browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Nathan Lee Chasing his Horse / Bury my heart at Wounded Knee

Posted by on 9 avril 2014

Nathan Lee Chasing his Horse (Nathan Chasing his horse)
 (28 avril 1976)

Acteur indien des Rosebud Lakota sioux, fils de  Chief Joseph Chasing Horse et de Winifred Chasing Horse, il jouait Iȟá s’a dans Danse avec les loups de Kevin Costner.

C’était son premier film, on l’a vu depuis dans La chaîne brisée (1993) avec Pierce Brosnan, l’histoire de deux frères iroquois pris dans la tourmente de la guerre de Révolution américaine, Dreamkeeper (2003) avec feu August Schellenberg, la minisérie Into the West (2005), et Bury my heart at Wounded Knee (2007).

Nathan Chasing Horse (son nom signifie ‘Nathan chassant le cheval’) est prévu au générique de The red man’s view (projet pour 2016), l’histoire de Shoshones forcés par l’Union de quitter leurs territoires en pleine guerre de Sécession… avec Michael Spears et Billy Drago.

 La chaîne brisée

Into the West :
——————————————-

Bury my heart at Wounded Knee
de Yves Simoneau (Téléfilm, 2007) ****


Avec Anna Paquin, Chevez Ezaneh, August Schellenberg, Duane Howard, Aidan Quinn, Adam Beach, Colm Feore, Fred Dalton Thompson, Nathan Lee Chasing his horse, Eric Schweig, Wes Studi, Gordon Tootoosis, Eddie Spears.

Les déplacements des peuples indiens lors de l’expansion vers l’Ouest et le massacre des Lakota à Wounded Knee dans le Dakota du Sud en 1890.

Après tous les westerns pro-indiens (depuis La fleche brisée jusqu’au Soldat bleu) des années 50 à 80, ce film va plus loin en évoquant les massacres d’Indiens… joués par des Indiens. Il aura fallu plus d’un siècle pour qu’Hollywood réhabilite véritablement, comme ce film le fait, les tribus indiennes. C’est du cinéma-vérité, avec une des plus belles affiches réunissant des Natifs Américains. August Schellenberg interprète, pour la troisième fois dans sa carrière, le chef Sitting Bull.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *