browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Sur la piste de la grande caravane (The Hallelujah Trail) / John Anderson

Posted by on 25 septembre 2013

Sur la piste de la grande caravane (The Hallelujah Trail)
De John Sturges (et producteur) (1965)

Scénario : John Gay d’après le roman de William Gulick
Musique : Elmer Bernstein
Photo : Robert Surtees
Durée : 2h30

Avec Burt Lancaster : colonel Gearhart
Lee Remick : Cora T. Massingale
Jim Hutton : cap. Paul Slater
Pamela Tiffin : Lousie Gearhart
Donald Pleasance : ‘Oracle’ John
Brian Keith : Frank Wallingham
Martin Landau : Chef Tout voûté
John Anderson : sergt Buell
Tom Stern : Kevin O’Flaherty
Robert J. Wilke : Chef Five Barrels
Whit Bissel : Hobbs
Val Avery : le barman
Dub Taylor : Clayton Howell
Et Hope Summers, Jerry Gatlin, Bing Russell, John Dehner, Eddie Little Sky, May Boss (cascadeuse).

1867. C’est l’hiver et il n’ y plus aucun whisky à Denver, les mineurs sont assoiffés, aussi le vieux sage Oracle John, un ivrogne, propose de faire venir de Julesburg 40 chariots de scotch whisky pour les saloons de la ville.
La caravane, commandée par Wallingham, sous la protection du détachement de cavalerie dirigé par le capitaine Slater, quittent Julesburg.
Représentant la Ligue féminine de tempérance, en croisade contre l’alcool, Cora Massingale, à Fort Russell, sur la route de Denver, avec le soutien de Lousie Gearhart, fille du colonel commandant le Fort, persuadent les militaires et surtout leurs femmes d’intervenir pour empêcher le passage du convoi. Trois groupe de Sioux sont aussi très intéressés par le convoi dont le chef Tout Voûté…

Un des westerns les moins connus de Burt Lancaster, c’est une parodie du genre, produite par John Sturges, qui a acheté les droits du roman de William Gulick, Hallelujah Trail, sorti en 1963. Now see how the west was fun est le slogan du trailer du film, clin d’oeil au classique La conquête de l’Ouest. Pas très fun pour un des cascadeurs, mort en sautant d’un train lors du tournage !
Le tournage eut lieu au Nouveau-Mexique, à des températures avoisinnant parfois les 50°…
Film en entier… en anglais…

Burt Lancaster et Lee Remick montrent leur talent dans le registre comique, tandis que Donald Pleasance joue un trappeur ivrogne et Martin Landau, chef sioux constamment saoul (peu crédible tout de même dans le rôle d’un Indien), tous donnent le meilleur d’eux-mêmes, mais le film souffre d’une longueur excessive.

C’est l’un des quatres films que Burt Lancaster fut contraint de tourner, pour United Artists pour à peine 150 000 dollars, avec LE TEMPS DU CHATIMENT, LE PRISONNIER d’ALCATRAZ et LE TRAIN, afin de renflouer les comptes de sa société de production Hecht-Hill-Lancaster.
A sa sortie, le film est un échec, aussi bien aux USA qu’en Europe.


JOHN ANDERSON

(20-10-1922/7-8-1992)

Tout le monde connait John Anderson : c’est le grand-père de MACGYVER dans la série du même nom ! Ce second couteau a aussi joué dans de nombreuses séries western et sa ressemblance avec Lincoln fait qu’on lui a demandé d’interpréter par trois fois le Président américain, notamment dans The Lincoln Conspiracy, en 1977…

Au cinéma, une de ses meilleures performances est incontestablement celle de l’impitoyable Colonel Iverson qui lance l’ordre de massacrer les Indiens dans le western qui dénonçait les massacres, Soldat Bleu (1970).

Il collectionne les seconds rôles dès le début des années 50, on le voit dans un western dès Le dernier train de Gun Hill en 1959, dans le rôle d’un vendeur ambulant… Puis, c’est un autre western pro-indien, Géronimo (1962), Coups de feu dans la Sierra (1962) où il est l’un des frères du voyou James Dury, Sur la piste de la grande caravane (1965), le téléfilm Scalplock en 1966, Welcome to hard times (1967), Le jour des Apaches (1968), Un colt nommé Gannon (68), c’est le shérif Dana de 5 Cartes à abattre (68), Le plus grand des hold-ups (1969)…
La vengeance du shérif (69), c’est un dur propriétaire terrien dans Au paradis à coups de revolver (69)… Puis The animals (1970), The Andersonville trial (1970) et Molly and lawless John (1973), The Quest (76), The deerslayer (1978) d’après James F. Cooper. Donner pass : The road to survival (1978)… Wyatt Earp : Return to Tombstone (1994).

Pour la télévision, il est apparu dans de nombreuses séries westerns comme Le cheval de fer, Cheyenne, Zane Grey Theater, Gunsmoke, Le Virginien, Laramie, Lawman, La grande vallée, Tales of Wells Fargo, Rawhide… Bonanza, Au nom de la loi… Have gun – will travel, Cimarron… et a joué dans 6 épisodes de la saga Nord et Sud (1985).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *