browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Rio Lobo / Jennifer O’Neill

Posted by on 27 octobre 2013

RIO LOBO
D’Howard Hawks (1970) **

dessin : Didgiv

dessin : Didgiv

Scénario : Burton Wohl, Leigh Brackett
Musique : Jerry Goldsmith-Photo : William H. Clothier

Avec John Wayne : colonel Cord McNally
Jorge Rivero : capitaine Pierre Cordona
Jennifer O’Neill : Shasta Delaney
Jack Elam : Phillips
Christopher Mitchum : sergent Tuscarora Phillips
Victor French : Ketcham
Susana Dosamantes : Maria Carmen
Et Sherry Lansing, Jim Davis, Robert Donner, Sondra Currie, Don ‘Reed’ Barry, David Huddleston, Chuck Hayward, Chuck Roberson (et cascadeur), Bob Steele, Ethan Wayne, Hank Worden.

dessin : Didgiv

dessin : Didgiv

Un capitaine de l’Union fait équipe avec deux anciens soldats confédérés, après la guerre civile, pour traquer des sudistes qui se sont emparés d’une cargaison d’or. Ils vont atterrir dans une ville qui vit sous la terreur d’un shérif corrompu.

Howard Hawks produit et réalise son dernier film, il applique le schéma de Rio Bravo et El Dorado, mais l’histoire est légèrement différente. Elle compte quelques bonnes scènes d’action, comme l’attaque du train avec un essaim de frelons.
Un des deux scénaristes est la romancière Leigh Brackett, qui avait déjà écrit les deux autres westerns de Hawks. « Tout ce que j’ai fait sur RIO LOBO était de rapiécer. J’ai été déçue que Hawks recopie la même fin de ses deux autres succès« .

Film en entier (en espagnol) :

Le premier rôle féminin est revenu au top model Jennifer O’Neill qui n’avait eu jusqu’ici que des petits rôles. Howard Hawks raconta qu’elle se prenait pour une grande star sur le plateau, il fut si déçu qu’il coupa la scène où elle apparaît à la fin, pour la donner à Sherry Lansing, un second rôle dans l’histoire.

Jorge Rivero, John Wayne

Hawks fut aussi déçu par les prestations de Chris Mitchum, de Jorge Rivero, qui rappelle un peu le James Caan d’El Dorado, et même de John Wayne, déjà fatigué par le cancer qui allait l’emporter neuf ans plus tard.
« Wayne a des difficultés à monter et descendre de son cheval. Il ne peut pas se déplacer à la façon d’ un gros chat,comme il le fait. Il doit rentrer son ventre. Ce n’est pas la personne que j’ai connue avant » disait-il sur le plateau.
Il n’y a guère que ce bon vieux Jack Elam qui fut épargné par les critiques du réalisateur !

Howard Hawks était assisté, comme second réalisateur, de Yakima Canutt, qui avait déjà travaillé avec lui sur Rio Bravo, Canutt était surtout un célèbre cascadeur, il avait doublé John Wayne dans plus de 30 films. Les cascades de ce film furent réalisées par 21 cascadeurs, dont Joe et Tap Canutt, Chuck Roberson et Hal Needham.
C’est le premier des neuf westerns de David Huddleston, le millionnaire de THE BIG LEBOWSKI, décédé en août 2016.

Sherry Lansing

Les critiques à la sortie du film ont été assez négatives, le décrivant comme une pâle copie de Rio Bravo.
« Souvent le metteur en scène regarde le film et dit : Je pourrais faire mieux si je le faisais une nouvelle fois‘ » disait Hawks à Peter Bogdanovich. « ça ne m’intéresse pas de savoir si quelqu’un pense que c’est une copie, car la copie a fait mieux et plus que l’original, et cela m’a beaucoup plu de le faire« .

Illustrations : Didgiv.

Sherry Lansing

Jorge Rivero, Chris Mitchum

Sherry Lansing joue Amelita, la jeune Mexicaine amoureuse de Jorge Rivero et défigurée par le méchant shérif de Rio Lobo (1970), et que John Wayne va venger. Elle est devenue productrice dans les années 1980, avec des films comme LIAISON FATALE ou BLACK RAIN.

Jack Elam


Jennifer O’Neill (20 février 1948 à Rio de Janeiro)


Célèbre cover girl américaine des années 60, Jennifer O’Neill est révélée en 1971 par UN ETE 42, l’année auparavant, elle jouait dans Rio Lobo, western de Howard Hawks, la jolie Shasta qui dit à John Wayne, en se blotissant contre lui, qu’elle se sent en sécurité avec lui car il est « plus vieux et plus réconfortant ».
Elle campe une riche aristocrate sudiste dans le téléfilm L’or du sud en 1979, avec Raymond Burr, et a un second rôle dans The ride (1997), sur la vie d’un cowboy de rodéo. Jennifer O’Neill était aussi la vedette  en 1977 d’un giallo de Lucio Fulci, L’EMMUREE VIVANTE, et en 1981 du très bon film d’horreur SCANNERS de David Cronenberg, puis en 1976 de L’INNOCENT avec Laura Antonelli.

Elle était en 2013 au générique d’un autre thriller surnaturel, DOONBY, avec John Schneider. Un des nombreux mannequins d’Hollywood qui ont réussi à dépasser la simple notoriété que leur procurait la Une des magazines en se construisant une belle carrière cinématographique.

 

dessin : Didgiv

RIO LOBO – dessin : Didgiv (dessin dédicacé par Jennifer O’Neill)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *