Impitoyable (Unforgiven)

 de Clint Eastwood (1992) **** 

25 ans après sa sortie, ce film revient en salle (le 21 juin) et en DVD Blu-ray dans une version restaurée.

Un ancien bandit devenu fermier accepte un dernier « job » pour toucher une récompense de 1000 dollars : abattre un homme qui a mutilé une prostituée. Il va faire équipe avec son vieil ami et un jeune homme.

Avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Richard Harris, Jaimz Woolvett, Frances Fisher

Résultat de recherche d'images pour "impitoyable eastwood"

Le retour de Clint Eastwood au western sept ans après Pale rider fut un énorme succès (plus de 100 millions de dollars de recettes aux USA pour un budget de 14,4 millions !). Gene Hackman est extraordinaire dans le rôle du shérif brutal, l’excellent Richard Harris joue un chasseur de primes.
La chanson du film, Claudia’s song, est écrite par Eastwood et Lennie Niehaus.
Western crépusculaire et psychologique,  c’est une oeuvre percutante et singulière, nourrie d’une réflexion sur le meurtre et la violence.

Clint Eastwood débuta dans la série western Rawhide -Dessin de Didgiv

Coups de feu dans la Sierra : 23 juin à 6h45… 2 juillet à 19h10… sur TCM Cinéma

De Sam Peckinpah (1962) ****

Coups de feu dans la Sierra (1962)
Scénario : N.B. Stone Jr.
Photo : Lucien Ballard-Musique : George Bassmann
Durée : 1h30

Avec Randolph Scott : Gil Westrum
Joel McCrea : Steve Judd
Mariette Hartley : Elsa Knudsen
Ronald Starr : Heck Longtree
Edgar Buchanan : juge Tolliver
R.G. Armstrong : Joshua Knudsen
James Dury : Billy Hammond
Et Jennie Jackson, L.Q. Jones, John Anderson, Warren Oates.

Coups de feu dans la Sierra-Randolph Scott-Joel McCrea

Steve, un shérif jadis redouté et sans ressource, accepte de transporter une chargement d’or venant de la mine de Coarse Gold. Il s’adjoint de deux aides, Gil, un vieil ami et Heck, un jeune aventurier. Sur la route, ils font la connaissance d’Elsa Knudsen, une jeune fille qui quitte son père et qui va épouser à la mine Billy Hammond, elle les rejoint.
Une nuit, Gil décide de partir avec Elsa et Heck et de s’emparer de l’or, Steve les surprend et les fait prisonnier. Au filon d’or, Elsa découvre, après s’être mariée, que Billy et ses frères ne sont que des pillards.

Coups de feu dans la sierra-Randolph Scott, Joel McCrea (fiche C.Revue sept. 77)Très belles images signées Lucien Ballard pour ce 2e western de Peckinpah, à la fois classique et crépusculaire, baroque aussi (il y a plus de Chinois que d’Indiens et des chameaux font office de cheval)… Peckinpah ressort un des grands thèmes puisés dans le Far West, le transport de l’or, et choisit deux gloires déjà vieillissantes, McCrea et Scott, pour livrer sa vision mélancolique du vieil Ouest.

L’histoire montre l’opposition entre Randolph Scott et Joel McCrea, qui ont au départ un but commun -ce qui fait penser au tandem Burt Lancaster/Gary Cooper de Vera Cruz. La mort de McCrea symbolise celle du vieil Ouest et de valeurs perdues (loyauté, amitié…).

Il y a aussi le thème fordien des fausses apparences, qui peut s’appliquer à chaque personnage -sauf McCrea- : celui par exemple dont la fille croit qu’il est un mari idéal (James Drury, excellent), en fait un voyou ; et aussi le thème de l’or/argent, qui détruit ici une amitié…

Suite de l’article sur :

Coups de feu dans la Sierra (Ride the high country/Guns in the afternoon)

Randolph Scott par Didgiv (feutres)

Joel McCrea par Didgiv (crayon)

Adam West

Décès de Adam West (1928-2017)

Résultat de recherche d'images pour "adam west"

Il incarna Bruce Wayne d’abord dans la série Batman de 1966 à 1968 sur la chaîne ABC, puis dans le film éponyme sorti en 1966.
Adam West débute à la télévision. Il côtoie le jeune Paul Newman dans The Young Philadelphians (1959), on le voit aussi dans des westerns dont le western spaghetti The relentless Four (1965) et Geronimo (1962), The outlaw is coming (1965), il fit en fait ses premiers pas dans des séries dont de nombreux westerns, incarnant Doc Hollyday dans Sugarfoot (1957), puis enchaine avec Cheyenne (1959), Bronco (1959), Le Virginien, Maverick, Tales of Wells Fargo, Bonanza, Laramie, Gunsmoke, La grande vallée, on le vit aussi dans le spun-off télévisé -qui devait aboutir à une série- de Nevada Smith (1975), dans lequel Cliff Potts reprenait le rôle-titre.
Un dernier western en 2005, Buckaroo : The movie.

Résultat de recherche d'images pour "adam west"

José Greci (Liz Havilland) (Susan Paget)

Décès de José Greci (1941-2017)

Résultat de recherche d'images pour "josé greci"

José Greci, Laurence Payne, Ben Hur

elle est Marie dans Ben-Hur

Cette actrice italienne joua dans des péplums, son premier est BEN-HUR en 1959, puis ROMULUS ET REMUS, on la vit aussi dans un Zorro (dans la France des mousquetaires !) avec Gordon Scott, Zorro e i tre moschetteri, le thriller LES POSSEDEES DU DEMON, et un western avec Craig Hill, Jusqu’à la dernière goutte de sang en 1968. Enfin, MAIGRET à PIGALLE (1966), avec Gino Cervi.

José Greci, Der Stärkste unter der Sonne

Résultat de recherche d'images pour "josé greci"

Roger Moore

Décès de Roger Moore… (14 octobre 1927 à Londres-23 mai 2017 en Suisse)

Roger Moore- cinerevue 1978

Célèbre James Bond ayant succédé à Sean Connery dès 1973, Moore a été dans les années 60-70 la vedette ultra populaire de trois séries (IVANHOE, LE SAINT et AMICALEMENT VOTRE, cette dernière ayant eu du succès surtout en Europe), et a été une des stars de la série western Maverick.

Roger Moore et Claudie Lange (1970 cinérevue)

Roger George Moore est né à Londres, débarque aux USA en 1953, il décroche des figurations et des seconds rôles comme dans MELODIE INTERROMPUE en 1955. Il joue dans deux séries westerns, The Alaskans en 1959-60, et Maverick, le rôle du cousin Beau entre 1959 et 1961, donnant la réplique à James Garner.

Roger Moore par Didgiv

Il en garde un bon souvenir, décrivant les bonnes parties de poker qu’il jouait en dehors du tournage avec Clint Walker, et se souvenant des horaires de travail qui dépassaient la norme syndicale, il était allé s’en plaindre, au nom des membres du tournage, au directeur de la Screen actor’s guild, qui était alors Ronald Reagan, celui-ci l’avait écouté sans proposer vraiment de solution concrète…

LE TRESOR DES SEPT COLLINES

Il tourne à cette époque dans un western, Le trésor des sept collines (Gold of the seven saints) (1961) avec Clint Walker. Dans sa récente autobiographie, Moore raconte que ce western est pour lui un peu prémonitoire dans sa carrière : il allait par la suite tourner GOLD en Afrique du sud en 1974 (cf. le titre original du film), incarner le SAINT dans la fameuse série, et jouer dans sept (SEVEN) James Bond…

Roger Moore-Barbara Bach (cinerevue 1976)

Roger Moore

dessin de Didgiv

Il va donc devenir une star avec deux autres séries (LE SAINT et AMICALEMENT VOTRE) puis une mégavedette avec la série des James Bond, qui commence avec VIVRE ET LAISSER MOURIR en 1973.

Sa carrière est composée de 99% de films d’action…

Moore vient de tourner en 2013 dans un téléfilm THE SAINT de Simon West avec Eliza Dushku et Sammi Hanratty et dans une comédie monégasque (INCOMPATIBLES)

Roger Moore - June Goodall - Felicity York - Dawn Rodriguez - Anita Pavel

L’espion qui m’aimait (cine revue aout 1976)

 

Claudie Lange Roger Moore cinerevue 69

Claudie Lange et Roger Moore ciné revue octobre 68

Avec Barbara Bach (ci-dessous dans L’ESPION QUI m’AIMAIT)
Avec Jane Seymour :
Avec Carole Bouquet :

 Avec sa femme Luisa (cine revue 1979) :

Roger Moore et sa femme Luisa- cinerevue 1979