browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les cordes de la potence=Cahill, United States Marshall/Clay O’Brien

Posted by on 26 novembre 2013
Les cordes de la potence – De Andrew V. McLaglen (1973) 

D’après une histoire de Barney Slater
Musique : Elmer Bernstein

Avec John Wayne : marshal Cahill
George Kennedy : Abe Fraser
Gary Grimes : Danny
Neville Brand : Bec de faucon
Marie Windsor : Mrs. Green
Et Clay O’Brien, Jackie Coogan, Walter Barnes, Paul Fix, Harry Carey Jr., Royal Dano, Hank Worden

John Wayne by didgiv

dessin de Didgiv

John Wayne produit en 1972 ce film  Warner Bros, qui raconte la participation des deux fils d’un shérif à un braquage organisé par un bandit (George Kennedy). Wayne joue comme à son habitude les redresseurs de torts, d’excellents acteurs, dont Neville Brand dans le rôle de l’Indien ami du marshal joué par Wayne, beaucoup d’action, mais c’est un échec commercial, la côte de Wayne commence à baisser depuis le début des années 70, les spectateurs lui préférant désormais Clint Eastwood ou Burt Reynolds. Pourtant, le scénario est signé Harry Julian Fink et sa femme Rita, qui venaient d’écrire L’INSPECTEUR HARRY. Dernier western dans lequel joue l’acteur-cascadeur Chuck Roberson

Clay O’Brien (Clay O’Brien Cooper) (6 mai 1961)

Clay O’Brien est aujourd’hui un des plus grands noms du rodéo professionnel américain. Il a renoncé au cinéma dans les années 1970 pour se consacrer à sa passion, le rodéo, et c’est devenu une référence dans sa discipline

Il faisait partie de la bande de cowboys juvéniles des Cowboys, avec John Wayne en 1972, et retrouvait le Duke pour jouer son fils, l’année suivante, dans Les cordes de la potence, Clay O’Brien était aussi la jeune vedette de UN PETIT INDIEN avec James Garner en 1973, et jouait avec Fess Parker dans la téléfilm Climb and angry mountain en 72

On l’a vu à la même époque dans les séries GunsmokeThe cowboys (l’histoire de sept garçons travaillant dans un ranch) en 1974 et La petite maison dans la prairie. Puis, c’est LE GANG DES CHAUSSONS AUX POMMES (1975), Mackintosh and TJ (1975) avec Roy Rogers, et THE WHIZ KID AND THE CARNIVAL CAPER (1976).
Tous ces westerns essayaient dans les années 70 de redonner un coup de jeune à un genre en perte de vitesse en rajeunissant leur distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *