browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jean-Paul Belmondo/Le marginal

Posted by on 6 septembre 2021

DECES DE BEBEL.. en septembre 2021

LE MAGNIFIQUE, l’INCORRIGIBLE, PIERROT LE FOU, LE MARGINAL, LE PROFESSIONNEL, FLIC OU VOYOU, l’AS DES AS, l’HOMME DE RIO, LE DOULOS, CARTOUCHE… LE GUIGNOLO… TENDRE VOYOU… Hommage…

Belmondo… en Indien… dans Cinérevue

Bébel

Belmondo

De quel film cette photo montrant Bebel en Indien est-elle tirée ?

Jean-Paul Belmondo by didgiv

A bout de souffle (dessin : Didgiv)

LE DOULOS (1962) de Jean-Pierre Melville :

Ursula Andress Jean-Paul Belmondo (cinérevue 1970)

Photos de Bebel que j’ai prises à Nice à l’enterrement de George Lautner :

belmondo

Belmondo (photo Didier Givannel)

dans La Ciociara, il joue un jeune prof timide et idéaliste, tombant amoureux de Sophia Loren, il sera tué par les Allemands.

Jean-Paul Belmondo-

Sirène du Mississippi–avril 1969 cinerevue

LE PROFESSIONNEL (1981) de George Lautner

A BOUT DE SOUFFLE (1960)

Jean-Paul Belmondo par Didgiv dédicacé

Dédicace sur deux portraits en janvier 2015

avec Laura Antonelli : Les mariés de l’An II 

LE MARGINAL (1983) : Fiche du film

Jean-Paul Belmondo par Didgiv


Jean-Paul Belmondo par Didgiv

Jean-Paul Belmondo-

cinerevue 1979


Le marginal
Français de Jacques Deray (1983)


Dialogues de Michel Audiard

Avec Jean-Paul Belmondo, Henry Silva, Carlos Sotto Mayor, Pierre Vernier, Maurice Barrier, Tchéky Karyo,

Un commissaire de police aux méthodes expéditives traque un trafiquant de drogue.

Réalisé par un pro du polar, Jacques Deray (qui dirigea Belmondo dans BORSALINO et le retrouvera pour LE SOLITAIRE), LE MARGINAL fut un succès avec près de 5 millions d’entrées, il y a dans le film une scène inspirée de BULLITT, la poursuite en Plymouth et  Ford Mustang, orchestrée dans ce film par le roi des cascadeurs français, Rémy Julienne. Belmondo conforte son rang de méga-star en ce début des années 80, avec ce personnage de flic coriace et intrépide en jean et blouson de cuir. Musique d’Ennio Morricone.

Carlos Sotto Mayor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *