browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Robert Duvall / Joe Kidd / Open Range / Conversation secrète (The conversation)

Posted by on 5 janvier 2016

Robert Duvall (Robert Duval) (5 janvier 1931)

Révélé en 1972 par le rôle du bras droit de Marlon Brando, l’avocat de la famille Corleone dans LE PARRAIN -et sa suite en 74-, le Californien Robert Duvall (Robert Selden Duvall) est un des acteurs les plus doués de sa génération.

Avec une présence extraordinaire, il a interprété toute une palette de personnages, souvent des durs, des malfrats et voyous au départ, son image a cependant évolué, comme le bon vin, il est devenu encore meilleur avec l’âge, et est passé habilement d’acteur de composition à celui de vedette excellant dans différents genre : la science-fiction : THX-1138, le film de guerre : APOCALYPSE NOW, L’AIGLE S’EST ENVOLE (1976)  où il joue un colonel nazi borgne organisant l’enlèvement de Churchill, ou le polar : BULLITT (1968), dans le rôle d’un chauffeur de taxi donnant des renseignements au flic Steve McQueen.
Il affiche une filmographie de plus de 141 fictions, films, téléfilms et séries, il a aussi réalisé quatre films et en a produit 12. Il incarnait Staline dans le téléfilm STALIN en 1992, et a réalisé et interprété en 2015 WILD HORSES et vient de jouer dans IN DUBIOUS BATTLE (2016).

 

Apocalypse Now

Ses premiers westerns sont des épisodes des séries Le Virginien en 1963, Shane en 1966 et Cimarron (67), Les mystères de l’Ouest.
Il est Ned Pepper, le chef du groupe de bandits de Cent dollars pour un shérif (69) qui donne du fil à retordre au justicier borgne John Wayne, puis joue dans L’Homme de la loi en 1971.
En 1972, il incarne Jesse James qui prépare avec les Younger le vol (raté) d’une grosse banque dans La légende de Jesse James, puis c’est le puissant éleveur Frank Harlan qui persécute des petits fermiers d’origine mexicaine spoliés de leurs terres, il loue les services de Clint Eastwood dans Joe Kidd.
Il est la vedette de la mini-série Lonesome dove en 1989, avec Tommy Lee Jones, et de Convicts en 1993, puis interprète Al Sieber dans Geronimo.

Encore un premier rôle dans Les aventuriers de l’or noir en 1995. L’action des Amants du Nouveau Monde (1995) de Roland Joffé se situe en 1666, il revient au western classique avec le chef d’œuvre de Kevin Costner, Open Range en 2003, durant le tournage il se casse des côtes en chutant de cheval. C’est un énorme succès.
Duvall joue la même année le général Lee dans Gods and generals.
Enfin, il a la tête d’affiche de la minisérie Broken trail, qu’il visionna lors d’une avant-première spéciale à la Maison Blanche avec le président George W. Bush en juin 2006.

Duvall dans des polars et films d’espionnage :
LE PARRAIN et LE PARRAIN II (1972-74)
BULLITT (1968)
CONVERSATION SECRETE (1974)

Robert Duvall, Kevin Costner by Deberg

Robert Duvall, Kevin Costner : dessin de Deberg

Robert Duvall by didgiv

R. Duvall en pop art par Didgiv


Anecdotes (source : IMDB).
♠ Il est descendant d’une famille de huguenots français qui émigrèrent aux Amériques vers 1700. Il a des ancêtres allemands, suisse-allemands, français, écossais. Un de ses ancêtres, Mareen Duvall est aussi un ancêtre de Barack Obama.
♥ Longtemps supporter du parti Républican, il critiqua Steven Spielberg d’être allé à Cuba en 2002, et se jura de ne jamais plus travailler pour sa société de production Dreamworks !
♥ Il a failli interpréter le rôle de Brodie dans LES DENTS DE LA MER en 1975.

 

TENDER MERCIES

avec M. Brando dans LE PARRAIN

La légende de Jesse James avec Cliff Robertson

Robert Duvall by didgiv


JOE KIDD (1972) de John Sturges ***

dessin de Didgiv

4 grands noms pour JOE KIDD : tout d’abord le réalisateur John Sturges, à qui l’on doit LES 7 MERCENAIRES, Clint Eastwood, aussi co-producteur, il réinvente aux USA le western après son aventure dans le western-spaghetti…

Joe Kidd with Clint Eastwood

… Ensuite, le scénariste Elmore Leonard, et enfin la musique de Lalo Schifrin… pour un des meilleurs westerns des années 70.
Avec
Clint Eastwood : Joe kid
Robert Duvall : Frank Harlan
John Saxon : Chama
Don Stroud : Simms
Stella Garcia : Helen
Et Paul Koslo, Dick Van Patten, Joaquin Martinez, Maria Val, Chuck Hayward, Greg Walcott.

Au Nouveau-Mexique. Un aventurier (Clint Eastwood) sorti de prison se retrouve au milieu d’un conflit opposant un puissant éleveur (Robert Duvall) à des villageois américains d’origine mexicaine, qui ont perdu leurs terres.
Il est embauché par Harlan, un riche propriétaire terrien, pour débusquer Chama (John Saxon), un rebelle qui aide les petits propriétaires terriens contre les colons américains qui prennent petit à petit possession de leurs terres.


 OPEN RANGE
De Kevin Costner (2003-2004) ****

Robert Duvall by didgiv

Robert Duvall by didgiv


Chanson Holding all my love for you de Julianna Raye.

1882. Deux éleveurs itinérants (Robert Duvall et Kevin Costner) décident de se battre contre l’homme fort d’une ville (Michael Gambon) et son shérif corrompu (James Russo) responsables de la mort de leur ami Mose (Abraham Benrubi). Ils vont trouver un allié en la personne de l’épouse du docteur, Sue (Annette Benning).

Et avec Michael Jeter, Diego Luna, Dean McDermott, Kim Coates, Herb Kohler, Peter MacNeill,

Troisième réalisation de Costner, également coproducteur, sur un scénario de Lauran Paine d’après son roman (il est décédé avant la sortie du film). Il évoque le thème des éleveurs itinérants nomades contre les puissants ranchers découpant le paysage avec leurs barbelés.

140 minutes de pur bonheur, dans la veine des grands classiques hollywoodiens. Grand succès : plus de 68 millions de $ de recettes pour un budget de 22 millions ! La seule scène de l’inondation a coûté 400 000 dollars.
Dans le bonus en DVD, Kevin Costner explique qu’il préfère filmer les acteurs ensemble dans des plans-séquences plutôt que des champs-contre champs, il retrouve la manière de filmer des classiques.
Superbe tandem Duvall-Costner, qui parfois se disputent comme un vieux couple.

Baxter (Michael Gambon)

Clins d’œil au genre :
♠ Au début, Robert Duvall surveille son troupeau, dans une pose qui rappelle John Wayne dans Chisum
♥ Un plan montre un barbelé, écho à des westerns comme L’homme qui n’a pas d’étoile.
♠ Kevin Costner porte un haut stetson, comme les vedettes de westerns des années 30-40.
♦ On retrouve le thème des « nettoyeurs », qui arrivent dans une ville et la nettoie de sa vermine. Dans une scène, l’aubergiste dit « De temps en temps, un bon orage nettoie la ville et la laisse propre comme un sou neuf »… belle métaphore !

Les « méchants »

Open range image


The conversation (Conversation secrète)
de Francis Ford Coppola (1974) ****


Un professionnel de la surveillance, spécialisé dans les écoutes, est face à un dilemme quand il comprend que le couple qu’il espionne va être assassiné…

Avec Gene Hackman, John Cazale, Allen Garfield, Frederic Forrest, Cindy Williams, Elizabeth MacRae, Teri Gar, Harrison Ford, Robert Duvall

Coppola, fasciné par les techniques modernes d’espionnage, a commencé à écrire le scenario de ce film en 1966. Il s’inspire du film d’Antonioni, BLOW-UP et sans doute, même s’il ne le reconnait pas, du scandale des écoutes du Watergate en 1972. Le succès du PARRAIN lui permet de financer ce film, il choisit Gene Hackman, séduit pas le scénario, qui apporte une épaisseur à ce personnage d’espion moderne solitaire et paranoiaque, joueur de saxophone -l’acteur apprit pour le rôle à jouer de cet instrument- et dans des rôles secondaires Harrison Ford et Robert Duvall, qui apparait à la fin du film. Ce film influencera Brian de Palma pour son BLOW OUT en 1981.
Palme d’or du Festival de Cannes 1974, c’est un fascinant thriller d’espionnage, servi par une interprétation sans faille et un scénario en or.

Robert Duvall by Didgiv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *