browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’or : ruée vers l’or, chercheurs d’or, convoi de l’or, mines d’or et d’argent

Posted by on 10 août 2013
Convoi de l’or, ruée vers l’or

« Ce sont les chercheurs d’or et les cowboys qui nous ont le plus valu de complications avec les Indiens, les uns parce qu’ils étaient en quête de métal précieux, ont envahi les montagnes, les autres parce qu’ils étaient en quête de bons pâturages, ont pour voulu s’approprier prairies et vallées.

Indiens de la plaine - Dessin de Didgiv

Pour se rendre vers les mines d’or, les colons traversent les territoires Indiens (dessin de Didgiv)

Mais ni les uns ni les autres ne se souciaient des droits des Indiens, ils haïssaient les indiens avec une violence qui était le fruit de leur cupidité. Tous étaient prêts à attiser tout conflit entre le gouvernement et les Peaux-Rouges pour diminuer leur nombre. Ils rendirent tous les traités avec les Indiens superflus et dérisoires.« ‘ (COLONEL DODGE.)

(le colonel Dodge a vécu en territoire indien et a mené des négociations en qualité de chef de secteur, il a toujours défendu leur cause. Il a toutefois joué un grand rôle dans la création du Transcontinental, chemin de fer du Kansas, qui sonnait le glas des Indiens, perçant leurs territoires).

Villes champignon : Californie et Georgie

Dans les années 1830 a lieu le premier afflux de colons à qui étaient attribués des territoires par loteries, en Georgie. Les sites se trouvaient sur des territoires de Cherokees, contraints de suivre la Piste des larmes…

De l’or découvert dans les plages de Nome en 1899 (Klondike)…

En 1848, un Suisse découvre des pépites d’or en tamisant le sable d’une rivière en Californie. La nouvelle se propage et des quatre coins des USA affluent des centaines d’hommes et de femmes, à la recherche de l’El Dorado.

La population de Californie augmente de 100 000 habitants la seule année 1849 ! Ils empruntent soit la piste de Santa Fe, sur le territoire des Comanches, qui n’apprécient guère ces nouveaux venus…
Dès qu’un filon aurifère est découvert naît une ville, elle disparaît dès que le filon est fini d’être exploité. Les gens s’entasse dans la baie de San Francisco…
Les prospecteurs qui survivent deviennent cultivateurs. Mais Oregon et Californie restent coupés du reste de l’Union par l’immense prairie, les Indiens chassés de leurs territoires.

dessin de Didgiv

Un service de diligences est créé par la fameuse Wells fargo pour relier les deux côtés. Puis, Lincoln décide la création du Transcontinental, chemin de fer qui reliera Californie et Missouri. Les Indiens réalisent que le chemin de fer sonne leur glas.
Des guérillas vont éclater, pendant 30 ans… avec de terribles massacres, comme celui de Sand Creek.

 Les autres ruées : Yukon, Black Hills, Alaska…

D’autres ruées eurent lieu en Colombie britannique, Colorado, dans les Black Hills (qui provoque avec les indiens le massacre de Little Big Horn), sur le fleuve Klondike dans le Yukon, et en Alaska aussi.

Le convoi de l’or

Tout cet or a posé le problème de son transport. Dès 1849, un homme trouve comment relier l’or des mines jusqu’aux villes : 9 heures pour faire San Francisco- San José, le transport coûtait ici 32 dollars ou 2 onces d’or.
La même année est créé un service régulier entre les mines et Sacramento… pour 5 dollars. Au départ transporté dans une simple caisse, la sécurité fut vite renforcée : dans une caisse de fer boulonnée et cadenassée sous le siège du cocher.

dessin de Didgiv

stage_coach_1860.jpg
En 1856, premier hold-up perpétré par Tom Hodge, qui échoue il est pendu et scalpé. 28 lignes quotidiennes vont partir de Californie et couvrir 3150 km, des passagers faisant souvent le voyage avec l’or… et le cocher bien-sûr !

Un Suisse va créer l’American express Cy, qui dessert le sud du Texas, le Nouveau Mexique et l’Arizona, il passe par Little Rock, El Paso et Yuma, 4500 km : il fallait 25 jours pour les parcourir. 165 relais sont montés pour les voyageurs, les 1000 chevaux et 500 mules, 750 employés, un cocher gagne 125 dollars par mois.

American Express relie Saint-Louis à San Francisco, avec des diligences Concord à suspension souple. Entre 1870 et 1884 la Wells Fargo dénombre 313 hold ups, 4 cochers y trouveront la mort, 4 passagers et 2 convoyeurs, 11 bandits y laisseront leur peau…

Et il y a aussi la ruée vers… l’or noir, le pétrole… mais ça c’est une autre histoire !

dessin de Didgiv

Films sur l’or…  et le convoi de l’or :

Un des tout premiers westerns à traiter du sujet est Chimmie fadden out West (1915) de Cecil B. DeMille : un immigrant irlandais découvre de l’or dans la Vallée de la mort.

C’est sans doute la ruée vers l’or en Alaska qui a été la plus évoquée au cinéma, le succès de La ruée vers l’or (1925) n’y est pas pour rien… c’est la plus jolie pépite du cinéma !

 

Il y eut aussi La piste de 98 (1928), Annie du Klondike (Klondike Annie) (1936) avec Mae West et deux films en 1935 : Home on the range et L‘appel de la forêt (avec Clark Gable, en 1972 avec Charlton Heston et en 1973 avec Franco Nero), et en 1942 : La fièvre de l’or avec Broderick Crawford, d’après Jack London, Alaska en 44 d’après London encore, et aussi cinq versions d’un roman de Rex Beach, les deux meilleures étant The spoilers (1930) avec Gary Cooper et Les écumeurs, où Marlène Dietrich est une ravissante gamblin’ lady. Jeff Chandler joue dans la 5e version, en 1955.

Et aussi Those redheads from Seattle (1953), un western musical de Lewis R. Foster, Je suis un aventurier (54)… Le grand Sam (1960) d’Henry Hathaway, Belle of the Yukon (1944)… Grand Nord (1996)…

La ruée vers l’or en Californie est évoquée dans Robin des bois d’El Dorado et dans Sutter’S Gold, tous deux de 1936, Girl rush (1944) de Gordon Douglas, comédie avec Robert Mitchum et California gold rush (46), Californie terre promise (47)… et de nombreux autres, la ruée vers l’or du Montana (années 1870) sert de cadre à l’histoire de La colline des potences (1959) de Delmer Daves, et de Montana Territory (1952) Le trésor de la sierra Madre (1947) évoque une chasse au trésor dans les Mexique des années 1920…

Comme dans ce dernier western, le sujet du chargement d’or ou de la mine d’or que recherche un ou plusieurs hommes est récurrent dans le genre, que ce soit dans Call of the forest (en 49), Le jardin du diable (54), Le démon de l’or (1949), ou L’or du Hollandais (58), elle peut être en arrière plan d’une histoire comme la mine d’or de Californie où Zorro règle ses comptes dans une scènes spectaculaire du Masque de Zorro (1998), ou celle que les hors-la-loi dirigés par Gregory Peck découvrent dans La ville abandonnée en 1949.

Il y a aussi les chargements d’or attaqués par des bandits, c’est le thème de nombreux westerns dont The man who won dès 1923, de La caravane de feu avec John Wayne et Kirk Douglas), ou par des confédérés (Les pillards de la ville). Dans Les aventuriers du désert (49), des aventuriers cherchent un train rempli d’or dans la Vallee de la mort.

La caravane de feu-Dessin de Didgiv

D’autres films, comme Somewhere in Sonora avec John Wayne en 1933 évoquent les mines d’argent… et plus récemment Lone ranger montre les Comanches dépossédés de leurs territoires pour le passage du Chemin de fer et aussi l’exploitation d’une mine d’argent. Ce thème des Indiens spoliés de leurs mines (par des bandits en général) n’est pas vraiment nouveau, c’était le sujet de quasiment tous les Winnetous, dont Le jour le plus long de Kansas City en 1966…

dessin de Didgiv

Lone ranger-dessin de Didgiv

Le convoi de l’or

Le convoi de l’or est le thème principal du Convoi maudit (1951) avec Joel McCrea et d’un magnifique film de 1962 de Sam Peckinpah, Coups de feu dans la Sierra avec Randolph Scott et Joel McCrea. Sans doute influencé par le Vera Cruz de Robert Aldrich (1954), produit par Burt Lancaster, dans lequel deux aventuriers, joués par ce dernier et Gary Cooper, transportent (au départ à leur insu) une caisse d’or destinée aux forces loyalistes de l’empereur Maximilien.
Convaincu par la belle Sara Montiel, amie des révolutionnaires, Cooper va décider de le donner aux rebelles, et affronter son ami -qui voulait garder le magot- dans un duel final mémorable.
Le thème de la (rude) concurrence entre sociétés de transport de minerai est abordé dans La descente tragique (1948) avec Randolph Scott. Randolph Scott encore dans Le courrier de l’or de Boetticher en 59, qui évoque l’acheminement de l’or par les Nordistes pendant la guerre de Sécession.

Vera Cruz-dessin de Didgiv

Aidez-moi à compléter cette liste en me citant des westerns sur ce thème que vous connaissez, dans le champ commentaires ci-dessous !

Lire aussi l’article sur :
Westerns Grand Nord et Northerns

Gary Cooper dans LA COLLINE DES POTENCES

Gregory Peck et Anne Baxter dans La ville abandonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *