Jean Peters/La lance brisée=Broken lance/Viva Zapata !

JEAN PETERS (1926/2000)

Jean Elizabeth Peters a tourné dans seulement 23 films et séries, dont NIAGARA avec Marilyn Monroe, et trois westerns, à commencer par Viva Zapata ! (1952), dans lequel elle incarnait Josefa Zapata.

Elle était une Mexicaine dans CAPITAINE DE CASTILLE et une Indienne dans Bronco Apache (1954), la même année, elle jouait au côté de Spencer Tracy dans La lance brisée d’Edward Dmytryk. Elle a refusé de jouer dans un autre western, La ville abandonnée (1948), car très prude, elle jugeait le personnage féminin trop sexy.

une beauté explosive !

Elle épousa le producteur milliardaire Howard Hugues et abandonna sa carrière, elle ne fera plus que quelques rares apparitions, comme dans la série ARABESQUE en 1988

Liaisons. Elle fréquenta Robert Wagner, épousa le milliardaire Stuart Cramer puis Howard Hugues (pendant treize ans)

Jean Peters by didgiv

by didgiv


LA LANCE BRISEE – D’Edward Dmytryk (1954)

Musique de Leigh Arline

Un patriarche autoritaire (Spencer Tracy) entre en conflit avec ses trois fils

Et avec Robert Wagner, Richard Widmark, Jean Peters, Katy Jurado, Earl Holliman, Hugh O’Brian, Eduard Franz, E.G. Marshall, Carl Benton Reid

Remake de LA MAISON DES ETRANGERS de Mankiewicz, c’est un des plus beaux westerns des années 50, sur les conflits familiaux, dans la lignée de Duel au soleil ou plus tard des Grands espaces

dessin : Didgiv

R. Widmark-dessin : Didgiv

Distribution éclatante : la Mexicaine Katy Jurado joue l’épouse de Spencer Tracy, patriarche tyrannique, sensationnel, Robert Wagner campe un métis face à  Richard Widmark qui, comme dans L’homme aux colts d’or, trahit ses frères (thème cher à Dmytryk). Leurs duel en corps à corps final est un grand morceau de cinéma. L’excellent Earl Holliman (Le dernier train de Gun Hill) tourne son premier western et enfin, Eduard Franz joue Deux Lunes, un sympathique Indien au sort tragique.
Avec John Sturges, Dmytryk est incontestablement celui qui a signé les plus beaux westerns psychologiques des années 50

* Pour son rôle de l’épouse indienne de Spencer Tracy, Katy Jurado reçoit une nomination aux Oscars pour meilleur second rôle féminin, c’est la première actrice mexicaine à recevoir un tel titre aux USA


Viva Zapata ! De Elia Kazan (1952)

dessin de Didgiv

Scénario : John Steinbeck
Musique : Alex North

Avec Marlon Brando (Zapata), Jean Peters (Josefa), Anthony Quinn (Eufemio), Joseph Wiseman (Aguirre), Arnold Moss (Don Nacio), Alan Reed (Pancho Villa).
Et Margo, Harold Gordon, Lou Gilbert, Frank Silvera, Florenz Ames, Richard Garrick, Mildred Dunnock, Frank deKova, Henry Silva.

Les dix dernières années de la vie du révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata, de 1909 à 1919

Produit par Daryl F. Zanuck, un des nombreux films inspirés de la vie du révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata. Plusieurs prix récompensèrent ce film : l’Oscar du meilleur second rôle pour Anthony Quinn (dont la mère était d’origine aztèque), qui joue le frère de Zapata, et le prix d’interprétation à Cannes pour Brando, et enfin l’Oscar du meilleur scénario décerné à l’écrivain John Steinbeck

Marlon Brando – Jean Peters :

George Segal/La duchesse et le truand=The duchess and the dirtwater fox

Décès de George Segal (1934-2021)


Belle gueule du cinoche américain, acteur de théâtre et de cabaret, venu à la télévision puis au cinéma, où il est voué aux rôles ingrats de losers de série noire, comme dans le parodique BLACK BIRD ou L’AFFAIRE AL CAPONE. On le voit aussi en soldat dans LE JOUR LE PLUS LONG (1962) en officier dans LES CENTURIONS (1965) et aussi LE PONT DE REMAGEN (1969), en cowboy dans trois westerns : Le mercenaire de minuit (1964), la comédie grinçante La duchesse et le truand (1976) et la série Winnetou le mescalero (1980). Un de ses meilleurs rôles est dans un polar, celui du flic qui coince Rod Steiger jouant un serial killer dans le fascinant thriller hitchcockien LE REFROIDISSEUR DE DAMES, signé Jack Smight en 1968… On retiendra aussi LE TOBOGGAN DE LA MORT en 77 et THE ZANY ADVENTURES OF ROBIN HOOD, parodie dans laquelle il est Robin des Bois, Segal à lui-même.


 La duchesse et le truand (The duchess and the dirtwater fox) de Melvin Frank (1976)

Avec George Segal, Goldie Hawn, Conrad Janis, Thayer Davis, Jennifer Lee, Richard Farnsworth

La porte du diable=Devil’s doorway/Louis Calhern

La porte du diable – de Anthony Mann (1950)

Lance Poole (Robert Taylor), un Indien, a conquis ses galons en servant l’armée fédérale lors de la guerre de Sécession, il revient sur la terre de ses ancêtres, lutter pour la dignité de son peuple. Car une loi refuse aux Indiens tout droit de propriété

Et Paula Raymond, Louis Calhern, James Mitchell, Edgar Buchanan, Rhys Williams, Spring Byington, James Millican, Chief John Big Tree, Dabbs Greer

La porte du Diable

Chef d’oeuvre ! Ce western MGM en N&B tourné en pleine crise du McCarthysme, est une des premières oeuvres emblématiques dénonçant, comme La flèche brisée la même année, l’oppression dont furent victimes les ethnies indiennes (ici l’interdiction du droit de propriété pour les « Peaux-Rouges »).
La porte du Diable prend parti  très explicitement pour les Indiens alors que La flèche brisée est plus nuancé, ce qui explique peut-être que le film de Mann n’a pas rencontré le succès, le public n’était pas prêt en 1950 à accepter cette vision clairement révisionniste

Robert Taylor - La porte du Diable

Dauphiné Libéré

La porte du Diable a ouvert la porte… aux westerns ‘révisionnistes’, comme Bronco Apache (1954),  Les Cheyennes de John Ford, ou, plus âpre et violent, Soldat Bleu en 69
Les Indiens sont encore joués au cinema par des acteurs anglo-saxons, excepté dans quelques seconds rôles (ici Chief John Big Tree), il faudra attendre les années 80 pour réellement commencer à voir les natifs tenir la vedette dans des westerns grâce au succès de Danse avec les loups
Louis Calhern (QUAND LA VILLE DORT) interprète avec talent un avocat raciste. Yakima Canutt est le réalisateur de « seconde unité », Jacques Tourneur refusa de réaliser le film, pensant que Robert Taylor ne serait pas crédible en Indien


Louis Calhern (1895/1956)

L’année 1950 a été faste pour Louis Calhern, qui a tenu trois de ses rôles les plus importants : son personnage de l’avocat véreux acoquiné avec une bande de criminels dans le polar très noir QUAND LA VILLE DORT en 1950, avec Marilyn Monroe débutante, reste gravé dans les mémoires.

Il était Buffalo Bill dans le western musical Annie, la reine du cirque avec Betty Hutton. En 1939, William Dieterle le dirige dans Juarez
Enfin, l’avocat de La porte du diable (1950), vibrant plaidoyer pour la cause indienne

Il a aussi joué dans The Arizonian (1935) et Le poney rouge, en 1949.
Une de ses meilleures performances demeure son interprétation de Jules César dans la pièce de Shakespeare filmée par J.L. Mankiewicz en 1953.

Mort d’une crise cardiaque à Tokyo pendant le tournage de LA PETITE MAISON DE THE, en 1956

Polars :
QUAND LA VILLE DORT (1950)

L. Calhern, Marlon Brando

Annie, reine du cirque

La flèche brisée=Broken arrow/Debra Paget

La flèche brisée (Broken arrow)De Delmer Daves (1950)

La fleche brisee (BROKEN ARROW)Scénario : Elliott Arnold (roman), Albert Maltz-Musique : Hugo Friedhofer

Avec : James Stewart : Tom Jeffords
Jeff Chandler : Cochise
Debra Paget : Sonseeahray
Basil Ruysdael : general Howard
Will Geer : Ben Slade
Et Arthur Hunnicutt, Robert Adler, Iron Eyes Cody

Comme William A. Wellman et Anthony Mann, Delmer Daves porte le flambeau de l’antiracisme, montrant le calvaire vécu par les Indiens d’Amérique, les historiens considèrent que c’est le véritable premier western « pro-indien » avec La porte du Diable d’Anthony Mann la même année. D’autres suivront : Bronco apache en 54, Les Cheyennes de John Ford en 62. Le film inspirera une série La flèche brisée

Daves était le réalisateur idéal pour ce film : il avait vécu 3 ans avec les Hopis et les Navajos. Pour plus d’authenticité, la langue apache est respectée dans la VO. Dans la VF, James Stewart dit au début qu’il s’agit d’une histoire vraie, mais précise que les Indiens sont traduits
Le réalisateur fait construire des tipis selon la culture apache et emploie des acteurs indiens comme John War Eagle. Sorti quatre semaines après Winchester 73 qui est un méga-succès, La flèche brisée est aussi un triomphe dans les salles, pour un budget de 2 millions de dollars, il engrange 3,5 millions de recettes aux USA seuls. Ces deux westerns relancent la carrière de James Stewart au début des années 50. La flèche brisée devient le premier film emblématique porte-parole de la cause indienne au cinéma


DEBRA PAGET (19-8-1933)

Parmi les actrices qui ont incarné des Indiennes à l’écran (Jean Peters, Maria Elena Marques, Audrey Hepburn, Linda Darnell, Lupe Velez, l’Italienne Elsa Martinelli, la Mexicaine Katy Jurado, Natalie Wood, Marie Versini…), Debra Paget est une des plus ravissantes qu’on ait pu voir

Robert Taylor, Debra Paget, Stewart Granger

avec Robert Taylor, Stewart Granger
by Didgiv

De son vrai nom Debralee Griffin, elle est danseuse, puis monte sur les planches avant de crever l’écran d’abord dans des films noirs, puis des personnages exotiques de films d’aventures et romantiques, westerns et péplums, elle atteint son apogée avec LE TIGRE DU BENGALE et LE TOMBEAU HINDOU de Fritz Lang, où elle montrait aussi ses talents de danseuse (et de charmeuse de serpent venimeux)

trois rôles marquants dans des westerns :
l’inoubliable Indienne dont l’éclaireur James Stewart tombe amoureux dans La flèche brisée en 1950… premier grand western prenant la défense des Indiens, signé Delmer Daves. Puis, celle dont le cruel chasseur de bisons Robert Taylor fait sa squaw dans La dernière chasse (1956)

dessin de Didgiv (avec Jeffrey Hunter)

Enfin, elle est la fiancée du bandit sudiste Richard Egan qui en son absence a épousé son jeune frère (Elvis Presley)… Le cavalier du Crépuscule (56)

Debra Paget a aussi joué dans The gambler from Natchez (54) de Henry Levin, puis en 55 dans La Plume blanche, qui raconte une mission de pacification de la cavalerie US auprès des Cheyennes dans le Wyoming, c’est encore un western pro-indien (scénario de Delmer Daves), Debra interprète une ravissante jeune Cheyenne

effet parchemin by Didgiv

Et aussi Seven angry men (1955) sur la vie de l’abolitionniste John Brown…
Le bord de la rivière (57) avec Anthony Quinn. Debra Paget a aussi joué dans les séries La grande caravane en 58, Cimarron City en 59, Rawhide, Tales of Wells Fargo en 61, Riverboat (59), Johnny Ringo

Débra Paget

Hugo. Debra Paget interprétait Cosette dans LA VIE DE JEAN VALJEAN de Lewis Milestone en 1952
Court mais bon. Elle a été mariée 22 jours au réalisateur Budd Boetticher.
Soeur. Sa soeur Lisa Gaye, qui joua aussi une Indienne à l’écran, et qui lui ressemblait, est décédée en juillet 2016. Comme Debra, on la vit dans de nombreuses séries western

LE TOMBEAU HINDOU :

The Indian Tomb (Debra Paget) - Snake Dance Scene | Paget, Music ...

Debra Paget by didgiv

en violet… by Didgiv

avec Jeffrey Hunter

R.I.P:Henry Darrow/Coris Leachman/Nathalie Delon/Claude Brasseur/Victoria Racimo/Daria Nicolodi/Margaret Nolan/Diana Rigg/Reni Santoni/John Saxon/Kelly Preston/Dan Van Husen/Geno Silva/Michel Piccoli/John Ericson/Sergio Fantoni/Max Von Sydow /Suzy Delair/Lucia Bosè/Alfio Contini

Henry Darrow (1933-2021)


D’origine portoricaine, il jouaitManolito dans la série western Chaparral.

Henry Darrow

Coris Leachman (1926-2021)

De nombreuses séries western (Gunsmoke, Rawhide…) et un rôle dans Butch Cassidy et le kid… En 1972 elle remporte l’Oscar de meilleur actrice dans un second rôle pour LA DERNIERE SEANCE.

Description de cette image, également commentée ci-après

Nathalie Delon (1941-2021)

Nathalie Delon | Discographie | Discogs
Nathalie Delon

Claude BRASSEUR (1936-2020)

Claude Brasseur par tony344
by Tony 344
Claude Brasseur par didgiv
Vidocq-dessin de Didgiv

Victoria RACIMO (1943-2020)

Productrice et actrice américaine vue dans des westerns la série The Chisolms, elle jouait une Indienne dans La fureur sauvage (1980) avec Charlton Heston, Ghost dancing (1983), la saga sur des Sioux The mystic Warrior (1984), Les nouvelles aventures de Croc-Blanc et la série Docteur Quinn, où elle était l’Indienne ‘Marche seule’

Victoria Racimo

Daria NICOLODI (1950-2020)

Daria :actrice, ex-compagne de Dario Argento

Margaret NOLAN (1943-2020)

Actrice et modèle britannique, elle joue une masseuse dans GOLDFINGER, peinte en or et portant un bikini en or dans la séquence-titre (dans le film c’est Shirley Eaton). On la verra dans un western, Carry on Cowboy en 1965.

Margaret Nolan : oldschoolhot


Picture of Margaret Nolan
Margaret Nolan, 1964 : OldSchoolCool


Margaret Nolan
Margaret Nolan


RENI SANTONI (1939-2020)
Second rôle américain révélé par son rôle de l’inspecteur Gonzalez dans L’INSPECTEUR HARRY, il jouera souvent des flics, inspecteurs ; il a aussi été vu dans des films de guerre (ANZIO), polars (LES CADAVRES NE PORTENT PAS DE COSTARD, COBRA), un western : LES COLTS DES SEPT MERCENAIRES. C’est aussi la voix (narrateur) dans de nombreuses fictions.

Reni Santoni, l'acteur de « Seinfeld » et « Dirty Harry », est ...
Reni Santoni

Diana RIGG (1938-2020)

Diana Rigg

John SAXON (1936-2020)
D’origine italienne, second rôle au physique ténébreux qui n’est pas sans rappeler Sean Connery à ses débuts, il est connu pour avoir joué dans OPERATION DRAGON de Robert Clouse.
Vu souvent dans des rôles de flic, agent du FBI, officier… Sa carrière remonte aux années 50, on le voit souvent dans des polars, gialli (TENEBRES d’Argento) et une poignée de westerns, comme Le vent de la plaine… Bandit mexicain ayant volé le cheval de Marlon Brando dans L’homme de la Sierra, puis Joe Kidd… Le cavalier de l’espace… Il jouait un chef indien dans la série BONANZA en 1959. Saxon passa une fois derrière la caméra pour realiser un film d’horreur en 1988, DEATH HOUSE avec Anthony Franciosa.

John Saxon — Wikipédia
John Saxon
John Saxon avec Bruce Lee


F3325 kelly preston admiradora secreta foto b/n - Sold through ...
DECES DE KELLY PRESTON. Ici dans Secret Admirer
Kelly Preston 1980s | Found on the internet. | Ginny Skinny | Flickr
Kelly Preston

Dan VAN HUSEN (1940-2020)

Acteur allemand vu dans de nombreux westerns dès les années 1960 dont plusieurs avec Lee Van Cleef : La chevauchée versl’Ouest, Les 4 desperados, El Condor, Arizona se déchaine, The Arizona Kid, Les canons de Cordoba, Des dollars pour McGregor, Une trainée de poudre… les pistoleros arrivent, Doc Holliday (1971), Captain Apache, Catlow, Et viva la Revolution !, Condenados a vivir, Far West story, Pancho Villa (1972), Alleluia et Sartana, fils de…, Verflucht dies America, Le blanc, le jaune et le noir, Cipolla colt, The scarlet worm (2011) :

Geno SILVA (1948-2020)

Décès de cet acteur qui débuta dans quelques séries western comme Sur la piste des Cheyennes, puis des secons rôles à la TV et au cinéma : l’Apache Ghost dans Wanda Nevada, on le voit d’autres westerns, dans la version TV de Belle Starr en 1980, El Diablo (1990), c’est le général Carbinsco dans Geronimo (TV-1993), et le père Sanchez dans Into the West (2005).

Michel PICCOLI (1925-2020)

Belle de jour, Le Mépris, Max et les ferrailleurs

Dessin de Didgiv

La Cinémathèque suisse rend hommage à Michel Piccoli : jusqu’au 10 octobre, l’institution lausannoise rend hommage à l’acteur français Michel Piccoli, décédé en mai.

John ERICSON (1926-2020)

Vedette des années 1950-60, il eut la tête d’affiche de trois westerns The return of Jack Slade (1955) et Le repaire de l’aigle noir (57), et le western spaghetti La dernière balle à pile ou face (1969), et en second rôle dans Quarante tueurs (1957), c’est le shérif de La journée des violents (1958), un western espagnol en 1967 : Los 7 de Pancho Villa, Chasseur de primes (1972), The far side of Jericho (2006), et aussi quelques séries comme La grande caravane ou Zane Grey Theater, Rawhide.

John Ericson II | Harry | Flickr
John Ericson


Sergio FANTONI (1930-2020)

Grande vedette italienne des années 1960-70 qui débuta dans les péplums puis les films de guerre, d’espionnage et d’aventures, on le vit dans un western, Les 4 mercenaires d’El Paso. Un de ses meilleurs rôle est celui du capitaine Oriani dans L’EXPRESS DU COLONEL VON RYAN en 1965.

Sergio Fantoni - UniFrance

Max VON SYDOW (1929-2020)

L’exorciste… Les 3 jours du Condor… Flash Gordon… Black Journal… Conan le Barbare… Le 7e sceau… Minority Report…

Suzy DELAIR (1917-2020)

L’assassin habite au 21 (1942)… Quai des OrfèvresGervaise... Rocco et ses frèresLes aventures de Rabbi Jacob

Résultat de recherche d'images pour "suzy delair"

Lucia Bosè (1931-2020)

La dame sans camélia (1963)… Chronique d’un amour (1960)… Satyricon (1969)… La controfigura (1972)…

Résultat de recherche d'images pour "lucia Bosè"
Résultat de recherche d'images pour "lucia Bosè"