browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Richard Bradford / En route vers le sud (Goin’ South)

Posted by on 30 mars 2016

Richard Bradford (1937-2016)

Devenu célèbre avec  la série L’HOMME à LA VALISE (1967-68), où il jouait MacGill, un ancien agent secret reconverti en détective privé à Londres, ce Texan était promis à une belle carrière de star premier plan dans les années 1960, s’il n’avait quitté Hollywood plusieurs années, il y reviendra pour jouer les seconds couteaux, souvent des rôles de policiers.

Des débuts dans LA POURSUITE IMPITOYABLE en 1966 avec Marlon Brando –qu’il admirait-, les séries Gunsmoke, Chaparral, MANNIX, puis deux westerns avec Jack Nicholson, Missouri Breaks (76), avec aussi Brando, et En route vers le sud (de Nicholson-78), la même année il apparait dans un des derniers films de Steve McQueen, AN ENEMY OF THE PEOPLE.
On le retrouve dans la Caroline du sud de la guerre de Sécession dans le téléfilm Charleston, puis dans la peau du chef de la police Dorsett dans LES INCORRUPTIBLES (1987), il côtoie Bruce Willis et James Garner dans la subtile comédie policière Meurtre à Hollywood (1988) faisant se rencontrer dans une enquête fictive Tom Mix… et Wyatt Earp ! Son dernier film est… ADIEU CUBA (2005) de Andy Garcia.

 


En route vers le sud (Goin’ South)
de Jack Nicholson (1978) ****

Le bandit Henry Moon s’apprête à être pendu quand un décret, providentiel, interdit de pendre un homme qu’une femme seule et propriétaire de terres veut épouser… Une vieille femme s’offre à épouser Moon, il lui manifeste si bien sa reconnaissance qu’elle en meurt. Une jeune et ravissante femme se propose à son tour…

Avec Jack Nicholson, Mary Steenburgen, Christopher Lloyd, John Belushi, Veronica Cartwright, Danny De Vito, Richard Bradford, Luana Anders, Ed Begley Jr., R.L. Armstrong, May Boss (cascadeuse)…

Jack Nicholson passe derrière la camera (et reste devant) pour signer ce western parodique subtil où il incarne avec brio un hors-la-loi de troisième ordre, il livre une performance étonnante et a aussi du flair pour s’entourer d’acteurs qui vont cartonner dans les comédies des années 80-90, comme John Belushi ou Danny De Vito, et des seconds couteaux chevronnés comme Richard Bradford, qui jouait avec Nicholson deux ans avant dans le western Missouri Breaks.

Mary Steenburgen, Jack Nicholson by vanKristen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *