browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Yul Brynner / Le mercenaire de Minuit (Invitation to a gunfighter) / Janice Rule

Posted by on 30 juin 2013
Yul Brynner (11-7-1920/10-10-1985)

♦ Ses 7 westerns :

1960 : Les sept mercenaires. Américain de John Sturges
1964 : Le mercenaire de Minuit de Richard Wilson

1966 : Le retour des sept. Américain de Burt Kennedy avec Robert Fuller

1968 : Pancho Villa (1968). Américain de Buzz Kulik

1971 : Catlow. Américain de Sam Wannamaker

1971 : Adios Sabata (1971) Italo-espagnol de Gianfranco Parolini

1973 : Mondwest de Michael Crichton.

Adios Sabata

Espionnage :
La griffe (1967) de Franklin J. Schaffner
Polar :
L’Ombre d’un tueur (1976) d’Antonio Margheriti

dessin de Didgiv

Les turbans rouges-dessin de Didgiv

Brynner et McQueen dans LES 7 MERCENAIRES (dessin de Didgiv)

Brynner et McQueen  (dessin de Didgiv)

Les 7 mercenaires (T7J)

Les 7 mercenaires (T7J)

• La biographie de Yuli Borisovich Brynner : article du Dauphiné Libéré lors de la mort de Yul Brynner : ci-dessous (cliquer dessus pour agrandir).


—————————————

Le mercenaire de Minuit (Invitation to a gunfighter)
western américain (1964) de Richard Wilson

Quand le soldat confédéré Matt Weaver retourne dans sa ville, il apprend que sa maison a été vendue par l’homme tout-puissant de la ville, qui embauche un gunfighter pour calmer son désir de vengeance.

Avec Yul Brynner, Janice Rule, George Segal, Brad Dexter, Alfred Ryder, Pat Hingle, Clifton James, Strother Martin, Russell Johnson

Vengeance au menu de ce bon western dans lequel on retrouve Yul Brynner et Brad Dexter, qui furent deux des Sept mercenaires en 1960. Premier des trois westerns que tourna George Segal, avant La duchesse et le truand.



JANICE RULE (15-8-1931/17-10-2003)

Mary Janice Rule est une fille de l’Ohio, elle devient danseuse de night-club à l’âge de 15 ans puis monte sur les planches à Broadway trois ans plus tard, jouant dans les chœurs d’une comédie musicale, Miss Liberty

Elle fait ses débuts d’actrice au côté de James Stewart dans LA FLAMME DU PASSE en 1951, puis avec Kim Novak dans L’ADORABLE VOISINE en 1958. En 1957, elle tourne dans son premier western, Une arme pour un lâche, avec Fred McMurray, avant d’apparaître dans les séries Have gun – will travel et La grande caravane.
Elle épouse Ben Gazzara en 1961, dont elle aura une fille, une liaison qui durera 18 ans.

ALVAREZ KELLY

Deuxième western en 1964 avec Yul Brynner, c’est Le mercenaire de minuit, dans lequel Yul tient le rôle de Jules Gaspard D’Estaing (!).

Puis, elle joue avec Brando dans LA POURSUITE INFERNALE  (1966) et dans le western Alvarez Kelly, elle est l’amie du colonel sudiste Richard Widmark, que William Holden va aider à gagner les lignes nordistes, afin de se venger de ce dernier.

Elle livre ensuite une belle composition dans le rôle d’ une femme de la frontière dans Welcome to hard times (1967) avec Henry Fonda, et joue dans encore deux westerns : un téléfilm combinant horreur et western en 1971 : The devil and miss Sarah, et Kid blue en 1973.
Après avoir quitté le monde du cinéma, elle obtient un doctorat de psychanalyse et exerce comme psychothérapeute à Manhattan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *