browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Rod Taylor/Les voleurs de trains

Posted by on 11 janvier 2017

Rod Taylor (1930/2015)

Rod Taylor octobre 68 ciné revue
Héros du fameux thriller d’Hitchcock, LES OISEAUX, de LA MACHINE à REMONTER LE TEMPS et de nombreux films de guerre -il jouait Winston Churchill dans INGLORIOUS BASTERD– et d’aventures. Australien venu aux USA dans les années 50. La Fox avait pensé à lui pour tenir le rôle du héros de LA PLANETE DES SINGES, mais choisit finalement Charlton Heston, mieux côté au box-office.

Rod Taylor a joué dans Chuka le redoutable, dont il était la tête d’affiche. Et a été la vedette des séries The Oregon Trail et Outlaws.

Il était, avec Ben Johnson, un des deux amis de John Wayne qui vont l’aider à retrouver l’or caché par le mari d’une veuve (Ann-Margret) dans Les voleurs de train (1973). Et le méchant tueur moustachu du Shérif ne pardonne pas (73) poursuivi par le shérif Richard Harris.

♦ Et :
Top Gun (55)
Géant (55)
L’arbre de vie (56)
Zane Grey Theater-Cheyenne

fameuse bagarre avec E. Borgnine de Chuka Le redoutable !


Les voleurs de trains (The train robbers)
De Burt Kennedy (1973)

Production Batjac/Warner (Michael Wayne)
Photo : William Clothier-Musique : Dominic Frontier

Avec John Wayne (Lane), Ann-Margret (Mrs Lowe), Rod Taylor (Grady), Ben Johnson (Jess), Bobby Vinton (Ben), Jerry Gatlin (Sam), Ricardo Montalban.
Cascadeur : Chuck Roberson

La vague du western-spaghetti se retire, John Wayne reste, dans les années 70, sur son ilôt, égal à lui-même ; il campe, depuis la fin des années 60, et avant que le cancer ne l’emporte, des héros vieillis, virils et et fatigués, comme ici, pour ce western tourné à Durango en février 1973.
Western hyper-classique dans sa forme et son récit, qui aurait pu provenir tout droit de la fin des années 50, avec un titre comme « Le démon de l’or » ; Wayne campe un veuf qui a fait la guerre de Sécession et accepte d’aider une veuve à retrouver un butin caché.
Une distribution resserrée, l’histoire se suit avec plaisir même si les motivations des personnages ne sont pas toujours bien définies.

Dauphiné Libéré :

Ann-Margret dans Viva Las Vegas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *