli

(sept.69 cinérevue)

Elsa Martinelli

(1971 – Ciné revue)

Elsa Martinelli mars 1974

Elsa Martinelli

(cinerevue 1976)

Elsa Martinelli

Frou Frou : rare !

avec Marisa Mell dans PERVERSION STORY

Elsa Martinelli en vacances (cine revue aout 1976)

Elsa Martinelli by Didgiv

(cinerevue 1978)

Elsa Martinelli

par Angelo Frontoni (cinerevue 1976)

Elsa & Marisa Mell

(cinerevue 1978)

Elsa Martinelli -

(cinerevue 1979)

Hatari

Elsa Martinelli

(cinerevue august 1979)

Belle Starr Story

Elsa Martinelli par Didgiv

LA NOTTE BRAVA (1959) :


THE BELLE STARR STORY (en entier) :

INETRVIEW : De l’amour

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli il mio corpo per un poker"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli"

La rivière de nos amours (L’or des Sioux) (The indian fighter)

De André de Toth (1955) ****

 Kirk Douglas, Elsa Martinelli
Scénario : Frank Davis et Ben Hecht, d’après le roman de Robert L. Richards

Avec Kirk Douglas : Johnny Hawks
Elsa Martinelli : Onahti
Walter Matthau : Wes Todd
Diana Douglas : Susan Rogers
Walter Abel : capitaine Trask
Lon Chaney Jr. : Chivington
Eduard Franz : Red Cloud
Et Elisha Cook Jr., Ray Teal, Hank Worden, Lane Chandler.
Et Richard Farnsworth

Un éclaireur, ami des Indiens, est envoyé auprès de Nuage Rouge, chef des Sioux, pour faire traverser un convoi sur leurs terres dans l’Oregon. Il va tomber amoureux de la fille de Nuage rouge. Deux bandits cherchant de l’or tuent un Indien de la tribu…

La rivière de nos amours

Il s’agit de la première production de la société de Kirk Douglas, Byrna.

Il confie la réalisation à André de Toth, émigrant hongrois arrivé aux Etats-Unis dans les années 30 (Kirk Douglas est lui-même descendant d’immigrants russes) ; il remarque l’Italienne Elsa Martinelli dans une revue et lui donne le rôle de la sauvage Indienne. Et attribue aussi un rôle à son ancienne femme Diana Douglas (Hill), et Walter Matthau, un acteur qu’il a toujours admiré.
Ann Douglas (la maman de Peter et Eric Douglas) est superviseur du casting.
Richard Fansworth est un des cascadeurs. Kirk Douglas se casse le nez, un doigt et une cote lors d’une cascade à cheval.

Action, passion… dans un magnifique Technicolor. Très beaux western mettant en valeur de magnifiques paysages, et qui donne une vision humaine des Indiens, dans la lignée de La flèche brisée.

Et, une fois n’est pas coutume, un titre français plus poétique que celui de la VO (même s’il est bien moins évocateur du contenu du film que l’original)… Le générique annonce Lon Chaney dans la distribution, mais c’est bien son fils, Lon Chaney Jr., qui joue un des aventuriers -avec Walter Matthau- tuant un Indien au début du film.

« J’ai tourné ce film pour changer l’image des Indiens mais aussi pour plonger Elsa Martinelli toute nue dans un bain », disait le réalisateur ! (LOL).

Il veut faire comme Mitchum dans La rivière sans retour…

Kirk Douglas, Elsa Martinelli, Zwischen zwei Feuern

Kirk Douglas, Elsa Martinelli, Zwischen zwei Feuern

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli la rivière de nos amours"

Résultat de recherche d'images pour "elsa martinelli la rivière de nos amours"

Elsa Martinelli sept.69 cinérevue

Kirk Douglas flasha sur Elsa Martinelli en voyant sa photo dans une revue

Elsa Martinelli by Didgiv

Paquita Rico

Décès de Paquita Rico (1929-2017)

Résultat de recherche d'images pour "paquita rico"

Elle participait au ballet de Montemar avec Carmen Sevilla et Ana Esmeralda. Cette chanteuse et actrice espagnole joua dans une trentaine de films, donnant la réplique à Jean-Claude Pascal, Luis Mariano, son premier grand rôle est LA GITANE DE GRENADE en 1951. Elle était la tante de l’actrice Soledad Miranda, disparue tragiquement.
On la voit également dans un eurowestern de série B, La chevauchée des outalws, en 1962.
Résultat de recherche d'images pour "paquita rico"

Résultat de recherche d'images pour "paquita rico"

 

Résultat de recherche d'images pour "la chevauchée des outlaws basehart"

Le jour des Apaches… 19 juillet… 20h45… 22 juillet… 19h14… 24 juillet… 22h35… sur TCM Cinéma…

De Jerry Thorpe (1967-68) **

Un père de famille, Warfield (Glenn Ford), de retour dans son foyer après trois années d’absence, part avec son voisin Forbes (Arthur Kennedy) à la recherche des Apaches qui ont enlevé sa femme et ses deux enfants. Warfield ignore que Forbes convoitait sa femme qu’il comptait épouser. Ils vont se battre avec des bandits mexicains et des Apaches…

Et avec Dean JaggerJohn AndersonPaul Fix, Nico Minardos, Harry Dean Stanton, Pilar Pellicer, Parley Baer,Royal Dano, Ross Elliott, Barbara Babcock, James Griffith, R.G. Armstrong, José Chavez, Lee J. Cobb, Peter Ford, Jorge Martinez de Hoyos.

Sur le thème des captives des Indiens (La prisonnière du désertLa bataille de la vallée du diable…), un western de la MGM signé Jerry Thorpe (fils de Richard) filmé dans les magnifiques paysages de Durango au Mexique, qui compte des moments épiques et du suspense comme la bataille avec les Apaches dans une ville…
Suite de l’article sur :

Extrait

Arthur Kennedy and Glenn Ford in Day of the Evil GunDAY OF THE EVIL GUN Glenn Ford