browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Preston Wayde/Dieu pardonne à mon pistolet=Dio Perdoni la mia pistola/L’évadé de Yuma/Autour de lui que des cadavres/Sartana dans la vallée des vautours

Posted by on 10 avril 2014

Wayde Preston (Wade Preston) (1929/1992)

Wayde Preston est un des mercenaires que recrute Brett Halsey pour se venger du meurtrier de sa femme dans Cinq gâchettes d’or (1968), il a aussi été le héros de la série Colt .45 entre 1957 et 1960 (67 épisodes). Il a eu une courte carrière (seulement 21 films et séries), essentiellement des rôles vedettes dans des westerns italiens et américains. Wayde Preston a été marié à l’actrice Carol Ohmart de 1956 à 1958


autres westerns : Sugarfoot (série, 1958-59)
Maverick (série, 1960)-L’évadé de Yuma (1968) de Camillo Bazzoni-L’ira di Dio (1968) d’Alberto Cardone-Autour de lui que des cadavres (1969) de Leon Klimovsky-Dieu pardonne à mon pistolet (1969) de Mario Gariazzo et Leopoldo Savona-Griffe pour griffe (1969) de Giuseppe Colizzi-Sartana dans la vallée des vautours (1970) de Roberto Mauri-Un homme nommé Sledge (1970) de Vic Morrow et Giorgio Gentili
Killer amigo (70) de Paolo Bianchi

Dieu pardonne à mon pistolet (Dio Perdoni la mia pistola)-Italien de Mario Gariazzo et Leopoldo Savona (1969)

Un rancher surnommé Texas enquête sur la pendaison d’un propriétaire terrien accusé du vol d’un wagon postal. Texas suscite des inquiétudes chez le vieux Martin, patron du ranch…

Avec Wayde Preston, Loredana Nusciak, Dan Vadis, Giuseppe de Santis, José Torrès, Livio Lorenzon…

Film commencé en 1966 et terminé par Leopoldo Savona, sorti en Italie en 1969, puis en France en 1971. Un des nombreux western-spaghetti tournés à cette époque, époque à laquelle culmine le genre.
Aucune finesse, une intrigue ultra-conventionnelle, et une distribution assez pauvre hormis le premier rôle (l’Américain Wayde Preston). C’est une série B des western-spaghetti… genre qui est déjà un genre B du western tout court !

L’évadé de Yuma (1968)

Vivo per la tua morte – Italo-espagnol de Camillio Bazzoni

Avec Steeve Reevis, Wayde Preston, Guido Lollobrigida, Mimmo Palmara, Aldo Sambrell, Rosalba Neri, Silvana Bacci

Mike et son frère sont incarcérés à  Yuma Penitentiary injustement accusés de vol. Mike s’évade et se venge…
Dernier film de Steve Reeves -et son seul western- dont il (co)signe le scénario, c’est plutôt bien goupillé avec un zeste d’humour, et une belle distribution d’habitués du western spaghetti

Rosalba Neri

Autour de lui que des cadavres (1969)

Pagó cara su muerte – Italo-espagnol de Leon Klimovsky

Un pauvre Mexicain dépossédé de son territoire devient hors-la-loi. Il est emprionné. Son fils est donné à une riche famille

Avec Guglielmo Spoletini, Wayde Preston, Agnès Spaak, Eduardo Fajardo, Pilar Cansino, Sydney Chaplin

S’inscrivant dans la lignée des westerns-Zapata, avec Agnès Spaak jouant la femme du shérif, tourné à Alméria par un spécialiste du genre, Klimovsky

Sartana dans la vallée des vautours (1970)

Sartana nella valle degli avvoltoi– Italien de Roberto Mauri 

Avec William Berger, Wayde Preston, Aldo Berti, Jolanda Modio, Pamela Tudor, Josiane Tanzilli, Betsy Bell

Sartana dans la vallée des vautours Poster
les frères outlaw Douglas s’allient avec Lee Galloway pour retrouver l’or caché d’un vieux braquage…
Une des innombrables suite de Sartana… 

Josiane Tanzilli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *