browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Shalako / Honor Blackman / Jack Hawkins

Posted by on 13 octobre 2013

SHALAKO
Western germano-anglais d’Edward Dmytryk (1968) *

Scénario : James Griffith, Hal Hopper, Scott Finch d’après un roman de Louis L’Amour
Musique : Robert Farnon

SHALAKO Bardot Connery

Avec
Sean Connery : Shalako
Brigitte Bardot : Irina Lazaar
Stephen Boyd : Bosky Fulton
Jack Hawkins : sir Charles Daggett
Peter van Eyck : Frederick Von Hallstatt
Honor Blackman : Lady Daggett
Woody Strode : Chato
Et Eric Sykes, Alexander Knox, Valerie French, Don ‘Red’ Barry, Chief Thug Smith.

Shalako - Sean Connery - Brigitte Bardot Image 2 sur 10

Sean Connery – Brigitte Bardot

Deuxième western de Brigitte Bardot (après Viva Maria), tourné à Almeria, d’après une histoire de Louis L’Amour, qui se déroule en 1880 au Nouveau-Mexique.

A cheval, bottée et enjuponnée, elle a fière allure BB ! Elle campe une comtesse qui, avec les amis d’un baron prussien, fait une partie de chasse sur une réserve apache.
Attaquée par ceux-ci, elle est sauvée par l’agent fédéral Shalako (Sean Connery).

Brigitte Bardot

L’intrigue s’appuie sur des faits réels : à cette époque, de riches Européens aimaient se rendre aux Amériques pour des safaris.

Sean Connery a un cachet trois fois supérieur à Brigitte Bardot. Au moment du tournage, elle est en phase de séparation avec Serge Gainsbourg, et c’est à contre-coeur qu’elle se rend en Espagne tourner ce western. Les Indiens sont joués par des gitans espagnols, le tournage d’un autre western a lieu en même temps à Tabernas, Une corde, un colt avec Michèle Mercier

à la sortie du film, BB dit « Le cinéma britannique est le meilleur du monde… y compris pour les westerns« . La critique et le public n’auront pas le même avis… Shalako sera un échec commercial.

… Chaque soir, BB et Michèle Mercier font la fête à l’hôtel Aguadulce. BB ne supporte pas le réalisateur Edward Dmytryk qu’elle trouve froid et distant.

Elle s’insurge un jour contre le traitement fait à un puma pour une scène du début du film.
« Cela vous plairait que je vous tire une cartouche paralysante dans les fesses ? » lance-t-elle !
(source: http://www.devildead.com/histoiresdetournages/index.php?idart=143)

Malgré l’affiche, éblouissante, Shalako est un échec, par rapport au coût important de son budget (il fit malgré tout près de 1,4 millions d’entrées en France)… « C’est vraiment le drame de ma vie » dira Bardot… qui fera encore un western –Les pétroleuses-, mais elle ne retrouvera pas le succès de Viva Maria.
Honor Blackman joue une captive blanche torturée par les Indiens, qui lui font avaler de force son collier de diamants !
♦ Le film devait réunir au départ Henry Fonda et Senta Berger et être tourné à Mexico. Mais en 1968, Henry Fonda n’avait plus du tout la cote à Hollywood (il partait d’ailleurs cette année-là en Italie tourner Il était une fois dans l’Ouest), et les producteurs proposèrent le rôle à Sean Connery.

arrêtez vos connery !

 

(janvier 68 ciné revue)

————————————————

HONOR BLACKMAN (22-8-1926)

 

Patrick McNee et Honor Blackman

L’Anglaise Honor Blackman a été rendue célèbre par son rôle de la John Steed’s girl Cathy Gale dans la série CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR (1962-64), et de la James Bond’s girl Pussy Galore dans GOLDFINGER en 1964 avec Sean Connery ; très douée en arts martiaux, elle réalisa elle-même quelques-unes des cascades de la série.

Elle démarre au cinéma à la fin des 40’s, et obtient très rapidement des premiers rôles, notamment dans des thrillers.
Elle est apparue dans deux westerns, Shalako où elle retrouve Sean Connery (1968), elle y tient le rôle d’une captive blanche torturée par les Peaux rouges…
Et Rio Verde (1971) avec Dean Martin. Ainsi que dans Benjamin Franklin (75), une minisérie.

Elle a joué en 2012 dans un film d’horreur, COCKNEYS VS ZOMBIES et semble toujours active dans le métier. 

 


JACK HAWKINS (1910-1973)

Une longue carrière théâtrale avant de percer au cinéma à la fin des années 40 pour ce comédien anglais doué, qui joue les hommes à forte carrure dans les péplums (BEN-HUR), films d’aventures (LAWRENCE d’ARABIE), gangsters costauds dans les polars. Son rôle le plus marquant est celui du Major Warden du PONT DE LA RIVIERE KWAI, il campe le général Cornwallis dans La Fayette (1961), Otto Witt dans le fascinant ZOULOU (64), et Sir Daggett dans le western Shalako (1968) avec Brigitte Bardot.

 

Jack Hawkins by didgiv

dans BEN-HUR : dessin de Didgiv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *