browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Cameron Mitchell / La dernière flèche (Pony Soldier) / Le justicier du Minnesota (Minnesota Clay)

Posted by on 20 août 2013

CAMERON MITCHELL (4-11-1918/6-7-1994)

Cameron Mitchell

Acteur de théâtre et de TV, Cameron Mitchell est un des quatre aventuriers, avec Gary Cooper et Richard Widmark, qui guident une femme, Susan Hayward, dans une région dangereuse, pour sauver son mari dans Le jardin du diable (1954) de Henry Hathaway, un des plus beaux westerns des années 50.
Le tournage fut tendu, Susan Hayward griffa au visage Cameron qui se montrait trop entreprenant avec elle lors d’une soirée arrosée !

Souvent recruté pour jouer de vils bandits, avec sa gueule qui semble taillée à la serpe, il est étonnant en chef de horde odieux traquant les anciens esclaves en route vers l’Ouest de Buck et son complice de Sidney Poiter (1972) et dans la peau du chef belliqueux Konah des Indiens Cris face à Tyrone Power dans La dernière flèche (1952).
Il avait le rôle de Buck Cannon dans la série Le grand Chaparral en 1967, apparait dans Bonanza et a joué dans de nombreux films d’horreur des années 80, dont le giallo 6 FEMMES POUR l’ASSASSIN de Mario Bava en 1964, et la même année, il est même la vedette de deux western spaghetti, Minnesota Clay et Le dernier pistolet (Jim Il Primo)

Ses autres westerns (sélection) :

Le cavalier de la mort (Man in The Saddle) (1951) avec Randolph Scott
Les bannis de la Sierra (The outcasts of Poker Flat) (1952) de Joseph M. Newman
La rivière de la poudre (Powder river) (1953) avec Rory Calhoun
Les implacables (1955) de Raoul Walsh
Une étrangère dans la ville (1955) de Mervyn LeRoy
Tension à rock city (1956) avec Richard Egan
Le dernier pistolet (Jim Il Primo) (1964) Italien de Sergio Bergonzelli
Le justicier du Minnesota (Minnesota Clay) (1964)
Hombre (1967) de Martin Ritt
The Andersonville trial (1970) de George C. Scott
The Hanged man (1974) Téléfilm
The Quest (1976) Téléfilm
La conquête de l’Ouest (1978), mini-série
Kenny Rogers as the gambler : The adventures continue (1983) téléfilm avec Kenny Rogers

Et les autres séries :
Zane Grey Theater, La grande caravane, Daniel Boone, Gunsmoke, Sur la piste des Cheyennes, Chaparral, Colt .45.

Cameron Mitchell, Susan Hayward, Richard Widmark dans LE JARDIN DU DIABLE

dans le giallo 6 femmes pour l’assassin (1964)

Cameron Mitchell by Biggs

Cameron Mitchell by Biggs sur stars-portraits.com



La dernière flèche (Pony Soldier)-De Joseph M. Newman (1952) **

Scénario : John C. Higgins d’après une histoire de Garnett Weston
Photo : Harry Jackson
Musique : Alex North

 

Avec Tyrone Power : Duncan MacDonald
Cameron Mitchell : Konah
Thomas Gomez : Natayo
Penny Edwards : Emerald Neely
Robert Horton : Jess Calhoun
Stuart Randall : Ours debout
Anthony Earl Numkena : Comme l’éclair
Adeline deWalt Reynolds : Lune pâle
Et Howard Petrie, Chief Bright Fire, Frank DeKova, Richard Boone, Grady Calloway, Michael Rennie, Shooting star, John  War Eagle, Frank McGrath (cascades).

vieille fiche Télé 7 Jours

En 1876, les véridiques aventures d’un membre de la police montée de l’Ouest du Canada, luttant contre la rébellion d’Indiens Cree.

Fort Walsh, près de Saskatchewan, un jeune officier de la toute jeune police montée canadienne se voit confier une mission difficile : les Indiens Cree dirigés par Ours debout ont quitté leur réserve canadienne pour aller chasser le bison dans le Montana.
Ils sont pourchassés par les Tuniques bleues et les Sioux, qui ne veulent pas partager leur gibier. Konah, jeune chef belliqueux, et ses guerriers attaquent un chariot et prennent en otage une jeune fille, Emerald, et son serviteur, Jess, un bandit évadé.
Ils veulent les garder en monnaie d’échange s’ils ont des problèmes avant d’atteindre la frontière.
Accompagné du métis Natayo, Duncan McDonald, une tunique rouge, reçoit la double mission de délivrer les otages et ramener la tribu Cree dans sa réserve.
Ours debout est prêt à collaborer avec Duncan, mais son bras droit, Konah, ne l’entend pas de cette oreille…

Un récit haut en couleurs dominé par l’interprétation de Tyrone Power (le titre original : Pony Soldier est le surnom que lui donnent les Crees) opposé à l’excellent Cameron Mitchell, qui campe un redoutable chef indien tout en muscles avec une resplendissante coiffe taurine. Un duel final dans les rochers époustouflant.

Film en entier

Plusieurs acteurs indiens dans la distribution, comme le Sioux John War Eagle, ce film fait partie des western pro-indiens (voir l’article : image de l’indien dans le western), évitant les clichés, il décrit avec humanité, sur un ton proche du documentaire, la vie des Indiens.

C’est aussi un film à la gloire de la Police montée canadienne, un des meilleurs du genre demeure Les tuniques écarlates avec Gary Cooper. Belle musique d’Alex North, qui, avec l’utilisation de tambours, appuie bien les moments de tension et de suspense.

La scène d’ouverture du film, une bataille entre soldats et Indiens, a été reprise intégralement au film Buffalo Bill de William Wellman réalisé huit ans auparavant (cela se faisait souvent à l’époque du muet pour économiser les coûts de production, mais rarement dans les années 50). Joseph Newman n’est ni Wellman ni Cecil B. DeMille, et son film reste ce qu’il est, une bonne série B et un honnête divertissement, très efficace.


Le justicier du Minnesota (L’homme du Minnesota) (Minnesota Clay)
Italo-franco-espagnol de Sergio Corbucci (1964) 

Avec Cameron Mitchell, Georges Rivière, Ethel Rojo, Diana Martin, Antonio Roso, Fernando Sancho, Julio Pena, Gino Pernice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *