browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

George Martin / Chassés-croisés sur une lame de rasoir (Passi di danza su una lama di rasoio) / Professionnels pour un massacre (Professionisti per un massacro)

Posted by on 22 août 2014

George Martin (Jorge Martin) (1937, à Barcelone)


Acteur et réalisateur espagnol, héros de nombreux westerns spaghetti-paellas : Billy le Kid (1964), La furie des Apaches (64), Les deux violents (64), La tumba del pistolero (64), Un pistolet pour Ringo (65), Nevada Joe (65), La frontière de la haine (65), il joue un Mexicain impitoyable qui convoite de l’or et la fiancée de Giuliano Gemma dans Le retour de Ringo (65), Per il gusto di uccidere (L’homme à la carabine) (66), Clint el solitario (67)…


… C’est un des trois aventuriers qui pillent des banques pendant la guerre de Sécession dans Professionnels pour un massacre (67), 15 forche per un assassino (67), Sonora (68), Thompson 1880 (68), Vamos a matar Sartana (et réalisation, 1971), Judas… ¡toma tus monedas! (72), Il ritorno di Clint il solitario (72), …e cosi divennero i 3 supermen del West ( et scénario, 1973).
Il est aussi la vedette du giallo (thriller transalpin) CHASSES-CROISES SUR UNE LAME DE RASOIR en 1973.


Chassés-croisés sur une lame de rasoir (Passi di danza su una lama di rasoio)
Italo-espagnol de Maurizio Pradeaux (1972) **

Avec Robert Hoffmann, Nieves Navarro (Susan Scott), George Martin, Anuska Borova, Anna Liberati

Un tueur au rasoir tout vêtu de noir, dans la grande tradition du giallo.

Anuska Borova

Susan Scott

 


Professionnels pour un massacre (Professionisti per un massacro)
Italo-espagnol de Nando Cicero ** (1967-68)

Trois pistoleros (George Martin, George Hilton, Edd Byrnes) pillent des banques pendant la guerre de Sécession et vendent des armes à l’Union…

Et avec Milo Quesada, Monica Randall, Gérard Herter, José Bodalo, Gisella Monaldi…

Un classique du western spaghetti, qui sort un peu du lot par son humour, notamment dans la description de personnages comme les filles de saloon obèses et alcooliques, dans la lignée des Trinita, avec un trio de larrons qui ne se prennent pas une seconde au sérieux, c’est une série B du genre produite par Balcazar, du travail de routine mais aucun temps mort et l’ensemble se laisse regarder avec plaisir. D’autant plus qu’il y a dans la brochette des vedettes féminines la jolie Monica Randall, un des belles de Soleil Rouge, qui séduisait Toshiro Mifune… Un début mouvementé, avec une fusillade entre Nordistes et Sudistes, et l’attaque à la dynamite d’un coffre-fort, qui donne le ton et le rythme du film.

4

Monica Randall

Film en entier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *