browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Edward G. Robinson / Ville sans loi (Barbary Coast)

Posted by on 13 novembre 2014

Edward G. Robinson ((E.G. Robinson) (Edward Robinson)
(1938-1973)

Edward G. Robinson Ciné revue 1972
Brillant comédien né à Bucarest, il joue dans de nombreuses pièces, il devient célèbre avec le personnage de chef de gang du PETIT CESAR, emploi qu’il retrouve dans THE LAST GANGSTER ou KEY LARGO, au point de se confondre avec le personnage.
Victime du McCarthysme, sa carrière s’essouffle dans les années 50 et il se réfugie dans sa collection de tableaux, dont beaucoup étaient faux.
Dans le western, il joue dans Ville sans loi (1935), L’outrage (1964), L’or de MacKenna (69), joue dans la série Zane Grey Theater, mais on se souviendra du Secrétaire d’Etat à l’intérieur qui vient négocier avec des Cheyennes échappés de leur réserve, et qui, par sa diplomatie, arrive à éviter un massacre (Les Cheyennes, 1962). Ou le personnage du puissant propriétaire terrien du Souffle de la violence (1955) de Rudolph Maté qu’affronte le paisible fermier Glenn Ford.
Son dernier film estle fascinant et apocalyptique  SOLEIL VERT (1973), avec Charlton Heston.


Ville sans loi (Barbary Coast)
de Howard Hawks et William Wyler (1935) ***


1850. Mary Rutledge vient de la Cote Est, le fiancé qu’elle comptait rejoindre est mort, elle travaille dans une salle de jeu de San Francisco, qui vient de devenir une ville américaine après la guerre contre le Mexique. Sous le pseudonyme de Swan, la jeune femme devient l’attraction de l’établissement. Quand elle rencontre Jim, un pionnier possédant de l’or, elle décide de changer de vie…

Avec Miriam Hopkins, Edward G. Robinson, Joel McCrea, Walter Brennan, Brian Donlevy, Harry Carey, Donald Meek, David Niven, Hank Worden, Tom London

Deux grands réalisateurs aux manettes de ce western se déroulant dans le San Francisco de la ruée vers l’or, et qui livre une galerie de personnages pittoresques. Premier western de Joel McCrea, qui campe un chercheur d’or, et aussi d’Howard Hawks et de Hank Worden. David Niven dans un petit rôle de marin, tourne son premier film américain. Walter Brennan joue un borgne brutal, Harry Carey un redresseur de torts, Edward G. Robinson est le méchant de l’histoire. McCrea jouera à nouveau un chercheur d’or en butte à la pègre de San Francisco dans La madone du désir en 1952.
Ce film devait être joué au départ par Gary Cooper et Gloria Swanson, sous la direction de William Wellman. Il est ressorti en 1960 sous le titre Port of Wickedness.
Wyler et Hawks réalisent en 1936 un 2e western, Le vandale où l’on retrouve McCrea, Walter Brennan et Hank Worden.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *