browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’ aventure fantastique (Many rivers to cross) / Jeff Richards

Posted by on 3 mars 2014

L’ aventure fantastique (Many rivers to cross)
De Roy Rowland (1954) ***

A la fin du 18e s., à la frontière, un trappeur du Kentucky (Robert Taylor) voulant à tout prix rester célibataire se fait draguer par une jolie rousse très entreprenante (Eleanor Parker) qui compte bien en faire son mari…

L'aventure fantastique - Robert Taylor

Et avec Victor McLaglen, Jeff Richards, Russ Tamblyn, James Arness, Alan Hale Jr., John Hudson, Rhys Williams, Russell Johnson, Abel Fernandez…
Excellente comédie de boulevard et sentimentale dans l’univers des trappeurs et la nature verdoyante et sauvage, qui enchaîne les gags.
Robert Taylor montre un réel talent dans le registre de la comédie, son tandem avec Eleanor Paker, féminine et pleine d’audace, fonctionne à merveille, tous deux sont très séduisants avec leur bonnet à queue de castor ! Ils tournent la même année ensemble dans LA VALLEE DES ROIS.
Abel Fernandez, qui joue Slangoh, est décédé en mai 2016.
♠ Très entrainante chanson, par Sheb Wooley (je me souviens qu’elle était traduite dans la VF, mais qui l’interprètait ?).

♣ Trailer

♦ Ciné revue (clic dessus pour lire la fiche) :

L'aventure fantastique

many5


Jeff Richards : (1924-1989)

Il se destinait à une carrière de joueur de baseball professionnel, quand la guerre éclata. Son premier rôle dans un film sera celui d’un joueur de baseball dans KILL THE UMPIRE (1950). On le verra dans plusieurs westerns dès les années 1950 : Les sept femmes de Barberousse (1954) de Stanley Donen, L’aventure fantastique (55) avec Robert Taylor, Les maraudeurs (55), Born reckless (58), La loi des hors-la-loi (1966), son dernier film, et les séries Jefferson drum (dont il était le héros, au cours de deux saisons), Laramie et Rawhide en 1960-61.
Après sa carrière cinématographique, Jeff Richards devint charpentier et travailla sur des projets de contstruction dans plusieurs studios hollywoodiens.

Jeff Richards

KILL THE UMPIRE en VO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *