browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Lucile Browne/Battling with Buffalo Bill

Posted by on 30 juin 2013

Lucile Browne (1907/1976)

BATTLING WITH BUFFALO BILL

Cette native de Memphis commence une carrière comme mannequin avant de rejoindre une troupe de théâtre, elle signe un contrat avec la Fox puis joue dans des comédies romantiques et des westerns, dans des rôles de jolie et sage jeune fille, souvent menacée par des bandits et sauvée par de beaux héros joués par Harry Carey, John Wayne

Elle a épousé l’acteur James Flavin, une union de plus de 40 ans, elle mourra 17 jours après sa mort.

Westerns de Lucile Brown :Battling with Buffalo Bill (1931) –THE TEXAN (1932) – Le dernier des MohicansKing of the arenaLE DEMON NOIRThe brand of hate (1934) –Texas terror (1935) –RAINBOW VALLEYWestern frontierTumbling tumbleweedsTHE CROOKED TRAIL (1936) Cheyenne rides again (1937) de Robert F. Hill


BATTLING WITH BUFFALO BILL
De Ray Taylor (1931)

D’après le roman de William F. Cody (alias Buffalo Bill)

Avec Tom Tyler : Buffalo Bill-Lucile Browne : Jane Mills-William Desmond : John Mills-Rex Bell : Dave Archer-Francis Ford : Rodney
Et Yakima Canutt, Art Mix, Chief Thunderbird

Buffalo Bill affronte le joueur Jim Rodney, qui tente de d’approprier une mine d’or découverte dans les environs. Cela attise la haine des Indiens qui attaquent la ville

Les années 30-40 voient l’apogée de serials western, chez la Republic (avec John Wayne)
Universal a aussi ses westerns de série B, comme ce Battling with Buffalo Bill, adapté du roman de Buffalo Bill, une série de douze histoires avec Tom Tyler
Mais cette compagnie est surtout fameuse pour ses serials de comédie (avec Abbott et Costello), de musicals et de films fantastiques et de science fiction
Dans le genre fantastique, rKO était le principal adversaire de Universal, et occupa la première place dès que Val Lewton prit en charge, dès 1942, l’unité de productions fantastiques de la RKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *