browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le vent de la plaine (The unforgiven)

Posted by on 18 août 2013

De John Huston (1959-60) ***

LE VENT DE LA PLAINE

dessin de Didgiv

Production : James Hill

Scénario : John Huston, Ben Maddow d’après le roman de Alan Le May
Photo : Franz Planer-Musique : Dimitri Tiomkin-Durée : 125 mn

Avec Audrey Hepburn : Rachel Zachary
Burt Lancaster : Ben Zachary
Lilian Gish : Mathilda Zachary
Audie Murphy : Cash Zachary
John Saxon : Johnny Portugal
Doug McClure : Andy Zachary
Charles Bickford : Zeb Rawlins
Albert Salmi : Charlie Rawlins

Et Joseph Wiseman, Kipp Hamilton, June Walker, Arnold Merritt, Carlos Riva.

Recueillie alors qu’elle était bébé, par une famille de pionniers, une jeune femme est réclamée par des Indiens Kiowas.

Après la guerre de Sécession. Rachel mène une existence paisible avec sa mère adoptive Mathilda et ses trois frères de lait, Ben, Cash et Andy, dans un coin reculé du Texas, ils élèvent des chevaux et du bétail, et bientôt ont lieu les fiançailles de Rachel avec Charlie, fils du voisin Zeb Rwlains. Un jour, elle rencontre un énigmatique personnage, le vieux Kelsey, qui affirme connaitre ses origines…  Il n’en dit pas plus.

Un matin, des Indiens Kiowas viennent au ranch demander Rachel en échange contre des chevaux : elle serait la sœur d’un de leurs guerriers. Charlie, le voisin, est tué par un flèche indienne, alors qu’il vient d’obtenir la main de Rachel… Une hostilité nait chez les Blancs qui espèrent que Rachel sera chassée, pour éviter tout risque de conflit avec les Kiowas. Mais pour Ben, il n’en est pas question. Rachel apprend qu’elle a été enlevée aux Kiowas par Mathilde, après qu’elle ait eu une fille morte-née. Mathilda clame que ce sont des mensonges. Les tension sont vives avec le voisinage, Ben se rapproche de Mathilde…

Doug McClure, Burt Lancaster, Audie Murphy, Audrey Hepburn

Doug McClure, Burt Lancaster, Audie Murphy, Audrey Hepburn

Doug McClure, Audie Murphy, Burt Lancaster, Audrey Hepburn« La couleur de la peau ne signifie rien, seuls comptent les rapports entre les hommes de bonne volonté » dit John Huston, dont le film ne fut pas compris, et même critiqué à a sa sortie.

C’est pourtant un des plus beaux westerns des années 50, réflexion sur les préjugés, avec Burt Lancaster qui défend sa présumée demi-sœur métisse, un autre frère est joué par Audie Murphy, et dans un de ses derniers rôles, Lilian Gish, la vieille dame offre une scène qui reste dans les annales : quand elle joue du Mozart au piano, en plein air.
C’est le premier western de John Huston, et le seul qu’ait fait Audrey Hepburn.

Des moments intenses, comme la tempête de sable ou l’attaque du ranch par les Indiens, celle du cavalier fantôme habillé en confédéré fait aussi partie de toutes ces scènes pleine d’étrangeté et d’émotion, dans un western qui sacrifie l’action à l’analyse des rapports familiaux.
C’est un peu le négatif de La prisonnière du désert de John Ford, mais là, ce n’est pas une Blanche élevée par les Indiens que veulent récupérer les siens, mais une métisse -superbe Audrey Hepburn– élevée chez des ranchers blancs que vient chercher sa famille biologique, les Kiowas.

John Huston

John Huston

A l’image du film, le tournage, à Durango, ne fut pas de tout repos : les salaires de l’équipe sont volés par des bandits, Audrey Hepburn fait une chute à cheval, se casse trois vertèbres et perd l’enfant qu’elle portait.
Burt Lancaster, qui donne tout le temps des conseils de mise en scène à John Huston se bagarre même avec lui, trois techniciens meurent dans un accident d’avion et Audie Murphy parle tout le temps de ses envies suicidaires aux membres du tournage.
Puis, la production, qui est la société de Burt Lancaster, fait des coupes au montage que n’apprécie vraiment pas Huston.
Le film aurait dû s’appeler… Le vent de la discorde !

LE VENT DE LA PLAINE (UNFORGIVEN) 1959

Audrey Hepburn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *