browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Rollerball/James Caan/John Beck/Moses Gunn/Maud Adams

Posted by on 9 janvier 2015

ROLLERBALL de Norman Jewison (1975)

Dans un futur contrôlé par de puissantes corporations, un sport ultra-violent Rollerball voit des athlètes s’affronter

Avec James Caan, John Houseman, Maud Adams, John Beck, Moses Gunn, Ralph Richardson, Sarah Douglas

Métaphore futuriste des sports violents et d’un public fanatisé par le culte du sur-homme, questionnement sur le voyeurisme et la fascination des hommes pour la violence populaire – divertissement qui se substitue aux barbaries des guerres et dont l’acteur et la victime sont ici l’être humain-, Rollerball offre à James Caan et à  John Beck un de leurs meilleurs rôles. Musique du compositeur allemand André Prévin. En France, Jean-Pierre Mocky abordera ces thèmes dans A MORT l’ARBITRE en 1984, avec Eddy Mitchell


JAMES CAAN (1940)

dessin de Didgiv

James Caan reste l’inoubliable Mississipi, le jeune et fougueux cow-boy qui aide John Wayne et Robert Mitchum à nettoyer El Dorado de ses vermines… et qui flirte avec Charlene Holt dans le superbe western El Dorado (1967) de Howard Hawks, variante de Rio bravo tourné par le même Hawks en 58… rebelote avec John Wayne

C’est ce film qui, avec LIGNE ROUGE 7000 d’Hawks en 1965 (où il jouait déjà avec Charlene Holt) puis les deux premiers volets du PARRAIN en 1972, l’ont propulsé, faisant de lui une immense star des années 70

La brigade des cowboys

Il avait mis le pied à l’étrier du western deux ans avant avec Les compagnons de la gloire, un western de cavalerie écrit par Sam Peckinpah, et on le reverra dans quatre westerns : La brigade des cowboys (1968), western qui fait un parallèle entre la violence et l’absurdité du combat des Sudistes pendant la guerre de Sécession et l’horreur de de la guerre du Vietnam ; Puis, dans Gone with the West (1975), il sort de prison et se venge d’Aldo Ray qui a massacré sa famille

Ensuite, vedette du western romantique de Lelouch Un autre homme, une autre chance en 77, et joue avec Jane Fonda dans Le souffle de la tempête en 1978… dans Grand Nord (96), il est le puissant qui spolie les autochtones et étrangers de leurs mines d’Alaska de la ruée vers l’or, un métis (Christophe Lambert) se met en travers de sa route. Enfin, il joue dans la série historique de Robert Redford, The American West

Caan a toujours soigneusement choisi ses rôles, tous sont originaux ou intéressants, comme ROLLERBALL (1975)
Il a aussi joué dans les séries La route des rodéos en 1962, Les aventuriers du Far West (63) et un épisode de La grande caravane en 1965. Et réalisé un drame, L’IMPOSSIBLE TEMOIN, en 1980


John Beck (1943)

Il démarre dans des séries dont les western Les bannis en 1968 et le The silent gun (1969). Puis c’est Bonanza (1969), L’homme de la loi (1971) avec Burt Lancaster, Lock, stock and barrel (1971), Pat Garrett et Billy le Kid (73), Sidekicks (74), Gunsmoke (1970), The call of the Wild (1976), La mini-série conquête de l’Ouest (79), Buffalo soldiers (79), la série Le cavalier solitaire (1990)
C’était aussi un des joueurs athlétiques du fascinant thriller d’anticipation de ROLLERBALL en 75, un de ses meilleurs rôles et un acteur récurrent du feuilleton pétrolier DALLAS entre 1983 et 1986.


Moses Gunn(1929-1993)

né à St. Louis, il joua dans  les westerns Deux hommes dans l’Ouest (1971), Law of the land (76), la saga Racines (77), la série La petite maison dans la prairie
Il était la vedette de la série The Cowboys (74), 12 épisodes seulement et jouait Cletus dans le film d’anticipation ROLLERBALL en 1975.

Maud adams


Mannequin suédois « recyclé » dans le cinéma en 1970, elle est l’ex-femme de James Caan dans ROLLERBALL, et devient une James Bond girl en campant l’amoureuse de l’assassin Scaramangadans L’HOMME AU PISTOLET d’OR (74), puis le thriller LES MERCENAIRES en 76, un 2e James Bond en 1983 où elle incarne le rôle-titre : OCTOPUSSY et un 3e en 85 : DANGEREUSEMENT VOTRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *