browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Strother Martin

Posted by on 16 août 2013
 (26-3-1919/1-8-1980)

C’est l’un des deux hommes, avec Lee Van Cleef, qui, lasso à la main, est prêt à lyncher John Wayne dans le saloon, lequel vient de tuer le bandit Liberty Valance, un scène forte de L’Homme qui tua Liberty Valance. Un des très nombreux westerns qu’a tournés cet ancien champion de plongeon, qui a commencé comme conseiller technique pour les séquences aquatiques à Hollywood.
Un autre de ses rôles les plus fameux est celui du directeur impitoyable de LUKE LA MAIN FROIDE, un des nombreux films qu’il a faits avec Paul Newman, il a aussi souvent joué avec L.Q. Jones, qui était son ami et a six films en commun avec John Wayne.
De nombreuses séries western dont Lawman… La flèche brisée (1956-58)… Zane Grey Theater… Le Virginien Rawhide..Gunsmoke… Bonanza… La grande vallée… Have gun – will travelLe cheval de fer.

Lienhttp://www.movieactors.com/actors/strothermartin.htm

Strother Martin dans
L’HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE


Ses autres westerns :

La charge victorieuse (The red badge of courage) (1951) de John Huston
L’aigle solitaire (1954) de Delmer Daves
Johnny Concho (1956) de Don McGuire
The black whip (1956) de Charles Marquis Warren
L’Homme au bandeau noir (1957) de Allen H. Miller
Cow-Boy (1958) de Delmer Daves
Bitter Heritage(1958) Téléfilm de Paul Wendkos
Le bagarreur solitaire (The wild and the innocent) (1959)
Les cavaliers (1959) de John Ford
New Mexico (1961) de Sam Peckinpah
Le collier de fer (1963) de R.G. Springsteen
Le grand McLintock (1963) d’Andrew McLaglen
Le mercenaire de Minuit (1964) de Richard Wilson
Les prairies de l’honneur (Shenandoah) (1964) d’Andrew McLaglen
Les quatre fils de Katie Elder (1965) d’Henry Hathaway
Nevada Smith (1966) d’Henry Hathaway
An eye for an eye (1966) de Michael D. Moore
Cent dollars pour un shérif (1969) d’Henry Hathaway
La horde sauvage (1969) de Sam Peckinpah
Butch Cassidy et le Kid (1969) de G. Roy Hill
Un nommé Cable Hogue (1970) de Sam Peckinpah
Un colt pour trois salopards (1971) de Burt Kennedy
Les indésirables (1972) de Stuart Rosenberg
Une bible et un fusil (1975) de Stuart Millar
Un cowboy en colère (1976) de Don Taylor
Cactus Jack (1979) de Hal Needham

Polars :
QUAND LA VILLE DORT (1950)
DETECTIVE PRIVE (1966)

S. Martin dans LA HORDE SAUVAGE

plsz

Strother Martin (UN NOMME CABLE HOGUE)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *