browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le faucon blanc (Winterhawk) / Leif Erickson

Posted by on 4 décembre 2014

Le faucon blanc (Winterhawk)
de Charles B. Pierce (1975) **** 

1840. Le chef de tribu Winterhawk est malade. Son ami le trappeur Guthrie lui propose de demander l’aide des hommes blancs dans un village voisin. Mais ceux-ci tuent le trappeur…

Woody Strode, Winterhawk

Avec Leif Erickson, Woody Strode, Denver Pyle, L.Q. Jones, Elisha Cook Jr., Dennis Fimple, Arthur Hunnicutt, Sacheen Littlefeather, Michael Dante, Dawn Wells.

« C’était la plus grande légende que les Pieds Noirs aient jamais eue… Et que les hommes blancs ne pourraient jamais oublier », tel est le slogan de ce vibrant plaidoyer pro-indien, dédicacé en générique à « cette magnifique race d’hommes et de femmes : les Indiens d’Amérique« .

Dawn Wells

C’est le dernier western et dernier film de l’old timer Arthur Hunnicutt ; Leif Erickson, star de la série Chaparral, trouve ici un rôle de premier plan, au côté du Noir Woody Strode, ami et acteur fétiche de John Ford, et de l’incontournable Denver Pyle.
Un second rôle également pour Sacheen Littlefeather, connue pour avoir prononcé le célèbre discours de Marlon Brando en 1973, le jour de la remise des Oscars où il refusa la statuette, pour rendre hommage aux Indiens… Et connue aussi pour avoir posé dans Play Boy 1973…
Tourné dans la réserve des Blackfoot (Pieds Noirs) du Montana et à Durango (Colorado).

1973 : Sacheen Littlefeather, qui a un second rôle dans ce film, devient célèbre en proclamant le discours-choc de Marlon Brando aux Oscars… et en posant dans Play Boy…

—————————————————–

Leif Erickson (Glenn Erikson) (Leif Erikson) (27-10-1911/29-1-1986)

C’était John Cannon dans la longue série western Le grand Chaparral (1967-71), personnage qui l’a fait entrer dans la légende. Acteur de théâtre, de cinéma et de télévision, Leif Erickson débute dans les années 30. Il joue dans les westerns Nevada et Wanderer of the wasteland (1935), Desert Gold (36) de James P. Hogan, Ride a crooked mile (1938), Dallas, ville frontière (1950) avec Gary Cooper, The showdown (1950), Show Boat (1951), L’homme à la carabine (1952), A feu et à sang (1952), La première balle tue (1954), La corde est prête (1956), Once upon a horse (1958), Men and boy (1971), Les filles de Joshua Cabe (1973), Le faucon blanc (1975)…

Et dans les séries Rawhide, Bonanza, Le Virginien, Zane Grey Theater, La grande caravane, Gunsmoke, Sur la piste des Cheyennes
Il épousa l’actrice Margaret Hayes le même jour (12 juin 1942) qu’il divorçait de Frances Farmer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *