browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tyrone Power / Le signe de Zorro (The mark of Zorro) / L’Odyssée des Mormons (Brigham Young)

Posted by on 5 mai 2016
Tyrone Power (5 mai 1914 à Cincinatti/ 15 novembre 1958 à Madrid)
 La Warner avait Errol Flynn, la Fox avait Tyrone Power : il fut un des acteurs les plus populaires des années 30, l’idole de millions de femmes de 1936 à 1957. Son arrière grand-père (né en 1795) était un célèbre comédien irlandais, son père et sa mère furent également acteurs de théâtre. Tyrone Power Sr., le père, a notamment joué avec John Wayne.

dessin de Didgiv

Tyrone Power (fils) est aussi appelé Tyrone Power III, son vrai nom était Tyrone Edmund  Power Jr. Ses trois enfants ont tous été comédiens.
Le nom de Tyrone Power est lié à celui du cinéaste Henry King, qui l’a fait tourner dans dix de ses films. King en a fait une star avec LES DOCKS DE LONDRES en 1937 et la même année L’incendie de Chicago, certains des meilleurs films de Power sont signés Henry King, comme LE CYGNE NOIR et CAPITAINE DE CASTILLE, des westerns aussi, Le brigand bien-aimé, où il incarnait Jesse James, mais le meilleur de tous est sans doute signé Rouben Mamoulian, Le signe de Zorro (1940), un pur chef d’oeuvre.

C’était un comédien de talent et polyvalent, il était capable, comme Errol Flynn, de jouer dans tous les registres : films de guerre, cape et d’épée, westerns, comédies, mélodrames, etc.
Il est mort durant le tournage à Madrid de SALOMON ET LA REINE DE SABA (1959), il s’évanouit lors d’une scène de combat à l’épée avec George Sanders, une attaque cardiaque l’emporte avant d’arriver à l’hôpital (il avait une maladie du cœur héréditaire et fumait aussi).

Tyrone Power Kim Novak (cinérevue 1970)

 

♠ Anecdotes

* Durant le tournage du Brigand bien-aimé, en 1939, il eut une aventure avec une jeune femme qui tomba enceinte et donna l’enfant à des parents adoptifs. Il dépensa une petite fortune pour le retrouver, en vain.

* Il eut une liaison cachée avec Judy Garland, début 1943, mais préféra ne pas quitter sa femme.

* Lana Turner raconte dans ses mémoires qu’elle tomba enceinte de Tyrone en décembre 1946 (une liaison secrète). Annabella, que Tyrone avait épousée en 1939, refusa le divorce et Lana dut avorter, la carrière des deux acteurs était en jeu.

Jesse James – avec Henry Fonda

 Castings
Il auditionna pour le rôle de Ashley Wilkes d’Autant en emporte le vent.
Il refusa le rôle principal de TANT QU’IL y AURA DES HOMMES, tenu par Burt Lancaster.

♦ Tel père, tel fils
* Comme son père, également comédien, il est mort sur un tournage, ils ont du être remplacés (Tyrone Power par Yul Brynner sur le tournage en Espagne de SALOMON ET LA REINE DE SABA).
* L’arbre généalogique de Tyrone Power remonte à des ancêtres huguenots français du côté de son père, et à une branche franco-canadienne, allemande et anglaise (du côté de sa mère).

La dernière flèche

Westerns avec Tyrone Power

Northern frontier (1935) de Sam Newfield
Le brigand bien-aimé (39) de Henry King et Irvin Cummings
L’odyssée des mormons (1940) d’Henry Hathaway
Le signe de Zorro
(40) de Rouben Mamoulian
L’Attaque de la malle-poste (51) de Henry Hathaway
La dernière flèche (52) de Joseph M. Newman
Le gentilhomme de la Louisiane (53) : Romance sur un Riverboat de Rudolph Maté
Tant que soufflera la tempête (55), histoire de convoi de chariots bâchés dans l’Afrique des Boers signée Henry King…

Tyrone Power by didgiv

Tyrone Power dans WITNESS FOR PROSECUTION (1957)
Dessin au stylo bille de Didgiv

Le gentilhomme de la Louisiane :


L’attaque de la malle-poste
:

 

Le cygne noir (en couleur, par Didgiv)


Le signe de Zorro (The mark of Zorro) De Rouben Mamoulian (1940) ***

D’après la nouvelle de Johnston McCully, « La malédiction de Capistrano ».

1820. A Los Angeles, Don Diego, un aristocrate (Tyrone Power) se transforme, la nuit, en défenseur masqué nommé Zorro, pour aider la population qui vit dans la terreur du gouverneur de la ville, Quintero (J. Edward Bromberg), secondé du capitaine Esteban (Basil Rathbone). Il tombe amoureux de la belle Lolita, nièce du gouverneur (Linda Darnell).

Et avec : Gale Sondergaard, Eugene Pallette, Montagu Love, Janet Beecher.

Remake du film de 1920 signé Fred Niblo, un excellent Zorro de la Fox réunissant le séduisant Tyrone Power et l’éclatante Linda Darnell, qui jouent la même année dans un autre western Brigham Young.
Linda Darnell sera la vedette de deux autres très bons westerns des années 40, Buffalo Bill (1944), où elle campe une Indienne, et surtout La poursuite infernale de John Ford en 1946, chef d’oeuvre du genre.
Le film fut un beau succès.


L’Odyssée des Mormons (Brigham Young)
de Henry Hathaway (1940) **

Avec Tyrone Power, Linda Darnell, Dean Jagger, Brian Donlevy, Jane Darwell, John Carradine, Mary Astor, Vincent Price, Jean Rogers, Moroni Olsen, Fuzzy Knight, Chief John Big Tree, Hank Worden, Tom London…

Linda Darnell-dessin de Didigv

Henry Hathaway quitte la Paramount, pour laquelle il signait des adaptations de Zane Grey (souvent avec Randolph Scott) et entame une collaboration de 20 ans avec la Fox, avec ce western poétique : le périple des Mormons fuyant les persécutions de 1846-47 vers l’Utah, d’après l’histoire véridique du leader mormon Brigham Young, mais l’histoire prend des libertés avec la vérité historique.

Premier western de la magnifique Linda Darnell qui forme avec Tyrone Power un des plus beaux couples de l’année 1940 : ils furent réunis quatre fois au cinéma et jouent la même année dans Le signe de Zorro.
Dean Jagger dans un de ses premiers westerns, deviendra mormon 32 ans plus tard ! Le seul acteur à être mormon lors du tournage était Moroni Olsen…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *