browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’homme des hautes plaines (High plains drifter)

Posted by on 26 novembre 2013
 (1972-73)***

L'Homme des hautes plaines de Clint Eastwood

De Clint Eastwood
Scénario : Ernest Tidyman
Photo : Bruce Surtees

Avec Clint Eastwood : l’étranger
Verna Bloom : Sarah
Marianna Hill : Callie
Mitchell Ryan : Dave
Jack Ging : Morgan
Et Stefan Dierasch, Teb Hartley, Billy Curtis, Geoffrey Lewis, Scott Walker, Walter Barnes, Paul Brinegar, Richard Bull, Robert Donner, John Hillerman, John Mitchum
Et Richard Farnsworth (cascades)

Un mystérieux cavalier arrive à Lago, il abat trois hommes au saloon qui le provoquaient. Il abuse d’une femme qui lui reprochait de ne pas être un homme. Les propriétaires de la compagnie minière l’engagent pour les protéger de trois tueurs qu’ils ont dénoncés pour le meurtre de l’ancien shérif.
Il met à contribution les villageois pour préparer un plan afin de piéger les tueurs, et pour critiquer la lâcheté des citoyens, il les force à repeindre leur ville en rouge et à la rebaptiser Hell (« l’enfer »), et nomme comme maire et shérif, le souffre-douleur des habitants, un nain.

Clint Eastwood

 

Cint Eastwood, Billy Curtis(l'homme des hautes plaines)

Clint Eastwood, Billy Curtis

Clint Eastwood vient de fonder en 1968 sa société de production, Malpaso, avant de se lancer dans la réalisation. Son premier film en tant que cinéaste est le thriller efficace UN FRISSON DANS LA NUIT.

Clint Eastwood (dessin de Didgiv)

dessin de Didgiv

Sa première production est un western, Pendez-les haut et court (de Ted Post). Pour sa seconde réalisation, et son premier western comme réalisateur, il reprend le type de personnage qu’il incarnait dans les westerns italiens de Sergio Leone, un homme étrange venu d’ailleurs, sans nom, Eastwood importe un peu le western-spaghetti aux USA avec L’Homme des hautes plaines, avec un style personnel, et beaucoup d’humour.

L’auteur du scénario, Ernest Tidyman, venait d’obtenir un Oscar pour FRENCH CONNECTION. Comme dans tous les westerns d’Eastwood, l’histoire tourne autour d’une vengeance. Un western crépusculaire, baroque et étonnant, la musique lorgne vers le fantastique.

Clint Eastwood

Parmi les seconds rôles, on remarque Richard Bull (le croque-mort), qui est M. Oleson dans la série TV La petite maison dans la prairie et Marianna Hill, qui venait d’être remarquée dans le western El Condor. Geoffrey Lewis, comme Richard Bull décédé récemment, entame une longue collaboration avec Eastwood, il deviendra un de ses acteurs fétiches.
Le film n’est pas un gros succès, et suit l’échec de La kermesse de l’Ouest, c’est pourquoi Clint Eastwood va délaisser le western dans les années qui suivent. Il y reviendra avec Josey Wales…, Pale rider, puis Impitoyable, qui seront des succès.

Geoffrey Lewis

 

 

Bande-annonce Blue Ray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *