browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’or de MacKenna (MacKenna’s Gold) / Ted Cassidy / Julie Newmar

Posted by on 11 décembre 2013

L’or de MacKenna (MacKenna’s Gold)
De Jack Lee Thompson (1969) ***

Scénario : Carl Foreman, d’après le roman de Heck Allen
Musique : Quincy Jones

Avec Gregory Peck, Omar Sharif, Telly Savalas, Camilla Sparv, Julie Newmar, Keenan Wynn, Ted Cassidy , Lee J. Cobb, Raymond Massey, Burgess Meredith, Anthony Quayle, Edward G. Robinson, Eli Wallach, Eduardo Ciannelli
Et Victor Jory (le narrateur), May Boss (cascadeuse).

Omar Sharif, Gregory Peck

1875. Le bandit Coronado veut extorquer à MacKenna, qu’il a kidnappé, le plan de la vallée de l’or. Ce dernier a pris le plan du mythique Canyon de l’or à un Apache qu’il a tué, puis l’a  brûlé.
Un plan qui mène à une mine d’or dans les montagnes. Un vieil homme qui prétendait avoir visité la vallée aurait eu les yeux brûlés. Ils ne sont pas les seuls à rechercher ce trésor : un groupe d’honorables citoyens et une troupe de cavalerie pénètrent aussi sur les territoires indiens pour trouver la mine…


Produit par Carl Foreman et le compositeur Dimitri Tiomkin, et réalisé par un spécialiste du film d’action (LES CANONS DE NAVARONE), un énorme budget de 7 millions de dollars, avec une distribution hétéroclite comprenant notamment Telly Savalas en officier de l’armée, un brin d’érotisme avec la sensuelle Julie Newmar en Indienne, et Omar Sharif en bandit mexicain qu’il interprète à merveille.

Trois acteurs de ce western jouaient les méchants dans la série BATMAN de 1966 : Julie Newmar, Burgess Meredit et Eli Wallach.
Un beau et vertigineux duel entre Gregory Peck et Omar Sharif est une des scènes les plus réussies du film. Mention à la musique de Quincy Jones et la chanson interprétée par José Feliciano dans la VO, dans le générique français par Johnny Hallyday.
Enfin, magnifique photographie de Joseph MacDonald, montrant les grandioses paysage de l’Arizona.

Le bel Omar Sharif

Gregory Peck, Eduardo Ciannelli

 La scène du bain de Julie Newmar…


Ted Cassidy (31-7-1932/16-1-1979)

 

Cet ancien basketteur se destinait au journalisme, mais son physique impressionnant (plus de 2 mètres) et sa voix profonde ont été remarqués par les producteurs hollywoodiens ; il devient une star avec le rôle de Lurch dans la série LA FAMILLE ADAMS dans les années 60 et fera du doublage pour des dessins animés.

dans LA FAMILLE ADAMS

Beaucoup de séries et films fantastiques et de science-fiction, des personnages mythiques comme Goliath dans GREATEST HEROES OF THE BIBLE (1978) et aussi des westerns, les séries LAREDO et DANIEL BOONE notamment, il est Hachita dans L’OR DE MCKENNA en 1969, et joue une brute dans BUTCH CASSIDY ET LE KID la même année.

Ci-dessous :
avec Sherry Jackson dans STAR TREK, L’OR DE MacKENNA et dans BUTCH CASSIDY… (derrière Robert Redford).

————————————————-

Julie Newmar (16 août 1933)

Julia Chalene Newmeyer est ballerine à l’opéra de Los Angeles à l’âge de 15 ans puis étudie le piano et le Français avant de jouer dans des comédies musicales à New-York et de poser comme pin-up. Elle entre dans la galaxie télévision avec la série LA QUATRIEME DIMENSION en 1959 et avec des petits rôles de danseuse, comme dans LES GLADIATEURS en 1954.

Newmar est la première actrice à incarner Catwoman dans une adaptation de la série BATMAN en 1966. Devenue chef d’entreprise dans les années 70, elle lance une marque de collants.


♣ Côté westerns, elle décroche un petit rôle dans The farmer takes a wife (1953), l’histoire d’un triangle amoureux sur un steam-boat du Canal Erié en 1850 (intrigue qui rappelle Une rousse qui porte bonheur avec Elvis Presley…) et apporte une touche d’érotisme en incarnant une sensuelle Apache, ancienne maîtresse de Gregory Peck dans L’or de MacKenna en 1969, une fameuse scène la montre se baigner nue dans une rivière… écho à La rivière de nos amours avec Elsa Martinelli.

Ciné revue 1972 : Julie Newmar, qui mesure 1m80, préfère les hommes de petite taille… « Parce que, explique-t-elle, ils font toujours tout deux fois« . Lol.

♦ Cinémonde nov. 1960 : Julie Newmar aux puces de Cligancourt
(Cliquer sur l’article pour le lire…)

Julie Newmar Playboy 1968

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *