browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Raymond Massey/ Seven angry men / Les conquérants de Carson City (Carson City)

Posted by on 16 août 2013

Raymond Massey (30-8-1896 à Ontario/29-7-1983)

Né au Canada, Raymond Massey était le demi-frère du Gouverneur canadien le général Vincent Massey… Il a incarné quatre fois Abraham Lincoln dans des films et séries peut-être parce qu’il avait un visage carré comme lui, ou plutôt rectangulaire ! Et par deux fois il a interprété l’abolitionniste John Brown…

Abraham Lincoln (1940) de John Cromwell était un biopic des premières années de la vie de Lincoln jusqu’à son élection comme 16e Président des USA, Massey jouera aussi ce rôle dans une adaptation radiophonique au Lux Radio Theater en avril 40. Il était alors au plus haut de sa popularité.

Puis, il interprète John Brown dans La piste de Santa Fé (1940), il est le révolutionnaire anti-esclavagiste, montré dans le film comme un fanatique dangereux menaçant la paix…

Raymond Massey, Errol Flynn (La piste de Santa Fe)

Il joue après ça avec Gary Cooper dans Dallas ville frontière (1950) -il est un des trois méchants du film- et Randolph Scott dansSugarfoot de Edwin L. Marin  ; puis c’est Les conquérants de Carson City (1952) : on le découvre en respectable propriétaire de mine d’or derrière qui se cache le redoutable chef du gang des « bandits du champagne », appelés ainsi car ils se paient le luxe d’offrir à ceux qu’ils dévalisent un déjeuner sur l’herbe !
Il a ensuite le premier rôle de John Brown, pour la deuxième fois donc, dans Seven angry men (1955), qui raconte sa vie et son exécution.
Encore Lincoln dans La conquête de l’Ouest (1962), beaucoup de séries dans les années 50-60 dont Zane Grey TheaterLa grande caravane, et un dernier western : il est un prédicateur dans l’Or de McKenna en 1968.

Richelieu. Massey a interprété le cardinal Richelieu dans UNDER THE RED ROBE en 1937.

avec Cary Grant

 

avec Tyrone Power

avec Van Heflin


SEVEN ANGRY MEN de Charles Marquis Warren (1955) **


Avec Raymond Massey, Debra Paget, Jeffrey Hunter, Larry Pennell, Leo Gordon, James Best, Dennis Weaver, Guy Williams, Dabbs Greer, Gregg Barton, John Lupton, Jack Perrin

La vie et la fin tragique de l’Abolitionniste John Brown (Massey), qui se battit avec ses six fils pour que le Kansas entre dans l’Union comme un Etat libéré de l’esclavage. En noir et blanc. Raymond Massey avait déjà interprété John Brown dans La piste de Santa Fé en 1940.


Les conquérants de Carson City (Carson City) (1952) **

De André de Toth (Warner Bros)
Scénario : Sloan Nibley et Winston Miller
Musique : David Buttolph
Photo : John Boyle
Durée : 1h25

Lucille Norman – Randolph Scott

Avec Randolph Scott : Jeff Kincaid
Lucille Norman : Suzanne Mitchell
Raymond Massey : Jack Davis
Richard Webb : Alain Kincaid
James Millican : Jim Squires
Thurston Hall : Charles Crocker
Et Larry Keating, George Cleveland, William Haade, Vince Barnet, Don Beddoe, Edmund Cobb.

Le Président de la Golden Bank de San Francisco, William Sharon, est à bord d’une diligence à destination de Carson City, elle transporte aussi de l’or extrait des mines et quelques autres passagers.
La diligence est attaquée par des bandits masqués, surnommés « Les bandits du champagne », car ils ont coutume d’offrir un déjeuner sur l’herbe, arrosé de champagne, à ceux dont ils dérobent les biens. Derrière ces bandits se cache Jack Davis, un respectable propriétaire de mine d’or et son associé, Jim Squires, chefs de ce redoutable gang de cambrioleurs de diligence.

De retour à San francisco, William Sharon décide de lutter contre ces bandits. Il convainc son ami Charles Crocker, Président de la Central Pacific, à construire une ligne de chemins de fer vers Carson City, pour transporter l’or…

Randolph Scott en ingénieur du rail face au talentueux Raymond Massey, élégant bandit au visage respectable, qui offre du champagne à ceux qu’ils dévalisent, et à son compère James Millican, que Scott affrontait déjà dans LE CAVALIER TRAQUE (1954).

Une intrigue originale sur le thème du transport de l’or (diligence et rail), thème qui sera repris dans un autre Randolph Scott, COUPS DE FEU DANS LA SIERRA en 1962. Premier western d’André de Toth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *