browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Nicoletta Machiavelli/ Du sang dans la montagne (Un fiume di dollari) / Une minute pour prier, une seconde pour mourir (Un minuto per pregare, un instante per morire)

Posted by on 1 décembre 2015

Nicoletta Machiavelli (Nicoletta Rangoni) (1-8-1944/2015)

Nicoletta Machiavelli (Une minute pour prier...)Cette italo-américaine étudie les Beaux-Arts à l’Académie de Florence. Son frère était le designer costumes du producteur Dino de Laurentiis, lequel lui fait signer un contrat de 7 ans.
Son premier film est UNA QUESTIONE d’AMORE en 1965, puis elle est prise pour jouer une Indienne dans son premier western : Navajo Joe en 1966.

« J’ai joué une Indienne Navajo, et 15 ans plus tard, je travaillais comme guide de la plus grande réserve indienne des USA, au milieu des plus beaux paysages de l’Amérique, je suis tombée amoureuse de la façon dont vivent ces gens fascinants (Les amérindiens)  »
(source : Wikipédia).

Nicoletta Rangoni

Ciné Revue 67

Elle tourne cette même année un deuxième western, avec Thomas Hunter, Du sang dans la montagne.

Nicoletta est apparue au total dans sept westerns-spaghettis des années 60 : Il était une fois en Arizona (1967) de Sergio Sollima, elle a le rôle principal de Giarrettierra Colt, en 1968, c’est un western féministe, pour lequel elle apprend le maniement du revolver et à monter un cheval. Elle joue le rôle d’une femme qui venge la mort de son ami tué par des bandits.

Deux autres westerns en 1968 : Une minute pour prier, une seconde pour mourir (1968) avec Alex Cord.
Le salaire de la haine (1968)… et La corde au cou en 1969.

On la vit également dans deux Alain Delon : LES GRANDS FUSILS, LES SEINS DE GLACE, et aussi L’IMPORTANT C’EST D’AIMER, L’ANNEE SAINTE avec Jean Gabin.

Nicoletta Machiavelli

Navajo Joe

Nicoletta Machiavelli et Burt Reynolds – NAVAJO JOE

Nicoletta Machiavelli s’était retirée du cinéma en 1984, pour s’installer à Seattle -où elle est morte- et enseigner l’Italien à l’Université de Washington.


Du sang dans la montagne (Un fiume di dollari) (River of dollars) (The Hills run red)
Western italien de Carlo Lizzani (alias Lee W. Beaver) (1966) ***

Musique : Ennio Morricone

Jerry (Thomas Hunter-Tom Hunter) et Ken (Nando Gazzalo) ont volé un fourgon avec une fortune en dollars et tentent de gagner la frontière mexicaine. Poursuivis par une patrouille, ils décident de se séparer pour les semer, hélas, Jerry est attrapé et passe cinq ans en prison.
Libéré, il n’a plus qu’un objectif : retrouver Ken. Ce dernier avait promis de s’occuper de la femme et du fils de Jerry, mais il n’a pas tenu parole. La femme est morte et l’enfant a disparu…

Et avec :

Henry Silva, Dan Duryea, Nicoletta Machiavelli, Jeff Cameron, Gianna Serra, Loris Loddi, Geoffrey Copleston.

Tourné en Espagne, c’est un western-spaghetti haut de gamme label rouge : dans la même veine que la trilogie des dollars de Sergio Leone, un western assez violent qui copie avec une certaine efficacité les westerns américains, un grand soin est accordé aux décors et aux accessoires, témoignant d’un souci d’authenticité.
Musique signée Ennio Morricone, sous le pseudo de Leo Nichols.
C’est le premier western de Carlo Lizzani et aussi de l’égerie sexy italo-américaine Nicoletta Machiavelli, alias Nicoletta Rangoni.
De nombreux acteurs américains viennent jouer dans les westerns européens des années 60, dans celui-ci, c’est le très bon second rôle Dan Duryea à qui Carlo Lizzani a déroulé le tapis rouge.

Nicoletta Macchiavelli


Une minute pour prier, une seconde pour mourir (Un minuto per pregare, un instante per morire)
Western italo-américain de Franco Giraldi (1968) ***

Avec Alex Cord : Clay McCord

Arthur Kennedy : marshal Colby
Robert Ryan : gouverneur Carter
Enzo Fiermonte : docteur Chase
Renato Romano : Cheap Charlie
Franco Lantieri : marshal Butler
Et Mario Brega, Nicoletta Machiavelli, Daniel Martin, Franco Balducci, Silla Bettini, Spartaco Conversi, Rosa Palomar, Aldo Sambrell

La guerre de Sécession est terminée. Le bandit Clay McCord arrive à Escondido où les hommes du tyran Krant, un ancien sudiste bloquent les ravitaillements de la population. McCord parvient à ramener des provisions, avant de trouver refuge dans la maison de Laurinda, qui le séduit.
Le shérif Roy Colby du village voisin attend l’arrivée de Lem Carter, gouverneur  qui vient proposer une amnistie à tous les hors-la-loi qui déposeront les armes. McCord souhaite en faire partie. Mais Krant refuse l’amnistie à McCord… 

Une intrigue riche servie par un bon réalisateur, les paysages d’Almeria superbement photographiés et d’excellents acteurs, dont les vétérans américains Robert Ryan et Arthur Kennedy, et l’italo-américaine Nicoletta Machiavelli.

Un des meilleurs crus du genre, qui renouvelle agréablement le genre, juste avant IL ETAIT UNE FOIS DANS l’OUEST.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *