browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’homme de la rivière d’argent (The man from snowy river)

Posted by on 13 septembre 2013
Western australien de George Miller (1982) **

20 th Century Fox
Scénario : A.B. ‘Banjo’ Paterson, Cul Cullen, John Dixon
Musique : Bruce Rowland
Photo : Keith Wagstaff

Durée : 102 mn

Avec :
Tom Burlinson : Jim Craig
Terence Donovan : Henry Craig
Kirk Douglas : Harrison/Spur
Tommy Disart : Mountain Man
Bruce Kerr : L’homme dans la rue
David Bradshaw : Banko Paterson
Sigrid Thornton : Jessica Harrison
Jack Thompson : Clancy
Tony Bonner : Kane
June Jago : Mrs. Bailey
Chris Haywood : Curly

Fin du XIXe s. Jim Craig vit  dans les montagnes australiennes avec son père. Alors qu’ils travaillent dans la forêt, le père est tué, écrasé par des taureaux. Jim ne peut reprendre la petite exploitation d’arbres familiale, il est chassé de ses terres par les montagnards, puis trouve refuge auprès de Spur, un vieux chercheur d’or au fond des bois, qui lui offre un cheval.
Jim descend alors dans la vallée pour  trouver du travail, il est engagé par le frère jumeau de Spur, Harrison, un éleveur, qui  lui fait faire des travaux domestiques.
Un ancien ami de son père, Clancy, arrive au ranch pour convoyer un troupeau, Jim ne fait pas partie du convoi, resté au ranch, il en profite pour faire la cour à la fille de son patron, Jessica, qui est farouche.

Alors qu’il tente d’attraper un étalon  noir, Jim blesse le poulain qu’il monte et qui venait d’être dressé, Harrison le renvoie et décide d’envoyer sa fille dans une institution religieuse.

Un film inspiré d’un poème d’Andrew ‘Banjo’ Paterson, un des poètes australiens les plus fameux, sorti en France en 1983, et qui a aussi inspiré une série australienne (1993-96), La saga des McGregor.
Il montre l’opposition dans l’Australie de la fin du XIXe s.entre hommes des plaines, éleveurs « civilisés » pour le progrès, et ceux des montagnes, plus rudes et primitifs. De l’action et du romantisme fixés sur la pellicule par de magnifiques images, réalisé par George Miller (MAD MAX) dans les décors naturels de la cordillère australienne.

Kirk Douglas a un double rôle, ceux de deux frères, un vieil ermite chercheur d’or retiré dans la montagne et un redoutable éleveur des plaines. C’est son avant-dernier western, il tournera encore un téléfilm avec James Coburn, en 1984, Le duel des géants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *