browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Catherine Spaak / Agnès Spaak

Posted by on 2 septembre 2013
Catherine Spaak (3 avril 1945 à Boulogne-Billancourt)

Catherine Spaak Ciné revue 1972Cette actrice et chanteuse française née à Boulogne-Billancourt a tourné ses premiers films au début des années 60 (LE TROU, avec Michel Constantin et LE PUITS AUX TROIS VERITES avec Michèle Morgan) avant d’effectuer le plus gros de sa carrière en Italie.
Elle a le premier rôle féminin du FANFARON avec Vittorio Gassman, puis on la voit souvent dans des comédies sexy « à l’Italienne », dans des films qui défièrent parfois la censure comme LES ADOLESCENTES ou L’AMOUR à CHEVAL en 1968.

Catherine Spaak

(juillet 1970 cinerevue)

Parmi ses plus fameux rôles, on se souviendra de Jeanne dans WEEK-END à ZUYDCOOTE (1964) avec Jean-Paul Belmondo, et surtout celui du Chevalier de Maupin dans MADEMOISELLE MAUPIN de Mauro Bolognini en 1966, une époque où elle était la vedette des films dans lesquels elle jouait. Elle joue la fille de Vittorio Gassman, éprise au grand dam de son père d’un homme plus âgé qu’elle (lequel père ne cesse de draguer des minettes tout au long du film !) dans LE FANFARON, chef d’oeuvre de la comédie italienne signé Dino Risi.
Elle tient aussi le premier rôle féminin du giallo de Dario Argento LE CHAT A NEUF QUEUES en 1971.

Catherine Spaak

Elle était en vedette d’un western italo-américain en 1975, La chevauchée terrible, avec Jim Brown et Lee Van Cleef.

LE CHAT à NEUF QUEUE : face à James Franciscus

Site officielhttp://www.catherinespaak.eu/

Catherine Spaak (cinérevue nov. 69)

catherine spaak

L’amour à cheval

Catherine Spaak


Catherine SpaakCatherine Spaak (ciné revue 25 mai 67)_NEW

Catherine Spaak (Ciné revue 20 oct. 1977)

Catherine Spaak

(juil. 1965 Cinémonde)

Catherine Spaak (cinérevue 68)


Agnès Spaak (Anna Malsson) (29 avril 1944)

Agnès Spaak 21-11-68 Cine revue

Sœur ainée de Catherine Spaak et fille du scénariste Charles Spaak, Agnès Spaak est un ancien mannequin né à Boulogne-Billancourt, apparue dans plusieurs western-spaghetti des années 60.
En 1975, elle se consacre à sa passion, la photographie, et devient photographe de mode à Milan.

Agnès Spaak (9-6-1966) )

Ciné revue 1966

Westerns avec Agnès Spaak :

Calibre 32 (1967)
Dieu les crée, moi je les tue ! (68)
Les pistolets de l’Ouest (1969)
Autour de lui que des cadavres (1969)
Killer Amigo (1970)

Agnès Spaak - Rossano Brazzi

Killer amigo

Une garce inconsciente (1965)

agnes spaak

agnes spaak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *