browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Dustin Farnum / The man who won

Posted by on 2 juillet 2013
Dustin Farnum (27-5-1874/3-7-1929)

Un des principaux acteurs de westerns du muet. Cecil B. DeMille lui attribue en 1914 le rôle principal de The squaw man, adaptation d’une pièce que l’acteur avait jouée à Broadway (comme nombre de ses autres films).

Il devient célèbre avec le rôle du lieutenant Denton de Arizona en 1901, puis avec le personnage du cow-boy élégant de The Virginian (1904). Il sera ensuite le fougeux capitaine Esmond de The ranger (1907), le joueur Kirby de Cameo Kirby (1909), puis le lieutenant Morrison dans The littlest rebel en 1911….
…Bien avant Gary Cooper ou Douglas Fairbank, il représente le héros chevaleresque et romantique. La plupart de ses films ensuite seront des westerns…

Filmographie partielle :
un remake de Arizona en 1913, The iron strain (1915), Davy Crockett (1916), The light of the western stars (18), The Yosemite trail (1922), Trail of the axe (1922), The primal law (21), While justice wait (22), Kentucky days (23), The man who won (1923), premier western de William A. Wellman… Il incarne le général Custer dans son dernier film THE FLAMING FRONTIER (1926), juste avant l’apparition du parlant.

Famille. Son frère cadet William Farnum (1876-1953) était aussi un acteur, ils se ressemblaient d’ailleurs et jouèrent ensemble dans THE LITTLEST REBEL (1911) et ARIZONA (1913).

Pseudo. Dustin Hoffman expliqua dans une interview à Playboy Magazine d’avril 1975 qu’il choisit son nom d’acteur d’après Dustin Farnum. En janvier 73, Hoffman expliqua encore que ses parents s’attendaient à avoir une fille et n’avaient pas prévu de prénom pour lui le jour de sa naissance! Au moment où elle dut donner un prénom, elle regarda la couverture d’un magazine que sa voisine lisait, et qui montrait Dustin Farnum ! (Source : Answers.com)


The man who won
De William A. Wellman (1923) **

le réalisateur William A. Wellman

Scénario : Edward Adamson d’après Twins of suffering creek de Ridgwell Cullun.

Jesse (Jacqueline Gadsden) la femme du mineur Zip (Ralph Cloninger) le quitte pour aller dans les bras d’un chef de bande. Wild Bill (Dustin Farnum) vient aider Zip. Pendant que trois amis s’occupent des enfants du couple, Wild Bill attire les bandits dans un piège.
Il conduit un chariot rempli d’or à la banque voisine, naturellement attaqué par les bandits. Il les tue tous et parvient à la banque, mortellement touché. La femme revient dans sa famille, elle et son mari vont y trouver du pétrole…

Et avec Lloyd Whitlock, Mary Warren, Gilbert Holmes, Ken Maynard.

Un western du muet de la Fox, c’est le second dans le genre du cinéaste William A. Wellman, qui signera plus tard des fleurons du genre comme la version 1944 de Buffalo Bill.
Avec un des premiers grands cowboys de l’écran, Dustin Farnum, qui était la vedette de The squaw man de Cecil B. DeMille en 1914 et dans un petit rôle Ken Maynard, qui va, lui, devenir une vedette de westerns dans les années 20 et 30.
On retrouve le thème du sacrifice, fréquent chez Wellman.

Ken Maynard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *