browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Rock Hudson (Roc Hudson) / Victime du destin (The lawless bride) / Bataille sans merci (Gun Fury) / Les géants de l’Ouest (The Undefeated)

Posted by on 10 novembre 2016

ROCK HUDSON (17-11-1925/2-10-1985)

« Ce bon géant aussi peu expressif qu’une bûche » (le Tulard) nommé Rock Hudson était la star n°1 de l’année 1957, place qu’il gardera jusqu’en 1965, descendant parfois à la 2e ou 3e place…
Il jouissait à l’époque d’une véritable popularité, grâce aux bons mélos signés Douglas Sirk dans les années 1950, puis aux comédies légères dans lesquelles il excellait avec Doris Day et d’autres ravissantes actrices.

Charles Drake, Shelley Winters, Rock Hudson – Winchester 73

Rock Hudson (dessin de Didgiv)

Dès ses débuts, Universal l’emploie dans des petits rôles, dans des mélos et westerns, Raoul Walsh en personne le prenant sous contrat. Il est un Indien, Young Bull, dans son premier western Winchester 73 d’Anthony Mann, qui lui donnera aussi un rôle dans Les affameurs en 1952.
On le verra entretemps dans Tomahawk (1951) et il obtient un premier rôle dans Une fille à bagarres (52), tous deux avec la superbe Yvonne de Carlo, puis c’est Le traître du Texas (52) et L’Expédition du fort King (53) deux films de Budd Boetticher, il a la tête d’affiche dans le second. Et dans Le justicier impitoyable (53), aventures dans le grand Nord d’après James Oliver Curwood.

taza, son of Cochise (Rock Hudson)

Suivent deux très bons Raoul Walsh en 53 : Victime du destin et Bataille sans merci, ce dernier est un western vigoureux destiné à être montré en relief, avec un duel final musclé mémorable où le beau Rock est sauvé par l’Indien joué par Neville Brand. Dans ce western, Rock prouve qu’il est aussi un excellent cavalier, il se fait toutefois doubler dans les scènes de bagarres.

A partir de là, il est une star de premier plan et tient les rôles principaux de ses films. Taza dans Taza, Fils De Cochise de Douglas Sirk (1954), seul western du maitre du mélodrame américain Douglas Sirk… Sa performance dans Géant en 1956 avec Liz Taylor et James Dean, renforce encore sa popularité. Des westerns, il va en tourner encore trois dans les années 60-70, comme le surprenant El Perdido (1961) dans lequel Aldrich aborde le sujet de l’inceste : Rock Hudson interprète un shérif qui recherche le meurtrier de son beau-frère, Kirk Douglas.

Les affameurs

Dans Les géants de l’Ouest (1969), il partage l’affiche avec John Wayne, il tournera encore un dernier western quatre ans plus tard, c’est Duel dans la poussière (1973) de George Seaton.

Rock Hudson ciné-revue juin 64

♦ SIDA… Dans les années 1980, Rock Hudson est une des premières vedettes à révéler qu’il est atteint du SIDA, lors d’un séjour à Paris, en juillet 1985. Dans les semaines qui suivent, son homosexualité est évoquée dans la presse. Il meurt le 2 octobre 1985.


Géant (Rock Hudson, Liz Taylor)

Sur le vif……..

avec Marilyn Monroe

© Universal Pictures

Taza, fils de Cochise (avec Barbara Rush)

Rock Hudsonoctobre Cinérevue 1969

L’expédition du fort King (1953) :


Victime du destin (Il était une fois un hors-la-loi) (The lawless bride)
de Raoul Walsh (1953) ***

Après sa sortie de prison, l’ex-gunfighter John Wesley Hardin raconte sa vie à un journaliste qui va écrire son autobiographie, pour rétablir la vérité sur son passé.

Avec Rock Hudson, Julie Adams, Mary Castle, John McIntire, Hugh O’Brian, Dennis Weaver, Lee Van Cleef, Victor Adamson, Michael Ansara, Chet Brandenburg, Francis Ford.

Biopic inspiré de faits authentiques : Wesley Hardin était en fait une brute épaisse qui tua (officiellement) quelque 43 personnes. Première tête d’affiche dans un western pour Rock Hudson.


Bataille sans merci (Gun Fury)
De Raoul Walsh (1953) ***

Un homme (Rock Hudson) poursuit, avec deux acolytes, le bandit (Philip Carey) qui a enlevé sa fiancée (Donna Reed) en le laissant pour mort.

Et avec :
Roberta Haynes, Leo Gordon, Lee Marvin, Neville Brand, Ray Thomas, Alma Beltran, Charlita, John Dierkes, Frank Fenton, Dan White.

Un western de série de la Columbia bien ficelé sans temps mort, au style incisif : mise en scéne tonique et musclée de Raoul Walsh. Certains plans, comme le lancer de couteau, ou dans le duel final, restent étonnamment modernes. 1953 est l’année où débarque la 3D et ce film fut conçu pour être en relief. Lee Marvin affine sa silhouette de bad guy et Rock Hudson celle du sympathique et courageux cow-boy comme ceux joués à la même époque par Robert Taylor. Sorti en France en 1958.

Rock Hudson, Donna Reed


Les géants de l’Ouest (The Undefeated)
De Andrew V. McLaglen (1969) *

 

Scénario : A. McLaglen
Photo : William Clothier

Avec John Wayne : col. Thomas
Rock Hudson : col. Langdon
Tony Aguilar : gén. Rojas
Roman Gabriel : Blue Boy
Et Ian Michael Vincent, Gregg Palmer, Marian McCargo, Lee Meriwether, Merlin Olsen, Melissa Newman, Bruce Cabot, Ben Johnson, Harry Carey Jr ., Edward Faulkner, Paul Fix, Royal Dano, Richard Mulligan, John Agar, Dub Taylor, Robert Donner, Pedro Armendariz Jr., Richard Angarola, Chuck Roberson (et cascadeur).

Mêmes producteur, scénariste et réalisateur que Bandolero !
Cette fois-ci, on n’est plus dans le registre de la comédie, le tandem Rock Hudson, en officier sudiste et John Wayne en ex-officier nordiste, n’est pas vraiment très efficace, les fans de John Wayne estiment que c’est un de ses plus mauvais westerns, la critique est assez dure, de mauvais seconds rôles (pour la plupart restés d’ailleurs dans l’oubli), seule la photographie de William Clothier mérite une mention.
Un western classique, qui s’oppose aux nouveaux westerns sortant à l’époque, comme La horde sauvage.
Il faut dire que l’auteur du scénario est le scénariste des BERETS VERTS, le film contesté de John Wayne sur le Vietnam. Rock Hudson accepte le rôle car sa carrière est au plus bas, l’idée de tourner avec le Duke l’enchante.
Le film est tourné en Louisiane, à Baton Rouge et vers Durango. Wayne et Hudson s’entendent à merveille et jouent aux échecs entre les prises de vue. Hélas, Wayne fait une chute pendant le tournage et, blessé à l’épaule, est immobilisé, le plan des cascades est modifié, il est doublé pour des cascades qu’il devait effectuer lui-même.

Melissa Newman (Melissa S. Newman)

Melissa Newman (qui n’est pas la fille de Paul Newman), a eu des rôles dans Gunsmoke et Bonanza, et dans  Les géants de l’Ouest (1969), elle jouait la fille de Rock Hudson. Vue aussi dans STARSKY ET HUTCH et le film d’horreur NUIT NOIRE en 1982, elle est la voix d’un des personnages de la série ROBOTECH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *