browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le shérif est en prison (Blazing saddles)

Posted by on 8 mars 2014
de Mel Brooks *** (1973-74)
 Bart, un jeune Noir (Cleavon Little), échappe à la pendaison en échange d’un étrange marché : il accepte de devenir le shérif de Ridge Rock. C’est une astuce du gouverneur (Mel Brooks) qui espère faire fuir les habitants pour vendre les terres à une compagnie ferroviaire.
Il a engagé la bande de Taggart (Slim Pickens) pour empêcher le shérif de faire régner la loi…

Et avec Gene Wilder, David Huddleston, Liam Dunn, Alex Karras, John Hillerman, Dom DeLuise, Anne Bancroft, Richard Farnsworth, Hal NeedhamMay Boss (cascadeuse).

Le cinéaste s’amuse à parodier les pépites du genre comme Rio Bravo dans ce pastiche de western délirant qui est un des ses premiers films, il joue le double rôle du gouverneur et d’un chef indien et chante aussi les chansons. On y retrouve son acteur fétiche Gene Wilder, décédé en août 2016.
Le chef des bandits est joué par le truculent  Slim Pickens, second rôle qu’on a vu dans nombre de westerns, la scène finale est une bataille de tartes à la crème, une forme d’hommage au cinéma burlesque… ça ne vole pas bien haut mais chaque gag fait mouche et c’est extrêmement divertissant !

Anecdotes :
http://uproxx.com/movies/20-things-might-know-blazing-saddles-comedy-classics-40th-anniversary/5/

Mel Brooks proposa un rôle à John Wayne :

En déjeunant à la cantine de Warner Bros, Mel Brooks croisa John Wayne qui était à côté de lui.  Brooks lui proposa de faire une apparition dans son western ou de jouer le rôle de Waco Kid.
Wayne lut le script et déclina l’offre, pensant que cela ne correspondait pas à l’image que les spectateurs avaient de lui. Mais l’acteur lui promit qu’il serait un des premiers à voir le film…

It’s not clear just what the Duke thought of the final product.

Un western que Mel Brooks eut du mal à faire :

http://www.thedailybeast.com/articles/2016/08/21/mel-brooks-looks-back-blazing-saddles-could-never-get-made-today.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *