browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les comancheros (The Comancheros) / Nehemiah Persoff / Joan O’Brien

Posted by on 20 août 2013

LES COMANCHEROS – De Michael Curtiz (et John Wayne) (1961) **

20 th Century Fox

dessin de Didgiv

Production : George Sherman
Scénario : James Edward Grant, Clair Huffaker d’après le roman de Paul Wellman
Photo : William H. Clothier
Musique : Elmer Bernstein
Durée : 107 mn

Avec John Wayne : Jake Cutter
Stuart Whitman : Paul Regret
Ina Balin : Pilar Graile
Nehemiah Persoff : Graile
Lee Marvin : Tully Crowe
Michael Ansara : Amelung
Patrick Wayne : Tobe
Bruce Cabot : Major Henry
Joan O’Brien : Melinda Marshall
Jack Elam : Horseface
Edgar Buchanan : juge Jackson Breen
Et  Gregg Palmer, Guinn ‘Big Boy’ Williams, Booth Coleman, Bob Steele, John Dierkes, Aissa Wayne
Cascadeur : Chuck Roberson

Extrait de la bande dessinée de Pierre Tabary Les Comancheros (1964)

Stuart Whitman, Ina Balin

1843, Nouvelle-Orleans.
Paul Regret, joueur professionnel, se bat en duel et tue son rival ; le duel est illégal en Louisiane,un juge (le père de la victime), ordonne des poursuites. Regret monte sur un bateau à destination de Galveston, sur lequel il fait la connaissance d’une aventurière, Pilar.


A Galveston, Jack Cutter, un Capitaine des Texas Rangers l’arrête, 
Regret tente de lui échapper à plusieurs reprises. Il parvient à s’enfuir, Cutter recroisera sa route en recherchant un autre bandit, Tull Crow (il doit en fait infiltrer une bande de Comancheros, alliés des Comanches, dont Tully est un chef)…

Cutter et Regret vont lutter ensemble contre les rénégats, et surmonter des situations périlleuses dont une attaque d’Indiens et un combat contre les Comancheros, qui pillent les ranchs de la région. Au delà de leur opposition, des liens vont se créer et Regret sera finalement libre.

C’est le dernier film du Hongrois Michael Curtiz, à qui l’on doit trois beaux westerns entre 1939 et 1940, avec Errol Flynn (LES CONQUERANTS, LA PISTE DE SANTA FE et LA CARAVANE HEROIQUE). Souffrant, il ne put terminer le film, et décéda pendant le tournage ce qui explique que le film a un goût d’inachevé.

John Wayne tourna les plans qui restaient, d’autres ont été tournés par George Sherman, non crédité.
Dans la peau d’un Texas ranger John Wayne poursuit un supposé criminel (Stuart Whitman), ils vont affronter ensemble des péripéties, et notamment les Comancheros, blancs alliés des Indiens. Les Comanches sont joués en fait par des Apaches.
Un budget de 666 000 dollars pour ce western de facture classique, pas un chef d’oeuvre, mais les scènes d’action sont bien goupillées et ponctuent une histoire intéressante.
Après la défaite (commerciale) de son Alamo, Wayne se console car c’est un succès pour la Fox.

A noter dans un petit rôle, Aissa Wayne, la fille de John et de la Mexico-péruvienne Pilar. Elle jouait déjà une petite fille dans Alamo. Deuxième western avec John Wayne pour Joan O’Brien, qui jouait dans Alamo.
Et premier film de Wayne avec Lee Marvin, qui n’était alors pas une grande star, ils se recroiseront dans L’Homme qui tua Libert Valance de John Ford.


Nehemiah Persoff (Nick Pursoff) (Né à Jérusalem en 1919)

Fabuleux acteur de composition, il posa à ses débuts pour des peintres de Manhattan. Des débuts au côté de Marlon Brando dans SUR LES QUAIS (1954) et Humphrey Bogart dans PLUS DURE SERA LA CHUTE (1956), il jouait Little Bonaparte dans CERTAINS l’AIMENT CHAUD en 1959. Des westerns aussi : L’or du Hollandais (58), La chevauchée des bannis (59), Les Comancheros (61), Cutter’s trail (70), il fit partie des nombreuses stars qui apparurent dans le téléfilm The rebels en 1979, Fievel au Far West (91)… et les séries Rawhide, La grande caravane, Le grand ChaparralLa grande vallée, Les mystères de l’Ouest (65-68), Gunsmoke (1965-74)…
C’était un des deux assasssins que Robert Horton doit mener jusqu’à la prison d’un fort dans le téléfilm western Un homme nommé Kiowa Jones (1966)… Sinon, beaucoup de polars (comme THE GIRL WHO KNEW TOO MUCH) et de films de guerre !

Polar :
PLUS DURE SERA LA CHUTE (1956)
THE GIRL WHO KNEW TOO MUCH (1969)


 

Joan O’Brien (née en 1936)


Elle débute dans un show TV du chanteur Tennessee Ernie Ford, comme chanteuse, puis est révélée au cinéma par le rôle de la nounou d’OPERATION JUPONS en 1959. Elle eut une brève romance avec Elvis Presley, son partenaire dans BLONDES, BRUNES ET ROUSSES.
Quelques westerns dans sa filmo. : Alamo (1960), Les Comancheros (61), Six chevaux dans la plaine (62).
Et les séries Riverboat, The Alaskans, Cheyenne, The Deputy, Bat Masterson, La grande caravane, Rawhide, et Le Virginien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *