browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le parrain (The godfather) / …et part II, part III / Abe Vigoda

Posted by on 17 janvier 2015

Le parrain (1972) *****  de Francis Ford Coppola


Le chef de la famille mafieuse Corleone transfère le contrôle de ses activités clandestines à son fils…
Avec Marlon Brando, Al Pacino, James Caan, Richard S. Castellano, Robert Duvall, Sterling Hayden, Richard Conte, Al Lietteri, Diane Keaton, Vito Scotti, Simonetta Stefanelli, Sofia Coppola, Julie GreggAbe Vidoga
Trois vecteurs ont fait entrer ce film –inspiré de l’œuvre de Mario Puzo- et ses suites, splendide saga sur la mafia, dans la légende du 7e Art : l’art de Coppola de raconter des histoires et de faire en sorte qu’on s’identifie fortement à ses personnages, une distribution virile et judicieuse où les pontes de la mafia et les petites frappes sont interprétées par des acteurs criant de vérité –Marlon Brando en tête-, et la musique de Nino Rota, qui est en quelque sorte l’âme du film (que serait LE PARRAIN sans le leitmotiv lancinant qui berce et ponctue les différentes parties du récit ?). Film souvent imité, rarement égalé… DONNIE BRASCO et  CASINO figurent aussi en tête du palmarès. Plus gros succès de l’année 72, et 3 Oscars en 73 : meilleurs films, acteur (Brando, qui, absent à la cérémonie, refusa la statuette) et adaptation.
D’anciennes vedettes du Film noir, comme Sterling Hayden ou Richard Conte font des apparitions dans le film.

Julie Gregg
(1944-2016)
Julie Gregg

Julie Gregg était connue pour son rôle de Sandra Corleone, la femme de Sonny Corleone (James Caan) dans les deux premiers volets du PARRAIN, la célèbre saga sur la mafia. Elle meurt quelques mois après Abe Vidoga, un des autres principaux acteurs du PARRAIN.
Son mentor était Jackie Cooper, elle débute dans la série avec Ernest Borgnine SUR LE PONT LA MARINE en 1965, puis joue dans Bonanza, chante dans BATMAN (1966), on la voit encore dans les séries western Le cheval de fer, Le Virginien, Gunsmoke, et aussi MISSION IMPOSSIBLE avant LE PARRAIN en 1972. Elle travaillera ensuite essentiellement pour le petit écran, dont la série historique The seekers (1979), son dernier film est DEAD ON, un thriller de 1994.


 

Le parrain, 2e partie (1974) **** de F. F. Coppola

Robert De Niro

La vie du jeune Vito Corleone dans les années 1920 à New York, l’ascension de son fils Michael au Nevada.
Avec Al Pacino, Robert De Niro, Robert Duvall, Diane Keaton, John Cazale, Gastone Moschin, Talia Shire, Lee Strasberg, Marianna Hill, Troy Donahue, James Caan, Harry Dean Stanton, Danny Aiello, Fay Spain, Roger Corman, Julie GreggAbe Vidoga, Sofia Coppola, Richard Matheson


On prend les mêmes et on recommence ? Pas tout à fait, Marlon Brando n’est plus de la partie, le personnage joué par Robert Duvall s’étoffe, et d’autres acteurs entrent dans la danse (distribution d’ailleurs bien plus éblouissante que celle du premier) : Marianna Hill, Troy Donahue, Harry Dean Stanton ou encore Robert De Niro… qui s’illustrera dans d’autres films sur la Mafia. Abe Vidoga, le vieil ami de Vito, est toujours là, cet acteur est décédé en janvier 2016, Julie Gregg aussi vient de nous quitter (novembre 2016), elle jouait dans les deux premiers volets et de la saga l’épouse de Sonny Corleone, Sandra. L’actrice eut une carrière essentiellement pour le petit écran, notammant dans les séries western Bonanza et Gunsmoke.

———————-

Le Parrain, 3e partie (1990) * de F.F. Coppola

Michael Corleone tente de conserver son empire du crime organisé à New York et en Italie, et prend un jeune protégé sous son aile.

Avec Al Pacino, Diane Keaton, Andy Garcia, Talia Shire, Eli Wallach, George Hamilton, Bridget Fonda, Sofia Coppola, Raf Vallone, Helmut Berger, John Savage, Al Ruscio, Brett Halsey, Simonetta Stefanelli, Jessica DiCiccio

Sofia Coppola

Coppola toujours aux manettes pour ce 3e volet du Parrain, et Pacino toujours en vedette, mais la musique n’est plus de Nino Rota mais de Carmine Coppola (le père du réalisateur, chez les Coppola, on travaille en famille, comme dans la mafia !), qui reprend le thème de son prédecesseur. 136 millions de dollars de recettes pour un budget de 54 millions, le succès est toujours au rendez-vous… mais pas aussi fort que les deux 1ers volets, ce qui explique qu’il n’y ait pas eu de suite.

Francis Ford et Sofia Coppola


Abe Vigoda (1921-2016)

Vigoda

Décès en 2016 de cet acteur connu dont le visage était familier des spectateurs depuis qu’il prêta ses traits au fameux mafieux Sal Tessio dans la saga des PARRAIN, le caporegime, vieil ami de Vito Corleone (Marlon Brando) qui est utilisé par les ennemis de ce dernier, après sa mort, pour faire tomber son fils Michael (Al Pacino) dans un piège ; pour le rôle de Tessio, Vigoda avait été sélectionné parmi 500 inconnus par Coppola.
Son visage émacié, sa haute taille et sa morphologie longiline l’avait ensuite amené à jouer à plusieurs reprises des mafioso.

Né à New York dans une famille d’immigrants juifs russes (comme Kirk Douglas), il est révélé par LE PARRAIN en 1972, puis DON ANGELO EST MORT (film sur la mafia aussi de Richard Fleischer) la sitcom BARNEY MILLER (1974) où il campe le détective Fish. Cette même année, il est été initialement pressenti pour le rôle du monstre de la comédie de Mel Brook FRANKENSTEIN JUNIOR, pour sa ressemblance avec Boris Karloff, mais Peter Boyle lui a finalement été préféré. Cette ressemblance l’a conduit à être engagé pour le New York revival d’Arsenic and Old Lace en 1986.
Mafioso-acteur repenti dans les années 1990, Abe Vigoda s’amuse souvent à jouer les papys dans les films et séries, et prend même de la hauteur en incarnant Zeus dans ME AND THE GODS  en 1997.

abe-vigoda-portrait
1972 : LE PARRAIN
1973 : DON ANGELO EST MORT
1974 : NEWMAN’s LAWLE PARRAIN, 2e partie
1984 : CANNONBALL 2
1994 : L’IRRESISTIBLE NORTH
2003 : WANTED

Don Angelo est mort

The Godfather

Vigoda à gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *