browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Bruce Cabot/Sagamore le Mohican=Le dernier des Mohicans/Condamné à être pendu (Law of the lawless)

Posted by on 30 juin 2013

BRUCE CABOT (1904/1972)

Né Etienne Pélissier Jacques de Bujac (issu d’une famille d’aristocrates français), Bruce Cabot est une des vedettes de KING KONG, énorme succès de 1933, qui lui a ouvert les portes de la gloire.

Il aurait pu être bien plus connu car il avait été auditionné pour le personnage de Ringo Kid de La chevauchée fantastique qui fit de John Wayne une star en 1939 !

Bruce Cabot et Maureen O’Hara

Parmi les rôles majeurs joués par l’acteur de second plan Bruce Cabot, souvent des êtres cyniques ou des bandits, on retiendra l’assassin du père adoptif de John Wayne dont ce dernier veut se venger dans L’Ange et le mauvais garçon (1947)…

Bruce Cabot devient l’ami de John Wayne avec qui il fera 11 autres films…

Il incarne le propriétaire des transports fluviaux qui met des bâtons dans les roues de l’ingénieur ayant la mission de prolonger une voie de chemin de fer dans Mississippi express (50) de Joseph Kane. Cole Younger dans Plus fort que la loi. Puis, La blonde et le shérif (58), la comédie The slowest gun in the West (61) Quand parle la poudre (65)

Le bandit qui dépossède John Wayne  de ses terres et de sa mine d’or dans La caravane de feu (67), ce dernier va faire équipe avec le bandit Kirk Douglas et un Indien (Howard Keel) pour le récupérer… en le volant ! Cabot fait partie de la bagarre burlesque qui oppose Sudistes et Nordistes et reçoit un bel uppercut de la part de John Wayne dans Les géants de l’Ouest (70)

John Wayne encore dans Chisum en 1970 : c’est le shérif, et aussi dans Big Jake où il joue l’Indien apache Sharpnose qui va aider son ami (Wayne) à retrouver la bande de Richard Boone, qui a kidnappé le petit-fils de ce dernier

– Ses autres westerns  :
Scarlet river
(1933) – Robin des bois d’Eldorado (1936) – Sagamore le MohicanArizona Bill (1937)-Les conquérants (1939)-La belle ensorceleuse (1941) de René Clair-La blonde et le shérif (1958) – Wild Bill Hickok rides (1942)-La vallée maudite (1947)-Mississippi express (1950) Les Comancheros (1962) –Le grand McLintock (63)-Condamné à être pendu (1964)-Les éperons noirs (1964) –Cat Ballou (1965)

Les géants de l’Ouest (69)


Sagamore le Mohican (Le dernier des Mohicans) (The last of the Mohicans)-de George B. Seitz (1936)

1756. Le fort Henry sur le lac George subit les attaques des Français et Hurons du general Montcalm. Alice et Cora Munro, filles du commandant britannique Munro, sont la route pour rejoindre leur père

Avec Randolph Scott, Binnie Barnes, Henry Wilcoxon, Heather Angel, Bruce Cabot, Robert Barrat, Hugh Buckler, Willard Robertson

Classique adapté du roman de James Fenimore Cooper, c’est un des premiers grands rôles de Randolph Scott dans un western

Condamné à être pendu (Law of the lawless)

de William F. Claxton (1964)


Le juge Clem Rogers, partisan de la non-violence, arrive dans une petite ville pour juger un ancien ami devenu criminel après un duel

Avec Dale Robertson, Yvonne De Carlo, Bruce Cabot, Barton McLane, John Agar, William Bendix, Richard Arlen, Jody McCrea, Kent Taylor, Lon Chaney Jr.,

Western à petit budget sobrement réalisé avec Yvonne De Carlo dans un rôle de saloon girl et Bruce Cabot (KING KONG).

Lon Chaney Jr. by Didgiv

Yvonne de Carlo (dessin de Didgiv)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *