browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Shelley Winters/Saskatchewan/La femme sans loi (Frenchie)

Posted by on 18 juin 2014

Shelley Winters (1920/2006)


♣ Westerns :
La rivière rouge (1948) d’Howard Hawks
Winchester 73 (1950) d’Anthony Mann
La femme sans loi (1950) de Louis King
Passage interdit (1952) de Hugo Fregonese

La brigade héroïque (1954) de Raoul Walsh
Le trésor de Pancho Villa (1955)
Les chasseurs de scalps (1968)
L’Indien (1970)
La grande caravane

Polars :DETECTIVE PRIVE (1966)

dessin de digiv

Winchester 73


La brigade héroïque (Saskatchewan)
Américano-canadien de Raoul Walsh  (1954)

1877, nord du Canada. Un policier se révolte contre son hiérarchique incompétent, et prend une route plus sûre pour arrêter une invasion d’indiens belliqueux

Avec Alan Ladd, Shelley Winters, J. Carrol Naish, Hugh O’Brian, Robert Douglas, George J. Lewis,  Jay Silverheels, Antonio Moreno, Frank Chase, Anthony Caruso

 

Celui qui a écrit ce scénario ne s’est apparemment jamais rendu dans l’Ouest canadien. Je vis dans le Manitoba et ai voyagé plusieurs fois sur la Côte ouest mais n’ai jamais encore vu de montagne dans la Saskatchewan. Il n’y a jamais eu de problèmes avec les Sioux quand ils sont entrés au Canada et aucun agent de police de la Police montée n’aurait permis qu’un Canadien laisse un Américain tirer dans le dos d’ un Indien.
(…) Un film où la vérité historique n’est pas vraiment respectée » (un spectateur américain)

♦ Un peu d’histoire et de géographie (source : Wikipédia)

La Saskatchewan est une province de l’Ouest du Canada dans la région des prairies entourée à l’ouest par l’Alberta, au nord par les territoire du sud-Ouest et à l’est par le Manitoba. La Saskatchewan a une frontière au sud avec les États américains du Montana et du Dakota du nord.
Elle s’étend sur une superficie de 651 900 km2 et compte une population de 1 079 958 habitants en 2012. La plus grande ville est Saskatoon et la capitale Regina.

Avant que les Européens ne l’explorent en 1690 et ne s’y installent en 1774, le territoire a d’abord été habité par des communautés amérindiennes. Créée depuis les territoires du Nord’Ouest, elle devient la 9e province du Canada en 1905.

Avant l’arrivée des Européens, la Saskatchewan est peuplée par les Athabascans, Algonquiens, Sioux. Les premier Européens en Saskatchewan cherchaient une traite de fourrure avec les autochtones. Le premier établissement européen est un comptoir de la Compagnie de la Baie d’Hudson à Cumberland House en 1774.

Le peuplement de la région, qui fait alors partie des territoires du Nord-Ouest, s’accélère dans les années 1870 grâce à la construction du Canadien Pacifique et à la concession de terres gratuites aux colons. La Police montée du Nord-Ouest établit plusieurs postes à travers la Saskatchewan moderne.

On déplace les autochtones par la force vers des réserves et les métis qui s’y sont établis, dirigés par Louis Riel, mènent la Rébellion du Nord-Ouest afin de former leur propre gouvernement indépendant du Canada. Riel se rend deux mois plus tard et est reconnu coupable de trahison.

Le peuplement de la Saskatchewan continue avec le chemin de fer ; avec la croissance de sa population, elle devient une province en 1905. Mis à part les Canadiens-français qui viennent du pays, des peuples d’Europe contribuent au peuplement de la Saskatchewan. Aujourd’hui, la majorité de la population est composée des descendants d’Allemands, Anglais, Ecossais, Irlandais, Ukrainiens, Norvégiens, etc. qui s’établissent dans la région lors de la colonisation.



La femme sans loi (Frenchie) de Louis King (1950)

Avec Joel McCrea, Shelley Winters, Paul Kelly, Elsa Lanchester, Marie Windsor, John Russell, Victor Adamson, Cap Somers, Hank Worden

Frenchie Fontaine vend un commerce florissant à la Nouvelle Orléans pour s’installer dans l’Ouest. En réalité, elle vient rechercher les hommes qui ont tué son père, elle connait l’un d’eux… Inspiré de Femme ou démon avec James Stewart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *