browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jane Seymour / Enslavement : the true story of Fanny Kemble

Posted by on 2 septembre 2013
Jane SEYMOUR (15 février 1951)

Jane Seymour

Joyce penelope Wilhelmina Frankenberg est une productrice et actrice américaine d’origine anglaise, sa carrière commence à l’âge de 17 ans, un de ses premiers rôles est dans la série AUTOBUS à  IMPERIALE en 1970.

Jane Seymour

(cinerevue 1978)

Jane Seymour (ciné revue sept. 77)Elle a été révélée au grand public en devenant une James Bond Girl dans VIVRE ET LAISSER MOURIR (1973). Elle interprète entre 1993 et 1998 Michaela Quinn dans la célèbre série Docteur Quinn, rôle qu’elle reprendra dans le spin-of California en 1997 et dans le téléfilm Une famillle déchirée en 1999 ; elle incarne Marie-Antoinette dans LA REVOLUTION FRANçAISE (1989) de Robert Enrico, et l’actrice abolitionniste Fanny Kemble dans Enslavement : the true story of Fanny Kemble (2000), sur l’esclavage dans les plantations.

Vivre et laisser mourir

avec Christopher Reeve dans Somewhere in time (cinerevue janvier 1980)

♣ Famille.
Elle a appelé ses jumeaux Chris et Johnny en hommage à deux de ses amis, Johnny Cash (qui était le parrain de John) et Christopher Reeve, l’acteur de SUPERMAN. Johnny Cash a été en guest star d’un épisode du DOCTEUR QUINN.

Jane Seymour tourne live and let die à La Nouvelle Orléans Ciné revue 1972

Jane Seymour


Enslavement : the true story of Fanny Kemble-Téléfilm de James Keach (2000) * 

Histoire véridique d’une actrice anglaise abolitionniste qui épousa le dirigeant d’une plantation ; dégoûtée par l’esclavage, elle s’opposa à lui et aida les esclaves à avoir de meilleures conditions de vie, et certains à s’échapper.

Avec Jane Seymour, Keith Carradine, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Janet-Laine Green, Arlene Duncan, James Keach
2

Fanny Kemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *