browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Un joli corps qu’il faut tuer (Il tuo dolce corpo da uccidere) / La queue du scorpion (La coda dello scorpione)

Posted by on 8 janvier 2015
Un joli corps qu’il faut tuer (Il tuo dolce corpo da uccidere) (Your sweet body to kill)
Italo-espagnol de Alfonso Brescia (1970) ** 

LES DIABOLIQUES d’Henri-Georges Clouzot a inspiré de nombreux gialli dont ce thriller italo-espagnol, qui comporte des moments de comédie, mais à contre-courant des productions de l’époque, car sans érotisme -contrairement à ce qu’annonce le titre français- et relativement peu violent.

Avec George Ardisson, Françoise Prévost, Eduardo Fajardo, Orchidea de Santis, Félix Dafauce.

Orchidea de Santis


La queue du scorpion (La coda dello scorpione)
Italo’espagnol de Sergio Martino (1971) *** 

 

Un enquêteur tente d’élucider la mort mystérieuse d’un millionnaire dans l’explosion de son avion au dessus de l’océan,  et le meurtre de sa richissime épouse..

Avec George Hilton, Anita Strindberg, Alberto de Mendoza,  Ida Galli, Janine Reynaud, Luigi Pistilli, Tom Felleghy, Luis Barboo, Lisa Leonardi
Musique de Bruno Nicolai

Der Schwanz des Skorpions

George Hilton, Anita Strindberg

On retrouve des acteurs rôdés au genre du giallo (thriller italien des années 1960-70) comme la Suédoise Anita Strindberg (LE VENIN DE LA PEUR) ou Luigi Pistilli (qui joue un inspecteur) dans ce suspense italo-espagnol qui est un des meilleurs de Sergio Martino. Star de western-spaghetti, George Hilton campe avec brio un enquêteur pour les assurances dans un giallo policier au suspense haletant qui reste une référence du genre, sorti la même année que le cultissime LA BAIE SANGLANTE de Mario Bava… dans un registre plus horrifique.

LES ACTRICES :

Janine Reynaud

, Der Schwanz des Skorpions

Anita Strindberg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *