browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’étoile du destin=Lone star/Ava Gardner

Posted by on 12 août 2014
 L’étoile du destin (Lone star)
de Vincent Sherman (1952)


Avec Clark Gable,  Ava Gardner, Broderick Crawford, Beulah Bondi, Ed Begley, William Farnum, Trevor Bardette, William Conrad, Russell Simpson, Nacho Galindo, Rex Bell, George Hamilton, Julian Rivero, Chief Yowlachie… Rex Bell

1845. Le Texas, annexé connait des divisions politiques. Devereaux Burke est chargé de négocier l’union du pays et de contrecarrer les projets d’un politicien ambitieux, Tom Cradden. Burke s’éprend de son amie Martha. L’insurrection de Cradden échoue et le Texas vote son annexion aux USA… avant de s’unir contre son nouvel ennemi : le Mexique

Grand succès de l’année, avec plus de 2 millions de recettes ! Le souffle de l’épopée pour un film historique dont l’intérêt était de réunir Clark Gable et Ava Gardner, c’est leur deuxième film ensemble avec MOGAMBO

AVA GARDNER (1922/1990)

dessin de Didgiv

Née dans une famille pauvre de fermiers du sud rural, Ava Gardner s’est imposée, par sa beauté, sa sensualité, sa photogénie de son vivant, comme un grand mythe de cinéma. Elle fit tourner la tête de nombreux hommes, Clark Gable, Frank Sinatra, Mickey Rooney, le producteur Howard Hugues, qui était fou d’elle, ou encore le célèbre toréro Dominguin

Pour la lancer, Hollywood la marie à Mickey Rooney, ils divorcent l’année suivante. Elle est révélée à l’écran par le superbe polar de Robert Siodmak LES TUEURS (1946)

Si son nom reste ensuite lié à celui d’Hemingway, dont elle a joué dans plusieurs adaptations, ou à l’Afrique, avec des films comme MOGAMBO, elle était aussi parfaite en mûlatresse humiliée dans Show boat de George Sidney (1951), avec ses impeccables toilettes 1900ou dans L’étoile du destin (1952) avec Clark Gable

Dans Vaquero (1953), elle campait la femme du colon américain Howard Keel, que le féroce Mexicain Esqueda (Anthony Quinn) voulait expulser de leurs terres

Elle est complètement métamorphosée -et même méconnaissable- dans ses derniers films, dont Juge et hors-la-loi (1972), elle y interprète la muse et théâtreuse Lilie Gantry, dont le juge Roy Bean est un grand fan : il a décidé de baptiser la ville où il délivre ses terribles verdicts du nom de Lilie Gantry, alors qu’il ne la connait pas encore !

‘The Bribe’, 1949

Ava Gardner par Tom-Heyburn

par Tom-Heyburn

par Tikaninua

x

One Response to L’étoile du destin=Lone star/Ava Gardner

xx
  1. uwank

    I was very pleased to discover this web site. I need to to thank you for
    ones time due to this wonderful read!! I definitely loved every part of it and I have you book marked to see new information in your blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *