browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Monte Blue / Rose of Cimarron (Vengeance indienne)

Posted by on 26 juin 2013
MONTE BLUE (11-1-1887/18-2-1963)

Gerard Montgomery Blue a collectionné les rôles de jeunes premiers romantiques lors du muet, puis ceux d’Indiens dans les westerns. Son père, ancien éclaireur de Buffalo Bill et vétéran nordiste de la guerre de Sécession, mourut dans un crash, sa mère ne pouvant l’élever seule (elle avait 4 autres enfants), il entra dans un orphelinat à 8 ans.

 

Monte Blue a commencé comme cascadeur puis figurant dans son premier film, le mythique Naissance d’une nation de David W. Griffith en 1915, puis un petit rôle dans Un coeur en exil en 1918, qui est le remake par Cecil B DeMille de son Mari de l’Indienne ; c’est, comme George O’Brien ou Gary Cooper, un des rares acteurs à avoir réussi le passage au parlant, il continuera dès lors de poursuivre une belle carrière, limitée cependant aux seconds rôles.
Le plus marquant qu’il ait tenu dans sa carrière est celui qu’il a tenu dans son dernier film : il incarne le vieux chef apache résigné Geronimo, vaincu par la cavalerie américaine dans Bronco Apache (1954) ; dans l’une des premières scènes du film, très symboliques, on le voit s’avancer vers les soldats de l’US army, avec son calumet de la paix, et il fait hisser le drapeau blanc… qu’abat d’un coup de carabine le guerrier rebelle Massai (Burt Lancaster), qui a décidé de poursuivre la lutte…
Monte Blue a aussi joué dans des séries comme The lone ranger, RinTinTin en 1957 et 59, The deputy en 59, Tales of Wells Fargo, La grande caravane et Rawhide en 1960, sa dernière apparition à la télévision.

♣ Ses westerns :
Il décroche des premiers petits rôles dans des séries B adaptées de Zane Grey par la Paramount et les trois premiers avec Randolph Scott, en 1933 (The thundering herd) et en 1934 (Wagon wheels de Charles T. Barton et La dernière ronde

Wagon Wheels-1934

1935 : Nevada avec Buster Crabbe… L’épreuve (The test), une aventure de Rin Tin Tin Jr. Wanderer of the wasteland
1936 : Ride, ranger, ride de Joseph Kane ; Treachery rides the rangeDesert Gold
1937 : Thunder trails.
Il côtoie ensuite Gary Cooper dans Une aventure de Buffalo Bill en 1936 (qu’il retrouvera en 1945 dans l’Intrigante de Saratoga) puis John Wayne en 37 : La ville du diable, une autre adaptation de Zane Grey et Gene Autry dans Rootin’ tootin’ rythm toujours en 1937. Ensuite, The mysterious rider (38) de Lesley Selander, le serial Bill Hickok le sauvage (1938), La furie de l’or noir de Rouben Mamoulian et Geronimo le peau-rouge (1939).

Toujours en 1939, Blue fait partie de la distribution de la superproduction Pacific express de Cecil B. DeMille.
Puis avec Errol Flynn : Les conquérants (1939), il en fera quatre autres avec lui : Gentleman Jim (1942),  San Antonio en 1945, La rivière d’argent de Raoul Walsh (48), et Montana de Ray Enright et Raoul Walsh (1950).
1941 : Les justiciers du désert de Ray Taylor ; King of the Texas rangers

Joseph Kane le dirige dans trois séries B entre 1939 et 1941: Days of Jesse James, et il est le shérif de Young Bill Hickok et Badman from Deadwood. Arkansas Judge (1941), puis joue en 42 dans La fièvre de l’or 

Sunset in Wyoming (42) ; Tennesse Johnson (42)
Un second rôle, mais plus important dans Cheyenne de Raoul Walsh (1947).
1949 : deux westerns avec Joel McCrea : Les chevaliers du Texas et La fille du désert (un remake du célèbre LA GRANDE EVASION), Puis, Colt .45 avec Randolph Scott (1950) et Dallas ville frontière.

Il est un Indien dans Vengeance indienne (1952) de Harry Keller, ses derniers westerns sont des classiques : Le relais de l’or maudit (Hangman’s knot) en 52, Vaquero et  The last Posse en 53, L’Homme des plaines avec Will Rogers Jr. et Bronco apache, cité plus haut.


Rose of Cimarron (Vengeance indienne)-de Harry Keller (1952)

Avec Jack Buetel, Mala Powers, Bill Williams, Jim Davis, Art Smith, Bob Steele, Lillian  Bronson, Monte Blue, Tom Steele, John Doucette, William Schallert, Argentina Brunetti

Série B : Mala Powers joue une jeune Blanche élevée par les Indiens, traquant les tueurs de ses parents adoptifs. Monte Blue, qui jouait les jeunes premiers romantiques lors du muet, et donna ensuite souvent la réplique à Randolph Scott dans des adaptations de Zane Grey par la Paramount dans les années 1930, est ici un Indien, un rôle qui a dû certainement influencer Robert Aldrich car il lui confiera le rôle du chef apache  Geronimo dans Bronco Apache en 1954. Il joua aussi dans 5 films avec Errol Flynn, dont Montana en 1950.

 

Lire aussi :
Captifs et captives des Indiens au cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *