browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Duel au soleil (Duel in the sun) / King Vidor / Jennifer Jones

Posted by on 12 août 2013

DUEL AU SOLEIL – De King Vidor (William Dieterle et Josef von Sternberg) (1946) *****

dessin : Didgiv

dessin : Didgiv

Scénario : David O Selznick, Oliver H.P. Garrett d’après le roman de Niven Busch.

Images : Lee Garmes
Musique : Dimitri Tiomkin
Durée : 130 mn -Sorti en France en 1948

Avec Gregory Peck : Lew McCanles
Jennifer Jones : Pearl Chavez
Joseph Cotten : Jesse McCanles
Lionel Barrymore : le sénateur McCanles
Lilian Gish : Mme McCanles
Walter Huston : Sinkiller
Charles Bickford : Sam Pierce
Harry Carey : Lem Smoot
Otto Kruger : Mr Langford
Hank Worden
Richard Farnsworth (cascades)

Charles Bickford – Jennifer Jones

Une métisse est écartelée entre deux frères, l’un est honnête et intègre, l’autre un mauvais garçon…

Pearl Chavez, dont le père a été pendu pour avoir tué sa femme et son amant va vivre chez des proches au Texas. Elle est accueillie par Laura Belle et son fils aîné avocat, Jesse. Elle ne s’entend pas avec le patriarche, le vieux sénateur McCanles et a des relations houleuses puis passionnelles avec le frère de Jesse, Lew, qui est un mauvais garçon et dont elle va s’enticher.
Jesse quitte la famille, Pearl sort avec Lew mais décide d’épouser un autre homme. La tragédie qu’a vécue Pearl enfant se reproduit hélas : Lew abat son époux et devient un bandit. Il affrontera d’abord son frère, puis Pearl, qui est toujours amoureuse de lui, dans un face à face sanglant…

Gregory Peck

(dessin de didgiv)

Version moderne de Caïn et Abel, somptueuse tragédie passionnelle, comme seul Selznick savait les fabriquer, avec l’inoubliable trio Jennifer Jones/Joseph Cotten et Gregory Peck.
Conçu par Selznick pour rencontrer le succès d’Autant en emporte le vent, ce western, tout de passion et de violence, est l’un des plus beaux et des plus lyriques jamais réalisés, cela doit beaucoup à la mise en scène d’un King Vidor très inspiré.

Alternant des couleurs vives –superbes couchers de soleil rougeoyants- et plans plein de poésie, la mise en scène de génie, l’interprétation sont d’une extrême qualité, tout comme la merveilleuse musique de Dimitri Tiomkin.

jennifer jones

Duel… devait être au départ un simple western en noir et blanc de la RKO avec John Wayne et Jennifer Jones. Selznick refusa de prêter l’actrice dont il était amoureux à la RKO, racheta les droits et entreprit d’en faire une œuvre colossale.

Comme pour Autant en emporte…, le caractériel Selznick a eu du mal à garder les réalisateurs qu’il choisit, King Vidor commença le tournage suivi notamment de William Dieterle et Josef von Sternberg.

walter huston

Les ligues de vertu sont choquées lors des avant-premières, Selznick doit effectuer des coupes dans le montage, et finalement, le film sera un succès. Il aurait coûté six millions de dollars, plus deux millions pour le lancement, et aurait rapporté 17 millions de dollars.
Jennifer Jones recevra une nomination aux Oscars en 1947 pour le rôle de Pearl Chavez, ainsi que Lilian Gish. Un des premiers westerns du cascadeur Richard Farnsworth.

Film en entier en espagnol :

Il est sorti la même année que Le banni autre western qui défia la censure. La scène finale, le duel entre Peck et Jones, fut qualifié par la presse puritaine de « luxure dans la poussière ».

Si Selznick n’a pas fait de Duel au soleil son nouvel Autant en emporte le vent, il n’en demeure pas moins une des plus belles histoires d’amour et de passion jamais contées au cinéma.


KING VIDOR

♣ Westerns réalisés par King Vidor (1894-1982) :

Billy le kid (1930) avec Johnny Mack Brown ; Roses de sang (1935) ; La légion des damnés (1936) et scénario ; Le grand passage (1940) et scénario ; Duel au soleil (1946) ; L’homme qui n’as pas d’étoile (1955)

♥ King Vidor a aussi écrit la scénario de La chevauchée de l’honneur (1949)

♦ King Vidor a aussi été acteur dans 5 films, dont NOTRE PAIN QUOTIDIEN (1934) et LOVE & MONEY (1982) avec… Ornella Mutti

King Vidor avec Jean Parker (La légion des damnés)

dessin : Didgiv

L'homme qui n'a pas d'étoile-Kirk Douglas


Jennifer Jones (2-3-1919/17-12-1909)

Fille de comédiens ambulants, née à Tulsa, Phyllis Flora Isley suit des cours d’art dramatique à New York, où elle rencontre un acteur Robert Walker, qu’elle épouse en 1939.


Elle ronge son frein, mais un jour de juillet 1941, elle passe une audition et le producteur David O. Selznick, qui vient de rencontrer un succès planétaire avec Autant en emporte le vent, est immédiatement séduit par son charme, mais aussi par sa timidité. C’est décidé, il fera d’elle une star…
Elle tourne dans LE CHANT DE BERNADETTE, et reçoit l’Oscar de la meilleure actrice, devenant le prototype de l’héroïne romantique.

Duel au soleil et son duel final tragique avec Gregory Peck en font, en 1946, une véritable star. Son pygmalion, Selznick attend qu’elle divorce et finit par l’épouser, en 1949, en Italie…

Charles Bickford – Jennifer Jones (Duel au soleil)

Elle devient une grande vedette des années 50, son ancien mari Robert Walker meurt en 1951…

Il faut rappeler que le premier film de Jennifer Jones était un western de la Republic, du serial des ‘Three Mesquiteers’, avec John Wayne et Ray Corrigan, intitulé New frontier (1939), où elle jouait une belle ingénue.

Ami. Elle aurait fait une tentative de suicide suite à la mort de son ami l’acteur Charles Bickford, qui joue aussi dans Duel au soleil.
La mort de David Selznick en 1965 sera un nouveau choc pour elle, car il la laisse démunie, étant très endetté à l’heure de sa mort. Elle ne trouve plus de grands rôles au cinéma dans les années 60.
Dépressive, elle fera une autre tentative de suicide en 1967.

Jennifer Jones joue en 1939 dans une des histoires du serial des ‘Three Mesquiteers’ de George Sherman avec Ray Corrigan et John Wayne…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *