browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Wild Bill Hickok (James Butler Hickok) (William Hickok) / Jack McCall / Martha Jane Cannary (Calamity Jane)

Posted by on 26 janvier 2015

♣ Wild Bill Hickok (James Butler Hickok) (né en 1837)

♠ Jack McCall (né en 1852)

Wild Bill Hickok by didgiv

(texte traduit de :
http://www.thewildwest.org/cowboys/wildwestoutlawsandlawmen/180-wildbillhickok)

James Butler Hickok nait dans l’ Illinois en 1837, il se rend en 1855 au Kansas travaillant comme garçon fermier et conducteur de diligence. Pendant la guerre civile, il est éclaireur et chef de convoi.

Wild Bill Hickok
Après la guerre, il continue d’être éclaireur pour le général Philip Sheridan et Winfield Scott Hancock, et aussi guide pour les parties de chasse. Il fut éclaireur pour Custer quand Custer était lieutenant à Fort Riley, Kansas. En 1868, Hickok est nommé shérif d’ Ellis County, Kansas, puis, en 1871, marshal d’Abilene, Kansas.

la seule image existante de Jack McCall

Après avoir tué accidentellement son propre adjoint dans un règlement de comptes, on raconte qu’il ne tira plus jamais sur un autre homme.

Gary Cooper, Jean Athur

Gary Cooper joue Wild Bill en 1936, et Jean Arthur… Calamity Jane (dessin de Didgiv)

Après cet incident, il se rend à l’Ouest, se lie d’amitié avec Calamity Jane, des récits et films montrent qu’ils étaient plus que de simples amis… En 1876, en jouant au poker à Deadwood (Dakota), un joueur nommé Jack McCall lui tire dessus par derrière.  McCall avait perdu $110 au jeu à cause d’ Hickok le jour précédent. Mais McCall expliqua qu’il avait en fait tué Hickok pour se venger du meurtre par ce dernier de son frère à Abilene. McCall fut d’abord désigné non coupable par le jury.

Il fut néanmoins condamné dans un autre procès, auquel assista le frère de Wild Bill, Lorenzo Butler Hickok. En 1877, il est pendu, ce fut le premier à être légalement exécuté dans le territoire du Dakota. On découvrit plus tard qu’il n’ jamais eu de frère, et que c’est donc bien par vengeance après son échec au jeu qu’il avait assassiné Hickok.

En 1903, lorsque Calamity Jane meurt, conformément à ses voeux, celle-ci est enterrée à son côté.

Jeff Bridges-wild bill

Wild Bill (1995)

Films :
Wild Bill Hickok (1923) de Clifford SMith
La dernière frontière (1926)
Les vengeurs de Buffalo Bill (1936)
Une aventure de Buffalo Bill (1936) de Cecil B. DeMille
Frontier scout (1938)
Bill Hickok le sauvage (1938)
Young Bill Hickok (1940)
Badlands of Dakota (1941)
Le triomphe de Buffalo Bill (cinérevue nov. 69)
Wild Bill Hickok rides (1942) de Ray Enright
Dallas ville frontière (1950)
Adventures of Wild Bill Hickok (série : 1951-58) avec Guy Madison
Victime du destin (1953)
Jack McCall, desperado (1953)
Le triomphe de Buffalo Bill (1953) de Jerry Hopper
Calamity Jane (1953) de David Butler
I killed Wild Bill Hickok (1956)
Les téméraires (1963)
The outlaw is coming (1965)
Deadwood ’76 (1965)
Little Big Man (1970) de Arthur Penn
Le bison blanc (1977) de Jack Lee Thompson
Le justicier solitaire (1981)
Calamity Jane (1984)
Mr Quigley l’Australien (1990) de Simon Wincer
Wild Bill (1995) de Walter Hill
Buffalo Girls (1995) Téléfilm
La ville des légendes de l’Ouest (1999) TéléfilmDeadwood (série : 2004-2006)
Calamity Jane’s revenge (2015)
Hardin (2015)

Le bison Blanc (vieux Télé 7 Jours)

Wild Bill Hickok, Texas Jack Omohundro et Buffalo Bill à l’époque de leur collaboration artistique


Martha Jane Cannary (Calamity Jane) (1850 ou 1852 ou 1856-1903)

Texte emprunté au site :
http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-calamity_jane-2960.php

Calamity Jane était une aventurière réputée pour ses capacités à pister les Amérindiens, à tuer le gibier et à tirer au revolver.

dessin de Didgiv

Martha Jane Canary nait le 1er mai 1852 (ou 1856) à Princeton au Missouri, elle est l’aînée de deux frères et trois soeurs, dont elle s’occupe, très tôt. Enfant, elle aime s’amuser à l’extérieur et apprend tôt à monter à cheval. En 1865, la famille part pour le Montana. Pendant le voyage, qui dure cinq mois, elle participe à la chasse avec les hommes. Sa mère meurt pendant le voyage. La même année, la famille émigre à nouveau, cette fois pour Salt Lake City, Utah, où son père meurt en 1868.
Elle rejoint deux ans après le général Custer comme scout, guide. Elle fait campagne en Arizona contre les Indiens. C’est à cette époque qu’elle commence à porter des habits d’hommes. Elle exécute de dangereuses missions, participe à plusieurs campagnes et devient très habile au tir.

D’après ses mémoires, c’est pendant sa période qu’elle est surnommée ‘Calamity Jane’. Dans le Wyoming, il lui est ordonné de partir avec un détachement. Le groupe de soldats subit plusieurs attaques indiennes au cours desquelles six soldats sont tués et de nombreux autres sérieusement blessés. De retour vers le fort, à quelques kilomètres seulement de celui-ci, le détachement tombe dans une embuscade. Le capitaine est blessé. Se retournant, Martha s’aperçoit que l’officier va tomber de son cheval. Elle galope alors vers lui et l’attrape avant qu’il ne tombe. Elle le hisse sur son cheval, devant elle, et le ramène au fort, lui sauvant la vie. Une fois guéri, le capitaine lui aurait dit, en plaisantant : « Je vous baptise Calamity Jane, l’héroïne des plaines« .

Elle est la première femme blanche à pénétrer dans les Black Hills, alors contrôlées par les Sioux, dont ce sont les montagnes sacrées. Elle doit ensuite rejoindre le général Custer à Little Big Horn. Durant son voyage, elle est contrainte de traverser à la nage la rivière Platte, à la suite de quoi elle tombe malade. Elle est rapatriée au Fort Fetterman, où elle reste quatorze jours. Puis, ayant récupéré, elle se met en route pour Fort Laramie. Là, elle rencontre William Hickok. Elle fait la route avec lui jusqu’à Deadwood. Puis elle assure la liaison, en qualité de courrier, entre Custer, encore dans les Black Hills, et Deadwood. Un jour d’août 1876, son ami Wild Bill Hickok est tué d’une balle derrière la tête dans un saloon de Deadwood. Bien que l’on prête à Calamity Jane une aventure avec ce dernier, ils auraient en fait été de bons amis, et que le père de son enfant ne soit autre qu’un lieutenant avec lequel elle aurait eu une liaison.
Elle serait alors partie à la recherche de l’assassin, un nommé Jack McCall, et l’aurait attrapé pour le livrer à la justice. Mais celui-ci se serait échappé. Il a été repris quelque temps plus tard, jugé puis pendu.

 

Elle quitte Deadwood en 1877 avec le 7e de cavalerie. L’année suivante, elle fait un peu de prospection. Puis elle fait des navettes entre différents forts et villes avec un attelage de bœufs, les animaux les plus résistants pour ce genre de trajets dans cette région précise. Elle ne cesse de changer d’activité et de voyager, allant du Wyoming, vers l’Oregon, ou encore vers la Californie, élevant du bétail ou le convoyant.

En 1885, à El Paso, elle rencontre Charlie Burke, un Texan avec qui elle se marie. Deux ans plus tard, elle a une petite fille. La famille part alors pour le Colorado, ils y ouvrent un hôtel. Puis ils voyagent encore de ville en ville pour revenir à Deadwood, 17 ans après le départ de Martha. Ses anciens amis sont ravis de la revoir ; certains veulent mettre par écrit ses aventures et d’autres lui proposent de les jouer. Entre temps son mari la quitte. Elle est alors engagée au Palace Museum de Minneapolis en 1896. Elle participe ensuite à plusieurs spectacles , les Wild West Shows.

Elle meurt pauvre, aveugle et rongée par l’alcool le 1er août 1903. Deux de ses amis transportent son corps de la ville de Terry à Deadwood, où les membres de la Société des Pionniers des Black Hills organisent ses funérailles. Habillé de blanc, placé dans un cercueil capitonné, son corps est exposé dans un saloon.
Elle est enterrée selon sa volonté au côté de Wild Bill.

Jean Arthur dans Une aventure de Buffalo Bill

Yvonne De Carlo, Calamity Jane und Sam Bass

Yvonne De Carlo

♦ Cinéma. Calamity Jane a notamment été interprétée à l’écran par Helen Gibson, Jean Arthur (Une aventure de Buffalo Bill), Frances Farmer, Jane Russell, Yvonne de Carlo, Joan Blondell, Doris Day, Stefanie Powers, Judy Meredith, Fay Spain, Micheline Dax, Ellen Barkin, Sylvie Testud, Anjelica Huston…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *