browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Victor Aaron/Geronimo

Posted by on 24 juin 2013
 Victor Aaron (1956/1996)

Un Yaqui au destin tragique

natif de la tribu Yaqui au destin tragique, il incarnait dès son premier film l’apache Ulzana dans Geronimo en 1993

Aaron était ensuite un Pawnee dans Dr Quinn (1996) et figurait au générique de la série Dead man’s’ Walk (96) ; il campait l’Indien Touche les nuages de Crazy Horse, Le plus grand d’entre nous, en 96, et commençait à travailler pour la série d’animation LES ROIS DU TEXAS, quand il fut tué dans un accident de la route


Geronimo (Geronimo, an american legend) de Walter Hill (1993)
Musique de Ry Cooder
Geronimo et les siens sont parqués dans une réserve, dans des conditions de vie dégradantes. Se sentant trahi et humilié, le jeune chef repart en guerre contre le gouvernement américain, lançant de nouvelles attaques contre colons et militaires…

Cheyennes, Sioux, Apaches… Les combattants des tribus indiennes ont été pour la plupart massacrés, les survivants et leurs familles déportés dans des réserves. Geronimo (Wes Studi) est un des rares à faire, avec ses hommes, encore de la résistance. Le lieutenant Gatewood (Jason Patric) et un jeune sous-officier, Davis (Matt Damon), sont chargés de rencontrer l’Apache pour l’amener à la reddition.
Gatewood parvient à gagner la confiance de Geronimo. L’Apache accepte ainsi de se rendre à la rencontre avec un officier (Gene Hackman).

geronimo

Geronimo : dessin aux feutres de Didgiv

Et : Robert Duvall, Rodney A. Grant, Steve Reevis, Carlos Palomino, Victor Aaron, Eagle Grant, Stephen McHattie, Lee de Broux, Jackie Old Coyote, Sonny Skyhawk, Jim Beaver

Ce film de la Columbia avec des acteurs amérindiens retrace l’histoire du fougueux chef apache, et des nombreuses tentatives de le « dompter » et de le parquer dans une réserve par le gouvernement américain, il aborde le thème des conditions de vie difficiles dans les réserves, comme le fit auparavant John Ford avec ses Cheyennes

échec (budget de 35 millions de dollars pour 13,7 millions de recettes aux USA). Un deuxième film –téléfilm plutôt- est sorti en 1993 sur Geronimo, avec le même titre : Geronimo
Cette vague de westerns ‘révisionnistes’ (est-ce qu’on peut encore parler de révisionnisme avec la quantité de films et téléfilms tournés dans les années 70 à 90 sur le sujet ?) sur les Indiens -avec des acteurs d’origine indienne- a été déclenchée par le méga-succès de Danse avec les loups.
Une belle distribution : Gene Hackman qui a reçu un Oscar et un Golden Globe pour un autre western, Impitoyable campe un général américain, Robert Duvall incarne Al Sieber, Wes Studi (acteur cherokee) est un Geronimo très convaincant et il y a aussi l’excellent acteur Victor Aaron dans le rôle de l’Indien rebelle Ulzana

Geronimo par jpoulos2561

Geronimo par jpoulos2561


Geronimo par Rose (création sur minerai)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *