browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Monica Randall / Gli eroi del West (Los heroes del oeste) / A l’assaut du fort Worth (Glie eroi di fort Worth) / Cent mille dollars pour Ringo (100’000 dollari per Ringo)

Posted by on 24 août 2013

MONICA RANDALL (Aurora Julia Sarasa, Monica Randel)
(18/11/1942 à Barcelone)

Comme Soledad Miranda, un de ces jolis minois espagnols très typés choisis par les productions pour apporter un brin de charme dans des distributions qui font souvent la part belle aux héros virils et musclés.
Pas moins de 111 films et séries à son palmarès… Elle a commencé à jouer pour la télévision espagnole, puis on la voit dans les premiers westerns spaghetti des années 60, Gli eroi del West (1965) comédie de Steno, A l’assaut du fort texan (A l’assaut du Fort Worth) (1964) de Albert de Martino, 100’000 dollars pour Ringo (1965) de Alberto de Martino, RINGO E GRINGO CONTRO TUTTI (66), Les 5 de la vendetta (66) avec Guy Madison, Professionnels pour un massacre (67), GRINGO JOUE ET GAGNE (68).

Elle est l’une des jolies poupées (qui se donne à Toshiro Mifune dans une scène déshabillée) du Soleil rouge de Terence Young puis joue dans le Pancho Villa de 1972 avec Telly Savalas ; elle a le premier rôle féminin des Charognards meurent à l’aube en 1973 avec Pierre Brice.
Le cinéma espagnol découvre qu’elle n’est pas qu’une icône et la reconnait tardivement, lui offrant ses meilleurs rôles sur le tard, comme dans CRIA CUERVOS, chef d’œuvre de Carlos Saura, en 1976, ou LA BIBLIA NEGRA (2001) dont elle est la vedette.
Elle joue aussi dans le giallo MIO CARO ASSASSINO assassino en 1972.

SOLEIL ROUGE :

 


Gli eroi del West (Los heroes del oeste) (Colorado Colt)

 Italo-espagnol de Steno (1965) *

Avec Walter Chiari, Raimondo Vianello, Silvia Solar, Beni Deus, Maria Andersen, Tomas Blanco, Monica Randall…

Comédie western qui marque les prémices du western italo-espagnol. Avec l’Espagnole Monica Randall, qu’on retrouvera dans Soleil Rouge (1970) avec Charles Bronson et la Française Silvia Solar. Tourné en 1963-64.


A l’assaut du fort Worth (A l’assaut du fort texan) (Glie eroi di fort Worth)
italo-espagnol de Alberto de Martino (1965)

Avec Edmund Purdom, Paul Piaget, Ida Galli, Monica Randall, Eduardo Fajardo, Tomas Blanco, Luis Barboo

Durant la guerre de Sécession, des soldats sudistes s’allient avec des Apaches pour lutter contre un Fort Nordiste.

Un des très nombreux westerns européens produits dans la foulée du succès des Winnetous puis des Sergio LeoneA ne pas confondre avec GLI EROI DEL WEST de Steno sorti la même année, qui est une comédie western. Monica Randall tourne la même année sous la direction de Alberto de Martino dans 100 000 dollars pour Ringo.

Ida Galli


Cent mille dollars pour Ringo (100 000 dollars pour Ringo) (100’000 dollari per Ringo)
Italo-espagnol de Alberto de Martino (1965) 


Avec Richard Harrison, Fernando Sancho, Monica Randall, Luis Induni, Gerard Tichy, Eleonora Bianchi, Guido Lollobrigida

Musique de Bruno Nicolai

Un des succès au box-office de 1965, par un des principaux producteurs du genre, Balcazar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *