browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’homme de Monterey (The man from Monterey) / Le chevalier du destin (Les cavaliers du destin) (Riders of destiny) / Somewhere in Sonora/Texas terror

Posted by on 5 août 2013

L’homme de Monterey
The man from Montere
y (1933)

De Mack V. Wright.
Production : Leon Schlesinger (Warner Bros)
Scénario de Lesley Mason.

Avec John Wayne ; Ruth Hall ; Luis Alberni ; Francis Ford ; Nina Quartaro ; Lafe McKee ; Lilian Leighton; Donald Reed ; Tom London

1848. La Californie est confisquée au Mexique et appartient désormais aux Etats-Unis. Le capitaine John Holmes, de l’armée américaine, vient à Monterey informer les propriétaires terriens qu’ils doivent faire enregistrer leurs biens. Il rencontre Don Castanares, un puissant propriétaire terrien mexicain, qui s’oppose à la présence américaine sur son territoire…

C’est le dernier d’une série de six westerns tournés par John Wayne pour Warner Bros en 1932-33, et dans lesquels ses personnages s’appellent tout le temps John. Dans tous ces films il monte un superbe étalon blanc surnommé Duke the Devil Horse, Cheval miracle ou Cheval invincible…
Quatre d’entre eux sont des remakes de westerns avec Ken Maynard. Celui-ci est un scénario original mais il reprend l’histoire de Senor Americano (1930) de l’Universal. Comme dans les autres westerns de cette série, Luis Alberni apparaît dans des intermèdes comiques.

Pas de revolver mais des sabres, épées ou bâtons pour les scènes de combats, c’est donc plutôt un film de cape et d’épée, dans la lignée des Zorro.

Un western de série qu’Eddy Mitchell nous fit découvrir en seconde partie de soirée dans une Dernière Séance de novembre 1983…


Le chevalier du destin (Les cavaliers du destin) (Riders of destiny)
de R.N. Bradbury (1933)

Fini Warner Bros pour John Wayne, premier western pour les productions Lone Star-Monogram : beau costume et Stetson sombres cette fois, il est cowboy chantant dans ce film (mais comme il chante mal, il est doublé).

Avec John Wayne, Cecilia Parker, Forrest Taylor, George Gabby Hayes, Al St. John, Heinie Conklin, Yakima Canutt, Earl Dwire, Lafe McKee


Somewhere in Sonora
de Mack V. Wright (1933) * 


5e film Warner Bros en 1932-33 pour John Wayne, et avant-dernier avant The man from Monterey. Il s’agit d’un remake d’un film avec Ken Maynard, de 1927 (même titre) tourné à Lone Pine et Sonora en Californie. Wayne joue John Bishop, qui découvre un complot pour voler une mine d’argent appartenant au père de sa copine Mary. Pour déjouer le complot, il intègre la bande des bandits et découvre que le chef est le père de son amoureuse ! (Intrigues souvent similaires dans ses autres westerns).

Et avec Shirley Palmer, le cheval Duke, Paul Fix, Glenn Strange.


Texas terror
de R.N. Bradbury (1935) **


Le shérif Higgins quitte son job et devient prospecteur après qu’il pense avoir tué son meilleur ami dans une fusillade contre des bandits.

Production Monogram avec John Wayne, Lucile Browne, LeRoy Mason, Fern Emmett, George Gabby Hayes, Jay Wilsey…

les acteurs avec le réalisateur R.N. Bradbury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *