browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Vittorio Fanfoni / Un homme à respecter (Un uomo da rispettare) (The Master Touch)

Posted by on 18 juin 2016
Vittorio Fanfoni (1944- 2016)


Une belle et longue carrière pour cet acteur italien vu surtout dans des séries B, il est décédé à l’âge de 72 ans, à Piacenza, sa ville de naissance. Il jouait souvent des hommes gros ou obèses, barbus, notamment dans des westerns, dont les Spirito Santo avec Vassili Karis, westerns-spaghetti où il excellait dans la peau de bandits, joueurs, soldats, moine ou garde de prison. Il disparait 4 jours après Marina Malfatti, avec qui il jouait dans Il ritorno di Clint il solitario. On le vit aussi dans des polars : UN HOMME à RESPECTER (1972) avec Kirk Douglas ou LUCKY LUCIANO en 1973.

♥ Westerns :
Ciak Mull (1970) – Adios Sabata (70) – Abattez Django le premier (1971) – Quel maledetto giorno della resa dei conti (1971) – Le retour de Sabata (71) – On continue à l’appeler Trinita (71) – … e lo chiamarono Spirito Santo (71) – Fais attention Ben, Charlie arrive (1972) – Hai sbagliato… dodevi uccidermi subito ! (72) – Spirito Santo e le 5 magnifiche canaglie (72) – Bada alla tua pelle Spirito Santo (72) – Il ritorno di Clint il solitario (72) – Spara Joe… e cosi sia ! (72) – … e cosi divennero i 3 supermen del West (1973) – Le retour de Croc Blanc (74) – Un génie, deux associés et une cloche (1975) – El macho (1977) –

♦ Gialli :
JEUX PARTICULIERS (1972)
QUI l’A VUE MOURIR ? (1972)
L’HOMME SANS MEMOIRE (1974)
GATTI ROSSI IN UN LABIRINTO DI VETRO (1975)

 


Un homme à respecter (Un uomo da rispettare) (The Master Touch) (1972) Italo-allemand de Michele Lupo

Avec Kirk Douglas, Giuliano Gemma, Florinda Bolkan, Wolfgang Preiss, Vittorio Fanfoni, John Bartha

Un voleur professionnel libéré de prison décide de faire un dernier coup pour deux millions de dollars.

C’est un banal film de casse, avec des bagarres et longues poursuites en voitures dans le port de Hambourg, (on pense à BULLITT), Kirk Douglas joue un as du cambriolage, Giuliano Gemma dans la peau d’un acrobate italien est teint en blond (peut-être pour rivaliser avec Kirk Douglas !), la musique très jazz est d’Ennio Morricone vient enrober une oeuvre  réussie qui peut rappeler des polars comme LE DEUXIEME SOUFFLE, TOPKAPI, QUAND LA VILLE DORT ou MELODIE EN SOUS-SOL. Un scénario comme les aurait aimé Jean-Pierre Melville ou José Giovanni, il ne manque qu’Alain Delon ou Lino Ventura au générique… et le film serait sans doute entré dans les annales du Polar européen.

Florinda Bolkan (plus habillée dans le film)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *