browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Pendez-les haut et court (Hang ’em high) / Pat Hingle / L’homme des hautes plaines (High plains drifter)

Posted by on 28 novembre 2013

Pendez-les haut et court (Hang ’em high) De Ted Post **** (1967-68)

Pendez-les haut et courtScénario : Leonard Freeman et Mel Goldberg
Musique : Dominic Frontier

Pendez-les haut et court

Pendez-les haut et court

Avec Clint Eastwood : marshal Cooper
Inger Stevens : Rachel
Ed Begley : capitaine Wilson
Pat Hingle : juge Fenton
Ben Johnson : marshal Bliss
Et Charles McGraw, Ruth White, Bob Steele, Bruce Dern, Dennis Hopper, L.Q. Jones, Alan Hale Jr.

1873, Oklahoma. Réchappé d’un lynchage, pour un crime qu’il n’a pas commis, un éleveur devient marshal fédéral pour assouvir sa soif de vengeance, contre le capitaine Wilson et les neuf hommes qui l’avaient pendu.

Eastwood, de retour aux Etats-Unis après son expérience en Europe, refuse de tourner dans Il était une fois dans l’Ouest, mais aussi dans L’or de McKenna.
Il décide de produire son premier western, le scénario, qui rappelle un classique du genre, L’Etrange incident, un plaidoyer contre le lynchage, lui plait. Le film sera produit par Malpaso, la société de production de Clint Eastwood. Malpaso est le nom d’un ravin de la propriété à l’époque de Eastwood à Carmel (Californie), « Malpaso » veut aussi dire « faux pas » en Espagnol…

Clint s’octroie un cachet de 400 000 dollars (et aussi 25% des bénéfices), choisit Ted Post, un réalisateur qui l’avait dirigé dans 28 épisodes de la série Rawhide. Post choisit des seconds rôles qui avaient également tourné dans cette série : Pat Hingle, Bruce Dern, Ed Begley et aussi la Suédoise Inger Stevens.
Le film, avec son suspense intense, est un grand succès à sa sortie : 6,7 millions de recettes américaines, pour un budget à l’époque de 1,8 millions de dollars. Après ça, Eastwood décidera de faire un autre western, qu’il réalisera cette fois lui-même, Pendez-les haut et court (voir ci-dessous).

Hang'em high (ciné revue 20 juillet 67)

Tournage de la scène de lynchage

• Le tournage de la scène du lynchage eut lieu l’été 67 à Las Cruces au Nouveau-Mexique, dans un chaleur écrasante. Clint Eastwood n’est pas content car il a appris qu’une compagnie de production va sortir El Gringo, plusieurs épisode de la série Rawhide collés ensemble. Un procès est en cours peut-on lire dans Ciné-revue en juillet 1967 (cliquer sur la fiche pour agrandir)

Nécro. John Wesley, acteur afro-américain natif de Louisiane, a le petit rôle d’un garde dans le film. Cet acteur est décédé en août 2019.


PAT HINGLE (19-7-1924/3-1-2009)

Martin Patterson Hingle est un grand second rôle, adepte de l’Actor’s studio don’t il avait été élève, son premier film est SUR LES QUAIS en 1954. Antisyndicaliste dans NORMA RAE, patron sadique dans L’ARNAQUEUR, il incarna Edgar J. Hoover dans le téléfilm CITIZEN COHN et le colonel Parker dans LE ROMAN d’ELVIS en 1979 ; il était le chef de la police dans les quatre BATMAN (1989-92-95-97), et il a très souvent joué à l’écran des juges (30 fois !), comme dans Pendez-les haut et court en 1967 et son dernier film UNDOING TIMES en 2008, mais aussi des militaires, des barmans comme dans Mort ou vif (1995).

Il a joué dans de nombreuses séries western, dont Cimarron, Gunsmoke, Bonanza et Rawhide, Le grand Chaparral... et dans les films :
Le mercenaire de minuit (1964) de Richard Wilson
Nevada Smith (1966) de Henry Hathaway
Pendez-les haut et court (1967) de Ted Post
UN PETIT INDIEN (1973) de Bernard McEveety
RUNNING WILD (1973) de Robert McCahon
GUNSMOKE : TO THE LAST MAN (1992) téléfilm de Jerry Jameson
Jack l’Eclair (1994) western australien de Simon Wincer
Mort ou vif (1995) de Sam Raimi


L’homme des hautes plaines (High plains drifter) (1972-73)***

De Clint Eastwood
Scénario : Ernest Tidyman
Photo : Bruce Surtees

Avec Clint Eastwood : l’étranger
Verna Bloom : Sarah
Marianna Hill : Callie
Mitchell Ryan : Dave
Jack Ging : Morgan
Et Stefan Dierasch, Teb Hartley, Billy Curtis, Geoffrey Lewis, Scott Walker, Walter Barnes, Paul Brinegar, Richard Bull, Robert Donner, John Hillerman, John Mitchum, Russ McCubben
Et Richard Farnsworth (cascades)

Un mystérieux cavalier arrive à Lago, il abat trois hommes au saloon qui le provoquaient. Il abuse d’une femme qui lui reprochait de ne pas être un homme. Les propriétaires de la compagnie minière l’engagent pour les protéger de trois tueurs qu’ils ont dénoncés pour le meurtre de l’ancien shérif.
Il met à contribution les villageois pour préparer un plan afin de piéger les tueurs, et pour critiquer la lâcheté des citoyens, il les force à repeindre leur ville en rouge et à la rebaptiser Hell (« l’enfer »), et nomme comme maire et shérif, le souffre-douleur des habitants, un nain.

Clint Eastwood

 

Clint Eastwood vient de fonder en 1968 sa société de production, Malpaso, avant de se lancer dans la réalisation. Son premier film en tant que cinéaste est le thriller efficace UN FRISSON DANS LA NUIT.

Sa première production est un western, Pendez-les haut et court (de Ted Post). Pour sa seconde réalisation, et son premier western comme réalisateur, il reprend le type de personnage qu’il incarnait dans les westerns italiens de Sergio Leone, un homme étrange venu d’ailleurs, sans nom, Eastwood importe un peu le western-spaghetti aux USA avec L’Homme des hautes plaines, avec un style personnel, et beaucoup d’humour.

L’auteur du scénario, Ernest Tidyman, venait d’obtenir un Oscar pour FRENCH CONNECTION. Comme dans tous les westerns d’Eastwood, l’histoire tourne autour d’une vengeance. Un western crépusculaire, baroque et étonnant, la musique lorgne vers le fantastique.

Parmi les seconds rôles, on remarque Richard Bull (le croque-mort), qui est M. Oleson dans la série TV La petite maison dans la prairie et Marianna Hill, qui venait d’être remarquée dans le western El Condor. Geoffrey Lewis, comme Richard Bull décédé récemment, entame une longue collaboration avec Eastwood, il deviendra un de ses acteurs fétiches.
Le film n’est pas un gros succès, et suit l’échec de La kermesse de l’Ouest, c’est pourquoi Clint Eastwood va délaisser le western dans les années qui suivent. Il y reviendra avec Josey Wales…, Pale rider, puis Impitoyable, qui seront des succès.

Sierra Torride

Clint Eastwood (dessin de Didgiv)

Bande-annonce Blue Ray

Russ McCubben, mort en juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *