browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Marisa Solinas / Sangue chiama sangue

Posted by on 20 février 2019

Décès de Marisa Solinas (Marisa Anna Solinas)  (1939-2019)

Sœur de la chanteuse Vittoria Solinas (qui joue avec elle dans Sangue chiama sangue), l’Italienne Marisa Solinas est révélée par son premier film, BOCCACE 70 en 1962. Elle alterne ensuite films allemands et italiens et tourne quelques westerns : Un colt dans le poing du diable (1967), Qui a tué Fanny Hand ? (68), c’est une saloon girl (et sa soeur Vittoria aussi) dans Sangue Chiama Sangue (68), puis Giarrettierra Colt, en 1968, Blindman le justicier aveugle (71).

Un colt dans le poing du Diable

Résultat de recherche d'images pour "marisa solinas"


Sangue chiama sangue (El Sancho… c’est le temps de mourir) (Blood calls to blood)
Western italien de Luigi Capuano (Lewis King) (1968) **
 A la frontière entre Mexique et USA, Sancho (Fernando Sancho) et son gang attaquent un monastère, tuant plusieurs moines sur leur passage, il s’emparent d’oeuvres d’art précieuses en or et diamants. Un étranger, un cowboy solitaire surnommé El Angel (Stephen Forsyth), apprend que son frère, qui faisait partie des moines, a été tué. Il poursuit le gang, pour châtier le meurtrier.

Et avec German Cobos, Antonella Judica, Léa Nanni (Marie-Anne), Marisa Solinas, Vittoria Solinas, Franco Fantasia, Rick Palanse, Francesco Porzi.

Un des meilleurs rôles de Fernando Sancho, prolifique second couteau des westerns italiens et espagnols -il en a tourné plus de cinquante !-, dans la peau, comme d’habitude, d’un bandit mexicain (il est crédité premier au générique mais c’est plutôt Stephen Forsyth le héros). C’est une bonne surprise, excellente musique de Francesco De Masi, qui s’aligne sur les standards américains, avec des sonorités hispano-mexicaines pour les scènes de danses et piano entraînant pour celles de saloon ; le film dans son ensemble s’inscrit plus dans la veine des séries B américaines que dans les westerns stylisés de Sergio Leone ou Sergio Corbucci, Luigi Capuano se montre bon directeur d’acteurs, peu de fausse note dans son travail.
Le second rôle féminin est tenue par Léa Nanni, qui a tourné une poignée de films dans les années 60-70, dont quelques westerns comme Prie… et creuse ta tombe ou Il lungo giorno della violenza (1971). Les deux soeurs Solinas jouent des chanteuse et danseuse de saloon.

♥ Le héros du film est joué par Stephen Forsyth, acteur canadien qui eut une courte carrière en Italie. Déçu des rôles qu’on lui donnait, il cessa de tourner en 1970, et retourna au Canada, où il devint compositeur de musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *