browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Fay Wray / The border legion / The conquering horde / Three rogues (Not only Gentleman)

Posted by on 15 septembre 2015

FAY WRAY
(15-9-1907 au Canada/8-8-2004 à New York )

Fay Wray- cinerevue 1978

Gary Cooper, Fay Wray

Américaine d’origine canadienne, Fay Wray est restée toute sa vie prisonnière d’un rôle, celui de la fiancée de KING KONG de 1933, qui éclipsa tous les autres qu’elle tint par la suite au cinéma, cette romance moderne de la Belle et la Bête propulsa au premier plan l’ingénue-type qu’elle incarnait parfaitement à l’écran. Le succès du film sauva la RKO de la faillite.

Le reste de sa carrière, qui débuta à l’âge de 16 ans, elle fut dirigée par de grands cinéastes, comme Fred Niblo (BEN HUR en 1925), dans des films fantastiques des années 30, comme LA CHASSE DU COMTE ZARKOFF, puis des mélos, des comédies et quelques bons westerns.
En 1926, la Western Association of Motion Picture Advertisers sélectionna 13 starlettes susceptibles de devenir des stars, Fay Wray fait partie du lot, avec Janet Gaynor et Mary Astor.

KING KONG (1933)

KING KONG
Dessin : Didgiv

Elle devient une vedette des westerns muets comme The Man in the Saddle (1926), The wild horse stampede (26), The saddle tramp (26), The show compucher (26), Lazy lightning (26), Loco Luck (27) de Clifford Smith, avec Al J. Jennings, A one man game (1927), puis elle donna la réplique à des stars comme Art Acord (Spurs and saddles, 1927), Gary Cooper en 1930 (L’Homme du Texas), Richard Arlen  dans The border legion-1930) et The conquering horde-1931), Victor McLaglen (Three rogues-1931) de Benjamin Stoloff, et Wallace Beery (Viva Villa !) en 34, Richard Dix (It happened in Hollywood).

THE CONQUERING HORDE

Elle délaisse le western dans les années 30 pour tourner dans des comédies romantiques et polars, mais elle réapparaitra en guest-star dans un épisode de la série La grande caravane (1964).

Ses fameux cris dans King Kong sont repris dans Monsieur Joe en 1949, elle devait faire une apparition dans le KING KONG de Peter Jackson en 2004, mais elle est décédée juste avant le début du tournage.


The border legion
de Otto Brower et Edwin H. Knopf (1930) *** 

Avec Jack Holt, Fay Wray, Richard Arlen, Eugene Palette, Syd Saylor, Hank Bell.

Western de la Paramount, d’après Zane Grey, remake des Loups de la frontière (1924), avec Fay Wray, qui sera la vedette de KING KONG (1933)


The conquering horde
de Edward Sloman (1931) *

Avec Richard Arlen, Fay Wray, Claude Gillingwater, Frank Rice, Chief Standing Bear.

Fay Wray et Richard Arlen étaient déjà réunis dans The border Legion, en 1930. Ce western évoque les problèmes des éleveurs texans qui voient passer les rails du Pacific Railroad sur leurs territoires. Les rôles de jeune premier romantiques qu’on attribuait à Richard Arlen étaient à cette époque les mêmes qu’on donnait à Gary Cooper, mais c’est ce dernier qui deviendra de plus en plus populaire dans les années 1930-40…


Three rogues (Not only Gentleman)
de Benjamin Stoloff (1931) 

Avec Victor McLaglen, Fay Wray, Lew Cody, Robert Warwick, Eddie Gribbon, Joyce Compton, Franklyn Farnum, Kermit Maynard.

Western de la Paramount, remake de Trois sublimes canailles (1926)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *